Cystite: Symptômes, Prévention, Traitement

La cystite est une inflammation de la vessie. Elle peut être secondaire à une infection du rein, de l’urètre ou à une rétention urinaire en cas d’adénome de la prostate. Son évolution est soit descendante, des reins vers la vessie, soit ascendante, de l’urètre à la vessie (consécutive à une blennorragie). La cystite est courante chez la femme en âge de procréer, et particulièrement chez la femme enceinte. La vessie est un organe très résistant aux infec­tions, mais l’agression continue d’urine infectée et l’obstruction des voies urinaires par un calcul, une tumeur ou un adénome prostatique la fragilisent. La fatigue générale est un facteur prédisposant.

Danger : Un traitement inadéquat ou mal suivi favorise la chronicité de la cystite qui devient alors beaucoup plus difficile à traiter.

Cystite Symptômes :

Miction impérieuse et douloureuse, faux besoins, urines peu abondantes, nycturie (le patient doit se lever plusieurs fois par nuit pour uri­ner). L’aspect des urines peut paraître normal au malade, mais à l’examen, elles révèlent une quantité considérable de globules blancs détruits (pyurie).


Dans les cas sévères, il y a altération de l’état général et présence de sang dans les urines.


Quelques lectures intéressantes:

Cystite Traitement :

Sulfamides ou antibioti­ques (à l’exception de la pénicilline qui n’est pas d’une grande efficacité en cas de cystite) viennent facilement à bout de l’affection. Certains médecins pres­crivent l’aniline pour soulager la dou­leur pendant la miction ; elle confère aux urines une couleur rouge orangé ou verte.

La disparition des symptômes, qui est immédiate, ne signifie pas la guérison. La durée du traitement prescrit par le médecin doit être impérativement res­pectée afin d’éviter la forme chronique de la maladie, extrêmement résistante.

Le malade doit absorber une grande quantité de liquide, au moins un litre ou deux par jour. Un traitement précoce permet la disparition des symptômes au bout d’une semaine, et le rétablissement total au bout d’une petite quinzaine.

Il est indispensable de déterminer l’agent causal afin d’assurer la guérison totale.

Résultat: Tout à fait favorable en cas de cystite aiguë, à condition d’appliquer et de respecter le traitement adéquat. La cystite chronique est beaucoup plus rebelle et nécessite un traitement prolongé.

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com