Dry needling : explications et bienfaits

Dry needling : explications

Le dry needling est une méthode qui utilise des aiguilles très fines et sans médicaments afin de faire passer des douleurs musculaires : les aiguilles sont piquées dans les cordons myofasciaux douloureux (« trigger points »). L’objectif est de relâcher des nœuds causant des douleurs plus générales : ces points douloureux peuvent effectivement devenir une source de problème car ils peuvent déranger les activités quotidiennes des individus, causant parfois des spasmes musculaires. Ainsi, cette méthode se concentre sur des problèmes neuromusculaires qui provoquent des douleurs et réduisent la mobilité des individus.

Le dry needling est différent de l’acupuncture, même si la méthode peut a priori paraitre similaire : alors que l’acupuncture se concentre sur les flux d’énergie à l’intérieur du corps et des organes, le dry needling cherche à stimuler un point de « trigger » qui provoque les douleurs ressenties.


Lors d’une séance, le thérapeute commence par trouver le point « trigger » par palpation en identifiant la zone sensible. Une fois le point localisé, l’aiguille est introduite (à travers un tube placé au-dessus du nœud) doucement jusqu’à ce qu’il y ait une réponse contractile locale : il s’agit d’une contraction musculaire involontaire provoquée par la pénétration de l’aiguille. Cette réponse peut être désagréable, mais elle est nécessaire à la stimulation intramusculaire. La contraction musculaire peut être due à une réaction immunitaire chimique, de l’inflammation ou une activité électrique spontanée : elle suggère que le bon point « trigger » a été trouvé et atteint. Chaque insertion de l’aiguille est de courte durée, mais le processus peut être répété plusieurs fois.

 

Dry needling, pour quels problèmes ?

La base du dry needling est de pénétrer la peau pour stimuler les points myofasciaux, c’est-à-dire les tissus conjonctifs et musculaires, pour soulager les douleurs et les problèmes de mouvement. La stimulation de points de « trigger » peut être efficace pour les problèmes et pathologies suivants :

  • Migraines
  • Céphalée de tension
  • Canal carpien
  • Traumatismes du rachis cervicale
  • Problème lié à la colonne vertébrale
  • Douleurs au niveau du pelvis
  • Névralgie post-zostérienne
  • Syndrome douloureux régional complexe
  • Crampes
  • Membre fantôme
  • Tendinite
  • Problème de disques intervertébraux
  • Problème d’articulation
Vous aimerez aussi :  Traitement de la constipation par l'ostéopathie

 

Top 3 des bienfaits du dry needling

  • Réduction de la douleur

Beaucoup d’études ont démontré les améliorations immédiates ou à court terme pour la réduction de la douleur et une amélioration de la mobilité grâce au dry needling. En effet, en 2007, une étude a trouvé que le dry needling réduit de manière significative les douleurs bilatérales dans l’épaule (1). Les patients ont reçu une thérapie de dry needling d’un côté mais pas de l’autre, qui servait ainsi de contrôle pour l’étude. Le dry needling a amélioré la capacité de mouvement, particulièrement la rotation interne de l’épaule, et a diminué la douleur ressentie au niveau des nœuds identifiés.

  • Amélioration des mouvements

Des études suggèrent que le dry needling, utilisé en complément d’autres thérapies, aide à fluidifier les mouvements des individus. Une étude s’intéressant à des joueuses de volleyball a trouvé que le dry needling aidait améliorer leur mobilité et leur force tout en réduisant leurs douleurs en comparant leurs ressentis avant et après le suivi. De plus, les athlètes pouvaient continuer à s’entrainer normalement pendant l’accompagnement, ce qui montre que le dry needling ne cause pas de fatigue ou de faiblesse après les séances (2).

  • Accélération de la récupération

Les patients qui décident de faire du dry needling remarquent une diminution de leur douleur plus rapidement ; en effet, certains individus remarquent une amélioration dès leur première séance. En ajoutant du dry needling à d’autres thérapies comme un accompagnement complémentaire, le temps de récupération peut être largement diminué.

Par exemple, une étude s’est intéressée à l’efficacité du dry needling pour les personnes ayant des traumatismes du rachis cervical. Ceux-ci peuvent causer des cervicalgies immédiates, mais aussi des acouphènes, des vertiges et de la perte de mémoire, et ne sont pas facilement traiter. Le dry needling a été utilisé en complément de l’activité sportive pour augmenter l’efficacité du suivi, réduire la durée de l’accompagnement, réduire les coûts et solutionner la douleur efficacement (3).

Vous aimerez aussi :  17 astuces qui fonctionnent pour mieux dormir la nuit

 

Quels problèmes potentiels ?

Le dry needling est une bonne technique pour pratiquement tous les patients n’ayant pas de phobies des aiguilles ou une autre forme d’anxiété liée aux aiguilles. Cette méthode est aussi déconseillée pour les enfants de moins de 12 ans. Comme toutes les thérapies, le dry needling peut avoir des effets secondaires comme de la douleur au moment de l’insertion, des courbatures, de la fatigue musculaire et des hématomes. Avec un professionnel, le dry needling est sans danger et très efficace.

Il est totalement normal que les patients aient besoin de plusieurs séances de dry needling pour que leur muscle fonctionne normalement à nouveau. Ceci s’explique par le fait que les points « trigger » peuvent être localisés en profondeur sous les muscles, et plusieurs séances peuvent être nécessaires pour observer un vrai changement. Cependant, les patients devraient sentir une amélioration après chaque séance (4).

Le dry needling est aussi relativement indolore. De manière générale, l’insertion de l’aiguille n’est pas ressentie, et la contraction musculaire n’est douloureuse que momentanément : cette réaction est même un bon signe, qui montre que la thérapie fonctionne.

Il est toujours conseillé de demander l’avis de votre médecin avant d’entreprendre une nouvelle thérapie complémentaire comme le dry needling.

 


Crédit photo : defense.gov