Accident domestique: Prévention et Solutions

Ce sont les accidents qui constituent la cause de mort la plus fréquente dans la petite enfance. La majorité d’entre eux surviennent malheureusement à la maison.

Le premier devoir des parents est donc de s’informer afin de prendre toutes les précautions nécessaires contre l’éventualité de telles catastrophes à l’inténeur de leur foyer. Il faut toutefois reconnaître que c’est en se confrontant aux mille obstacles de leur environne­ment que les enfants se développent et se forment, acquérant ainsi l’indispensa­ble confiance en soi qu’impose l’adapta­tion au monde extérieur.

Un enfant trop couvé et surprotégé risque d’être exces­sivement craintif et malhabile pour n’avoir pu expérimenter ces bosses et ces nez qui saignent, en définitive fort utiles à l’apprentissage de la vie. Il faut donc savoir faire la part des choses, ce qui n’empêche nullement d’éviter à tout prix les risques d’accidents graves.


Voici la liste des accidents les plus fréquents auxquels est exposé l’enfant en bas âge :

  • les chutes ;
  • les intoxications par ingestion de médicaments, de produits de nettoyage, de cosmétiques ou de pesticides ;
  • les brûlures (liquides bouillants, coups de soleil, électricité) ;
  • les coupures et les blessures ;
  • les commotions cérébrales ;
  • les pertes de conscience ;
  • l’étouffement, l’asphyxie ou la strangulation ;
  • la déglutition de corps étrangers (os, épingles, pièces de mon­naie, boutons) ;
  • les explosions (feu d’artifice et armes à feu) ;
  • l’électrocution ;
  • la noyade ;
  • les accidents de voiture.

Danger : Paralysie, défiguration, handi­cap à vie, traumatisme psychique, dou­leur et mort.

Symptômes : Outre les signes bien connus – bosses, brûlures, douleur, pleurs, hémorragies, évanouissements, vomissements, difficultés respiratoires, enflures, etc. -, certains accidents provo­quent un changement brutal et radical du comportement.


Quelques lectures intéressantes:

Par ailleurs, les parents ne devraient jamais prendre à la légère un enfant faisant état d’une blessure accidentelle ou racontant qu’il a avalé un corps étranger 011 un poison quelconque, même s’il ne manifeste sur le moment aucun symptôme. Une bles­sure interne, comme une hémorragie abdominale, par exemple, peut ne pas être apparente, mais se révéler absolu­ment redoutable (voir, p. 54.7, Le nourrisson. Il faut consulter un médecin dons les cas suivants…).

Traitement : Il  est bien entendu fonction de la nature et de la gravité de l’accident. Cela peut aller du Tncustéril accompagné d’un baiser à l’hospitalisa­tion immédiate. Les parents ont tout intérêt à se familiariser avec les pre­mières mesures d’urgence en cas d’acci­dent, afin d’être capables d’évaluer la gravité des éventuels traumatismes ou blessures. En règle générale, il est essentiel de savoir pratiquer la respira­tion artificielle et de pouvoir prévenir ou traiter l’Etal de choc. Il devrait être naturel pour les parents d’appren­dre les règles élémentaires du secou­risme. Savoir quoi faire en cas d’ur­gence peut sauver la vie d’un enfant.

Accident domestique Prévention :

  • Les substances toxiques (produits de nettoyage, alcool à brûler, essence, pesticides, médicaments) doivent tou­jours se trouver hors de portée d’un enfant.
  • Il faut éliminer tout fil de fer apparent, tenir l’enfant éloigné des prises électriques et adapter des cache- prises sur toute prise électrique vacante.
  • Ne pas laisser à portée de la main de l’enfant des couteaux effilés, des ciseaux, des outils, du verre cassé ou tout autre instrument coupant ou pointu dangereux pour lui.
  • Garder à disposition une trousse d’urgence, la liste des antidotes de poisons et celle des numéros de télé­phone d’urgence (médecins, hôpitaux ou police-secours).
  • Prendre garde aux liquides bouil­lants, aux allumettes et aux briquets. Ne jamais laisser l’enfant seul près d’un feu quelconque (cuisinière, foyer, feu de jardin, etc.).

Inculquer à un enfant les règles élémentaires de sécurité. Il est impossi­ble de surveiller un enfant en perma­nence, mais, en lui apprenant avec beaucoup de fermeté à éviter les objets ou les situations dangereuses pour lui, 011 diminue considérablement les risques de le voir s’exposer à de graves accidents.

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com