Exercices pour vérifier l’état cardio-vasculaire

Tests permettant d’évaluer la condition physique :

Test A : montez et descendez d’un tabouret ou d’une caisse de 20 cm de hauteur, à raison de 48 fois par minute (soit 24 allers et retours), pendant trois minutes consécutives. Puis asseyez-vous et, après avoir attendu une minute, prenez votre pouls.

Le tableau qui suit vous indiquera votre état physique :


Vitesse du pouls

Forme Hommes Femmes
Excellente 67 75
Très bonne 79 85
Normale 90 95
Insuffisante 160 110

 

Test B : un test plus simple mais moins précis consiste à relever votre pouls de base, c’est-à-dire à prendre votre pouls au réveil, après une nuit de sommeil, dès que vous ouvrez les yeux et avant de vous lever. S’il bat aux alentours de 40 (par minute), vous êtes du genre athléti­que et parfaitement capable de pratiquer un sport de compétition. Aux alentours de 50, votre forme est excellente et vous pouvez envisager des sports sérieux comme la course à pied, l’escalade, le ski et autres. A soixante, votre pouls bat normalement.


Quelques lectures intéressantes:

Exercices cardiovasculaires :

la gymnas­tique n’est pas ce qu’il y a de mieux. L’alpinisme, le jogging et la natation sont nettement supérieurs. Pour ceux qui mènent depuis longtemps une vie sédentaire, la prudence est recomman­dée en ce qui concerne les exercices violents, qu’il est dangereux de prati­quer sans avis médical.

Le meilleur résultat s’obtient, sur le plan cardiovasculaire, lorsque l’effort fait transpirer. Le cœur doit battre aux alentours de 120 (mais pas au-delà de 145 si vous avez passé la quarantaine). Parcourir à petites foulées un kilomètre et demi chaque jour en une dizaine de minutes constitue l’idéal.

Les signes qui doivent vous inquiéter après un exercice car ils indiquent une déficience physique sont les suivants : évanouissement, étourdissement, insuffi­sance respiratoire ou pâleur anormale. Dans ce cas, consultez un médecin. Il vous aidera, progressivement, à retrou­ver une bonne condition physique.

Après un jogging normal d’un kilo­mètre et demi, on ne doit pas ressentir de fatigue particulière. Le cœur et les poumons retrouvent en principe leur rythme normal en moins de 10 minutes. Contrôlez donc votre pouls avant et après. Une course de cette durée est censée tonifier et procurer un certain bien-être. Un individu en bonne santé y puise d’ordinaire un regain d’énergie.


👩‍⚕️ Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com