Coliques: Traitement & Prévention – Tout ce que vous devez savoir !

Les coliques ne sont pas véritable­ment une maladie, mais plutôt un ensemble de symptômes, ou syndrome, survenant chez le nourrisson de moins de trois mois.

Elles se manifestent par une douleur abdominale et des cris frénétiques et prolongés qu’il ne faut pas confondre avec l’agitation et les pleurs habituels d’un bébé de cet âge.

Coliques Causes :

Les coliques ont pour causes la suralimenta­tion ou, à l’inverse, la sous-alimentation, l’intolérance à l’alimentation, une mau­vaise position pendant les tétées, un horaire qui ne convient pas, l’aéro­phagie, ou encore des facteurs émotion­nels tels que l’inquiétude, l’excitation ou la colère, qui ne sont bien souvent que le reflet de l’anxiété même des parents.


Coliques Danger :

Les coliques peuvent être le signe d’une occlusion intestinale, d’une infection péritonéale, d’une carence ali­mentaire ou d’autres maladies qui n’ont pas été détectées.

Coliques Symptômes :

Les coliques se caractéri­sent par des pleurs frénétiques et pro­longés, des hurlements et une agitation excessive impossibles à calmer par les moyens habituels. Diarrhées, vomisse­ments, gaz et ballonnement abdominal suivent très rapidement. Les jambes du nourrisson sont relevées et repliées sur le ventre, les poings serrés, les extré­mités froides et moites, le teint violacé et tacheté.


Quelques lectures intéressantes:

Coliques Traitement :

Il existe divers moyens de soulager le nourrisson, mais la guérison n’est jamais garantie. On recommande souvent de lui administrer certains médicaments calmants prescrits unique­ment par le médecin, de lui appliquer sur le ventre des bouillottes bien chaudes, de l’aider à éructer, de le réconforter, de le bercer, de lui donner des tétées plus nombreuses et moins abondantes. En cas d’aggravation, il faut consulter le médecin. On conseille également aux parents de prendre des tranquillisants.

Coliques Prévention :

Une alimentation adé­quate, qui tienne compte des règles élémentaires de contenu, de quantité et d’horaires, sans oublier l’éructation in­dispensable après les tétées, est de règle. On peut rechercher également une éventuelle allergie du bébé à son propre régime ou, s’il est nourri au sein, au régime de la mère. Un environnement calme, équilibré et heureux constitue enfin l’une des meilleures préventions.

Résultat : Les périodes de coliques sont habituelles chez nombre de nourrissons, et prennent généralement fin vers l’âge de six mois. Le meilleur des conseils reste la persévérance.

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com