Protégez vos enfants des accidents domestiques: Les précautions à prendre

11 millions de personnes sont victimes chaque année d’un accident domestique. Il s’agit même de la première cause de mortalité pour les enfants âgés entre 1 et 4 ans.

 

Ce sont donc les accidents qui constituent la cause de mort la plus fréquente dans la petite enfance.

Le premier devoir des parents est donc de s’informer afin de prendre toutes les précautions nécessaires contre l’éventualité de telles catastrophes à l’intérieur de leur foyer. Il faut toutefois reconnaître que c’est en se confrontant aux mille obstacles de leur environne­ment que les enfants se développent et se forment, acquérant ainsi l’indispensa­ble confiance en soi qu’impose l’adapta­tion au monde extérieur.


Un enfant trop couvé et surprotégé risque d’être exces­sivement craintif et malhabile pour n’avoir pu expérimenter ces bosses et ces nez qui saignent, en définitive fort utiles à l’apprentissage de la vie. Il faut donc savoir faire la part des choses, ce qui n’empêche nullement d’éviter à tout prix les risques d’accidents graves.

Voici la liste des accidents les plus fréquents auxquels est exposé l’enfant en bas âge :

  • les chutes ;
  • les intoxications par ingestion de médicaments, de produits de nettoyage, de cosmétiques ou de pesticides ;
  • les brûlures (liquides bouillants, coups de soleil, électricité) ;
  • les coupures et les blessures ;
  • les commotions cérébrales ;
  • les pertes de conscience ;
  • l’étouffement, l’asphyxie ou la strangulation ;
  • la déglutition de corps étrangers (os, épingles, pièces de mon­naie, boutons) ;
  • les explosions (feu d’artifice et armes à feu) ;
  • l’électrocution ;
  • la noyade ;
  • les accidents de voiture.

Les risques directs pour vos enfants: Paralysie, défiguration, handi­cap à vie, traumatisme psychique, dou­leur et mort.

Outre les signes bien connus – bosses, brûlures, douleur, pleurs, hémorragies, évanouissements, vomissements, difficultés respiratoires, enflures, etc. -, certains accidents provo­quent un changement brutal et radical du comportement.

Par ailleurs, les parents ne devraient jamais prendre à la légère un enfant faisant état d’une blessure accidentelle ou racontant qu’il a avalé un corps étranger 011 un poison quelconque, même s’il ne manifeste sur le moment aucun symptôme. Une bles­sure interne, comme une hémorragie abdominale, par exemple, peut ne pas être apparente, mais se révéler absolu­ment redoutable.

Que faire en cas d’accident domestique ?

Les parents ont tout intérêt à se familiariser avec les pre­mières mesures d’urgence en cas d’acci­dent, afin d’être capables d’évaluer la gravité des éventuels traumatismes ou blessures. En règle générale, il est essentiel de savoir pratiquer la respira­tion artificielle et de pouvoir prévenir ou traiter l’Etal de choc. Il devrait être naturel pour les parents d’appren­dre les règles élémentaires du secou­risme. Savoir quoi faire en cas d’ur­gence peut sauver la vie d’un enfant.

Quelques conseils pratiques pour prévenir les accidents  domestiques

Les substances toxiques (produits de nettoyage, alcool à brûler, essence, pesticides, médicaments) doivent tou­jours se trouver hors de portée d’un enfant.

  • Rangez toujours les produits ménagers et de bricolage en hauteur, hors de portée des enfants et si possible dans un placard fermé à clé.
  • Expliquez à votre enfant les dangers que représentent ces produits et éloignez-le quand vous les utilisez.
  • Ne transvasez jamais un produit ménager dans une autre bouteille.
  • Utilisez des produits munis de bouchons de sécurité.

Les dangers liés aux prises électriques


Quelques lectures intéressantes:

La meilleure protection consiste à empêcher les enfants d’accéder aux installations, précise Jean Lavaud. Pour cela, les cache-prise à clef ou à ventouse sont très efficaces”. Les prises à éclipses, dont les orifices sont obturés par l’intérieur en l’absence de la prise mâle, sont généralement présentes dans les installations électriques récentes. L’enfant ne peut plus y introduire le moindre objet. Il importe également de toujours privilégier le matériel estampillé NF qui répond aux normes de sécurité. Enfin, les conseils de base sont toujours de mise : privilégier les multiprises en barre, plus sûres; éviter les fils électriques qui traînent et la multiplication des rallonges, qui sont autant d’invitations au jeu où à l’exploration; et éviter la proximité de l’eau avec le circuit électrique..

(Source: magicmaman.com)

Les ustensiles de cuisine et autres dangers de la cuisine

  • Ne pas laisser à portée de la main de l’enfant des couteaux effilés, des ciseaux, des outils, du verre cassé ou tout autre instrument coupant ou pointu dangereux pour lui.
  • Prendre garde aux liquides bouil­lants, aux allumettes et aux briquets. Ne jamais laisser l’enfant seul près d’un feu quelconque (cuisinière, foyer, feu de jardin, etc.).

 

Produits ménagers

  • Rangez toujours les produits ménagers et de bricolage en hauteur, hors de portée des enfants et si possible dans un placard fermé à clé.
  • Expliquez à votre enfant les dangers que représentent ces produits et éloignez-le quand vous les utilisez.
  • Ne transvasez jamais un produit ménager dans une autre bouteille.
  • Utilisez des produits munis de bouchons de sécurité.

 

Les risques liés au bain

1. Température

  • Avant de mettre votre enfant dans le bain, vérifiez avec un thermomètre que l’eau du bain est à 37°C.
  • Installez sur les robinets, si vous le pouvez, des dispositifs de sécurité qui permettent de contrôler la température de l’eau.
  • Ne laissez jamais votre enfant seul dans son bain : il pourrait se noyer mais aussi se brûler en ouvrant le robinet d’eau chaude.

2. Noyade

Votre enfant peut se noyer en quelques minutes, sans un bruit, même dans 20 centimètres d’eau (baignoire, piscine…).

  • Mettez à l’avance à portée de main tout ce dont vous avez besoin (savon, shampoing, serviette…).
  • Ne répondez pas au téléphone et n’allez pas ouvrir la porte.

 

Le lit

  • Couchez votre enfant sur le dos, toujours seul dans son lit.
  • N’utilisez pas d’oreiller, de couverture ou de couette.
  • Utilisez un lit rigide et profond, un matelas ferme adapté à la taille du lit et conforme aux exigences de sécurité.
  • Habillez votre enfant d’un surpyjama ou mettez-le dans une gigoteuse, adaptés à sa taille.
  • N’encombrez pas le lit avec des peluches ou des poupées avec lesquels votre enfant pourrait s’étouffer.
  • Ne laissez jamais d’animal entrer dans la chambre de votre enfant.
  • Ne surchauffez pas la chambre, la température idéale est de 19°C

 

Les règles de base

Inculquez à votre enfant les règles élémentaires de sécurité. Il est impossi­ble de surveiller un enfant en perma­nence, mais, en lui apprenant avec beaucoup de fermeté à éviter les objets ou les situations dangereuses pour lui, 0n diminue considérablement les risques de le voir s’exposer à de graves accidents.

Gardez à disposition une trousse d’urgence, la liste des antidotes de poisons et celle des numéros de télé­phone d’urgence (médecins, hôpitaux ou police-secours).

 

Plus d’informations ici: inpes.santepubliquefrance.fr

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com