Fibromyalgie: que peut vous apporter la sophrologie ?

Il a fallut que lady Gaga fasse son coming out au public en avouant souffrir de Fibromyalgie pour que l’on se préoccupe enfin de cette pathologie !

Comprendre cette pathologie invalidante

La Fibromyalgie se caractérise par des douleurs diffuses, une fatigue chronique, un état de stress et d’anxiété. Mais la panoplie est encore plus large on y compte pas mal de manifestations handicapantes au quotidien :

  • des douleurs musculaires et tendineuses, des maux de tête
  • des symptômes associés : troubles du sommeil, stress lié à la maladie, anxiété, perte d’intérêt, déficit en endorphines…
  • un risque d’isolement :  la personne fibromyalgique peut ne plus sortir autant, peut cesser totalement ou partiellement ses activités (sport, loisirs…), peut être contrainte dans son travail, peut craindre le regard des autres etc. L’isolement et le repli sur soi peuvent sembler particulièrement pernicieux, car ils contribuent à la composante anxiogène voire dépressive de la maladie.

Comment la Sophrologie peut alléger les symptômes

Des symptômes qui peuvent être efficacement soulagés par la pratique de la sophrologie. En Sophrologie nous commençons toujours  par la détente du corps, tout un travail de respiration de décontraction  amenant la  diminution des tensions physiques. Par le biais également du recentrage et de la  méditation nous parvenons à faire de sorte que le sujet s’accapare son   lâcher prise.


Ce qu’il faut savoir, aussi c’est que la Sophrologie travaille beaucoup   sur le contrôle de la douleur par l’inversion des ressentis.

Grâce à différentes techniques de relaxation et de méditation, la sophrologie aide les personnes atteintes de fibromyalgie à se relaxer sur les plans physique et moral. Elle leur apprend à ne plus subir leur douleur et peut améliorer notablement leur qualité de vie, en leur enseignant comment faire des gradations, voire des diminutions de la perception douleur.

Surtout ne changez rien à votre vie !

L’évitement ou le fait de réduire son champ d’activités n’est pas en soi une solution. Même s’il est vrai que la peur de la douleur peut tétaniser, il faut savoir que s’isoler n’est pas la solution et qu’au contraire cela risque d’alimenter une perte de confiance et d’estime de soi in fine. Les mouvements en Sophrologie ne sont pas physiques, il ne s’agit pas de sport ou d’aérobic, on est plus dans l’intention et moins dans la performance. Et cette technique s’adapte surtout à tous les handicaps, restant écologiques même pour ceux atteints de fibromyalgie


Quelques lectures intéressantes:

Mesurez et prévenez votre stress

La sophrologie,permet la détente et la relaxation, car les pics de crise sont souvent suite à des épisodes de stress continus.  Le  stress amplifie la fréquence et l’intensité de vos crises. Alors il faut apprendre à gérer les montées et surtout évitez les situations génératrices de stress gratuits.

Vous allez apprendre à fractionner vos symptômes en  :

  • identifiant et isolant la douleur
  • à reconnaître le stress, les émotions et les réactions associées
  • à gérer la situation selon les réactions
  • à mettre en œuvre des exercices de base, en toute autonomie
  • à vous  reconnecter à votre corps et non pas ou plus à la maladie !

Les mouvements effectués lors des relaxations dynamiques

Vont amener le relâchement neuro-musculaire ce qui vous permettra de ne plus être contracté à cause de la douleur.

Toutes ces techniques doivent amenerr un travail plus personnel, où vous allez constituer un journal de bord pour mesurer votre évolution. Une sorte de rapport du « débriefing négatif » (« faire passer en mots est autant d’enlever au vécu corporel ») ET la réalisation régulière d’un « débriefing positif » (« ouvrir sa conscience à tout ce qui va, à ce que j’ai réalisé, même si c’est minime »).

Parmi les Sophronisations qui vont vous aider :

La sophronisation de base (SB), le SDN (sophro déplacement du négatif), la sophro susbstitution sensorielle (SSS = substituer une sensation désagréable voire douloureuse, par une sensation agréable), le renforcement positif, l’imagination active orientée etc. Les exercices statiques assis ou couchés  séances statiques, font les personnes sont en parfait état de détente physique et psychique) ce qui nous permet d’accéder à un état de détente extrême  permettant de se projeter positivement, en se « dé-focalisant » des douleurs. Le renforcement de ces expériences positives vont alors  ancrer de nouveaux conditionnements.

Apprenez à méditer en pleine conscience

L’avantage de cette technique est de se focaliser sur vos sensations et le moment présent pour diminuer les tensions, les émotions et les pensées négatives liées à la douleur. Elle permet la distanciation et  parmi les techniques utilisées le balayage corporel, la concentration sur des actes quotidiens sont une belle astuce pour concentrer son attention sur d’autres choses plus écologiques.

 

Article rédigé par Fériel Berrais,

Sophrologue et hypnothérapeute

Information sur: therapeutesmagazine.com

Lui écrire: fbsophro@gmail.com

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com