Faiblesse des jambes: 8 Causes et les traitements associés

Une faiblesse des jambes est peut-être le signe d’un problème de santé sous-jacent grave. Il est donc important de consulter votre médecin traitant dès que possible. Dans certains cas (nous allons les préciser plus bas), la faiblesse des jambes peut révéler un état de santé qui nécessite des soins d’urgence.

Il est important de déceler en premier lieu la raison de cette faiblesse des jambes, notamment en analysant si vous souffrez d’autres symptômes (peut être moins évidents).

Dès lors, vous pourrez vous rassurer s’il s’agit d’un problème passager anodin, et vous serez en mesure de trouver le traitement approprié aux côtés de votre médecin traitant s’il s’agit d’un problème plus grave.


Pour vous aider, voici 8 causes courantes de la faiblesse des jambes et des autres symptômes que vous devez connaître.

1. Accident vasculaire cérébral

Un accident vasculaire cérébral se produit lorsque l’apport sanguin au cerveau est interrompu en raison d’un blocage ou qu’un vaisseau sanguin du cerveau éclate. L’AVC peut causer un engourdissement ou une faiblesse soudaine au niveau du visage, des bras ou des jambes.

Vous pouvez déceler l’AVC à partir des autres symptômes suivants:

  • Confusion soudaine
  • Difficulté à parler
  • Mal de tête soudain et intense
  • Visage affaissé d’un côté

Si vous ou quelqu’un d’autre êtes victime d’un AVC, appelez les pompiers immédiatement. Un traitement rapide est essentiel pour se remettre d’un AVC et peut réduire le risque de complications à long terme.

2. glissement de vertèbre

Un glissement de vertèbre (ou spondylolisthésis) se produit généralement petit à petit, à la suite de contraintes mécaniques importantes sur le colonne vertébrale. Cela peut aussi se produire en raison d’une blessure ou de changements dégénératifs de la colonne vertébrale liés à l’âge.

Si le disque glissé comprime un nerf voisin, il peut causer une douleur et un engourdissement le long du nerf affecté, souvent le long de votre jambe.

Et parmi les autres symptômes:

  • Faiblesse musculaire
  • Une douleur  accentuée en position debout ou assise
  • Une sensation de picotement ou de brûlure dans la région affectée

Consultez votre médecin traitant, qui vous recommandera certainement un repos suivi d’un travail spécifique chez le kiné.

3. Le syndrome de Guillain-Barré

Le syndrome de Guillain-Barré est une maladie auto-immune rare dans laquelle votre système immunitaire attaque vos nerfs, provoquant des picotements et une faiblesse qui commence habituellement dans les pieds et les jambes. La faiblesse peut se propager rapidement et finir par paralyser tout le corps si elle n’est pas traitée immédiatement.

Les autres symptômes :

  • Des picotements ou des sensations de picotements et d’aiguilles dans les poignets, les doigts, les chevilles et les orteils
  • Une douleur intense qui s’aggrave la nuit
  • Difficultés avec les mouvements des yeux ou du visage
  • Des problèmes de contrôle de la vessie ou des intestins

La cause de cette affection n’est pas connue, mais elle est souvent déclenchée par une infection, comme une grippe intestinale ou une infection respiratoire.

Consultez un médecin immédiatement si vous présentez l’un de ces symptômes. Il n’existe pas de traitement médical, mais il existe des traitements qui peuvent soulager les symptômes et réduire la durée de la maladie.

4. Nerf coincé

La sciatique, qui est causée par un nerf pincé dans le bas du dos, est une douleur qui irradie le long du nerf sciatique, qui s’étend du bas du dos jusqu’aux hanches et aux fesses et descend le long des jambes. Elle affecte habituellement un côté de votre corps.

Nous avons déjà traité la sciatique à plusieurs reprises. Pour en savoir davantage:

5. Sclérose en plaques

La sclérose en plaques est une maladie auto-immune du système nerveux central.

Dans la sclérose en plaques, le système immunitaire s’attaque à la myéline, qui est la gaine protectrice des nerfs. Elle est le plus souvent diagnostiquée chez les personnes âgées de 20 à 50 ans.

