Hydronéphrose: Symptômes, Prévention, Traitement

L’hydronéphrose est généralement une complication d’un trouble de l’ap­pareil urinaire. Elle survient en cas d’obstruction des voies urinaires, entraî­nant un reflux de l’urine dans les reins. Ceux-ci se dilatent et développent des lésions qui peuvent être graves, perma­nentes et aboutir à l’atrophie si la maladie n’est pas traitée à temps.

Les affections susceptibles de provo­quer l’hydronéphrose sont les suivantes : une infection de l’appareil urinaire entraînant un rétrécissement ou une striction (resserrement) urétérale ou urétrale avec reflux des urines dans les reins ; un calcul dans l’uretère ou la vessie provoquant un reflux de l’urine ; toute tumeur maligne ou bénigne située dans l’appareil urinaire et gênant le passage des urines ; un défaut structurel de l’uretère ; un adénome de la prostate compressant la vessie jusqu’à l’obstruer.

Danger : C’est une alerte médicale. Lorsque l’hydronéphrose est bilatérale (atteinte des deux reins) et que les lésions sont déjà considérables, traiter la maladie à ce stade n’est pas plus efficace que fermer les portes de l’écurie après la fuite des chevaux. L’urémie est une menace constante de la maladie.


Hydronéphrose Symptômes :

Douleur récurrente, sourde et lancinante avec des poussées spasmodiques (colique néphrétique), présence de pus dans les urines (et de sang dans 10 p. cent des cas), fièvre et sensibilité dans la région des reins constituent les symptômes de base. La dyspepsie est également fréquente.


Quelques lectures intéressantes:

Hydronéphrose Traitement :

Si le diagnostic est difficile à poser, on a recours à la pyélographie, ou radiographie des reins et de la vessie après injection par voie intraveineuse d’un produit de contraste opaque met­tant en évidence sur l’épreuve les cavités rénales. Si les fonctions rénales sont trop perturbées pour permettre une appli­cation efficace de cette technique, l’urologue dispose d’autres méthodes d’examen, telles que la cystoscopie ou l’échographie, grâce auxquelles il pourra détecter l’éventuelle dilatation de l’uretère ou du rein.

Le traitement de l’infection causale par une antibiothérapie appropriée doit être appliqué au plus vite afin d’éviter les lésions. Le drainage des reins et des voies urinaires est impératif. La suppres­sion de l’obstacle se fait par voie chirurgicale. Le malade doit absorber une grande quantité de liquide. Le traitement médical doit être prolongé afin de supprimer toute trace de l’infec­tion causale.

Hydronéphrose Prévention :

Toute infection urinaire doit être traitée sans délai, dans la mesure où même la plus bénigne des infections peut entraîner d’irréversibles lésions si on la laisse traîner.

Résultat: Si l’obstruction n’a pas duré trop longtemps, si un seul rein a été atteint sans avoir été trop sévèrement endommagé, alors seulement le pronos­tic est favorable. La règle essentielle à observer est de considérer que les reins sont des organes aussi vitaux que le coeur. Tout trouble doit faire l’objet d’une consultation médicale immédiate – et le plus tôt est toujours le mieux.

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com