Diarrhée infantile: Aliment à éviter, Causes & Traitement

Diarrhée infantile – La diarrhée se manifeste par l’aug­mentation du nombre des selles et leur aspect indiquant un trouble digestif.

Les causes en sont variées : aliments conta­minés par des virus ou des bactéries, suralimentation, intolérance à certains produits alimentaires, fibrose kystique, gastro-entérite, troubles émotionnels ou fatigue, maladie cœliaque (syndrome de malabsorption), dysenteries ou autres infections ou irritations intestinales, complications d’une quelconque infec­tion infantile.

Notons que des selles abondantes et liquides peuvent être tout à fait normales chez l’enfant nourri au sein, alors qu’elles sont toujours sus­pectes chez l’enfant nourri artificielle­ment.


Diarrhée infantile Danger :

En cas de diarrhée sévère ou prolongée, il faut craindre la déshydra­tation dont les conséquences peuvent être très rapidement mortelles. Il arrive fréquemment que la diarrhée soit le signe de troubles infectieux graves (comme la gastro-entérite, par exemple), aussi est-il recommandé de consulter un médecin, sauf si la diarrhée paraît vraiment bénigne.

Diarrhée infantile Symptômes :

La diarrhée infantile se caractérise par l’augmentation du nom­bre des selles, qui sont liquides, nausé­abondes, souvent de couleur verdâtre et contenant du sang et du mucus. Elle s’accompagne fréquemment de vomisse­ments et de fièvre.


Quelques lectures intéressantes:

Diarrhée infantile Traitement :

Il est essentiel de maintenir une bonne hydratation de l’enfant (pour compenser les pertes de liquide), de ne pas irriter l’appareil gastro-intestinal (changement de régime) et de combattre l’infection (au moyen des antibiotiques).

La diète comprend généralement une brève période (qui peut dans les cas les plus sévères durer quelques jours) au cours de laquelle toute nourriture solide est éliminée et remplacée par des li­quides légèrement sucrés (thé ou tisane sucrés, jus de pomme ou de carotte).

On réintroduit ensuite les aliments solides progressivement en multipliant le nom­bre de repas, qui restent très légers et à base de lait écrémé. Les fruits sont réintroduits en dernier.

Toutefois, si la diarrhée est intense, s’accompagnant de fièvre élevée, de vomissements, de pus ou de sang dans les selles, ou bien si l’enfant ne réagit pas au traitement dans les vingt-quatre heures, il faut absolument consulter un médecin. Une déshydratation grave exige l’hospitalisation d’urgence et la mise sous perfusion de l’enfant. Pronostic : Tout à fait favorable à condition que le traitement soit entre­pris immédiatement.


👩‍⚕️ Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com