La sclérose en plaques peut causer de nombreux symptômes qui varient d’une personne à l’autre. L’engourdissement et la fatigue sont les symptômes les plus courants. Parmi les autres symptômes, mentionnons :


Quelques lectures intéressantes:

  • Faiblesse musculaire généralisée
  • Spasticité musculaire
  • Difficulté à marcher
  • Spasmes
  • Douleur aiguë et chronique
  • Perturbations visuelles

La sclérose en plaques est une maladie chronique avec des périodes de rechute des symptômes suivies de périodes de rémission, ou elle peut être progressive.

Les traitements de la sclérose en plaques, notamment les médicaments et la physiothérapie, ainsi qu’un rééquilibrage alimentaire, peuvent vous aider à reprendre des forces dans vos jambes et à ralentir la progression de la maladie.

6. Neuropathie périphérique

La neuropathie périphérique est une lésion du système nerveux périphérique de votre corps, qui relie les nerfs de votre système nerveux central au reste de votre corps.

Elle peut être causée par des blessures, des infections et un certain nombre de pathologies, y compris le diabète (neuropathie diabétique) et l’hypothyroïdie.

Les symptômes commencent habituellement par un engourdissement ou des picotements dans les mains et les pieds, mais peuvent se propager à d’autres parties du corps. Les autres symptômes sont :

  • Faiblesse généralisée
  • Douleur qui s’aggrave la nuit
  • Sensation de brûlure ou de froid intense
  • Douleur lancinante ou de type électrique
  • Difficulté à marcher

Le traitement dépend de la cause de la lésion nerveuse et peut commencer par le traitement d’une affection sous-jacente. Des médicaments et différentes thérapies sont également disponibles.

7. Effort musculaire et fatigue généralisée

L’effort musculaire conduit à plus ou moins long terme à un état particulier, la fatigue. On ne connaît pas encore exactement toutes les origines de la fatigue musculaire, mais elle est sans doute due à l’association de plusieurs facteurs.

  1. une utilisation accrue de glycogène, qui peut susciter un état d’hypoglycémie
  2. une consommation accrue de lipides, qui conduit à l’accumulation de produits de dégradation, les corps cétoniques
  3. une perte importante d’eau et d’électrolytes, par la sueur, entraînant une forte baisse du volume sanguin
  4. une baisse du pH sanguin ou acidose
  5. des lésions microscopiques des fibres musculaires à l’origine des courbatures.

La fatigue est le résultat de tous ces phénomènes, en particulier dans les efforts de longue durée.

Elle peut aussi s’installer lorsque vous hygiène de vie n’est pas équilibrée, par exemple dans le cadre d’une mauvaise alimentation, de consommation excessive d’alcool, d’un manque de sommeil de qualité etc.

Lire :

8. Fibromyalgie

C’est la maladie du mal partout, tout le temps.

C’est une maladie neuro-tendino-musculaire, démontrée notamment par les récentes imageries nucléaires cérébrales.

Elle a été classifiée comme un syndrome par l’Académie de Médecine en 2007.

Parmi les symptômes:

  • Douleurs tendino-musculaires,
  • Troubles du sommeil,
  • Fatigabilité,
  • Epuisement (SFC : Syndrome de Fatigue Chronique ou d’épuisement),
  • Troubles de la concentration et de la mémorisation,
  • Anxio-dépression réactionnelle

Lire:

 

Autres:

La faiblesse dans la jambe peut se produire dans le cadre d’un sentiment généralisé de faiblesse sur tout le corps, ou peut se développer dans l’une ou les deux jambes.

La véritable faiblesse survient lorsque les muscles perdent de leur force, mais les gens ont souvent l’impression que leurs muscles sont faibles quand ils se sentent malades ou fatigués. Dans ces cas, il n’existe pas de véritable perte de fonction musculaire.

Les maladies neuromusculaires, telles que la myasthénie grave (maladie neuromusculaire auto-immune qui provoque une faiblesse musculaire) sont d’autres causes de la faiblesse musculaire qui peuvent se produire dans les jambes.

Les toxines telles que la toxine botulique et certains médicaments peuvent également provoquer une faiblesse musculaire.

La faiblesse des jambes peut accompagner d’autres symptômes, qui varient selon la maladie ou un trouble sous-jacent.

Les symptômes qui causent fréquemment la faiblesse des jambes peuvent également impliquer d’autres systèmes du corps.

La faiblesse des jambes peut accompagner d’autres symptômes affectant la jambe, notamment: sensation de brûlure, des spasmes musculaires, des engourdissements, paralysie, aiguilles (picotements) sensation, rougeur, chaleur ou gonflement, secousses musculaires….


👩‍⚕️ Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.