Fibrose kystique: Symptômes, Prévention & Traitement

La fibrose kystique (fibrose pancréatique) est une maladie du jeune âge (de la petite enfance à la post-adolescence), non contagieuse et héréditaire, causée par un dysfonction­nement généralisé des glandes exocrines (celles qui sécrètent la salive, le mucus et la sueur). Les mucosités visqueuses, sécrétées en trop grande quantité, obs­truent les poumons et font obstacle au flux de certains enzymes pancréatiques vers les intestins.

La fibrose kystique constitue la première cause d’affection pulmonaire chronique chez l’enfant.

Fibrose kystique Danger :

Trois complications majeures sont associées à la maladie : 1) affection pulmonaire chronique, fragilité aux in­fections respiratoires, difficulté progres­sive à guérir des troubles pulmonaires ;


  • déficience pancréatique, entraînant des troubles digestifs variés : diarrhée, perte de poids, dénutrition, retard de croissance et de développement ;
  • sueur anormalement salée, pouvant entraîner la déshydratation, la prostra­tion et même la mort.

Fibrose kystique Symptômes :

95 p. cent des enfants atteints de la maladie naissent normaux et apparemment en pleine santé, mais les premiers symptômes se manifestent bientôt par une difficulté du nourrisson à reprendre son poids de naissance et à croître normalement.


Quelques lectures intéressantes:

L’enfant a un appétit vorace, ses selles sont abon­dantes, grasses et nauséabondes, il souffre d’une toux chronique, sa respira­tion est rapide et sifflante, il a constam­ment le nez qui coule. 11 est très vite atteint d’affections respiratoires récidi­vantes et de pneumonie.

Très irritable, il semble souffrir d’asthme, d’allergie ou de la maladie cœliaque. Son physique est frêle et son abdomen saillant.

Fibrose kystique Traitement :

Il comprend quatre étapes :

  1. désobstruction des poumons au moyen d’inhalations, d’aérosols, de drai­nage postural , et de kinésithérapie respira­toire ;
  2. traitement des infec­tions respiratoires par une antibiothéra­pie vigoureuse et la prévention de toute contagion possible ;
  3. correction de l’insuffisance pancréatique par l’admi­nistration à chaque repas d’extraits pancréatiques ;
  4. régime diététique ri­che en calories, pauvre en graisse et en amidon, avec des suppléments poly- vitaminés et des suppléments de sel, surtout en période de chaleur.

Fibrose kystique Prévention :

Aucune. Toutefois, les antécédents familiaux de fibrose kysti­que ne doivent pas être ignorés : un sujet sur vingt est porteur de cette maladie. Le dépistage et le traitement précoces de la maladie sont essentiels pour prévenir et minimiser les complications.