Comment se soigner de la mononucléose avec la naturopathie

La maladie du baiser

Un bien joli nom pour une pathologie infectieuse causée par le virus Epstein-Barr. Il s’agit
d’un virus de la même famille que l’Herpès qui s’exprime sous forme d’angine virale.

On l’appelle maladie du baiser car elle est transmise par la salive, souvent lors d’un baiser, de
postillons ou lorsqu’on boit dans le même verre.

Cette maladie, la plus souvent bénigne, touche en général les jeunes. Avant l’âge de 5 ans elle passe souvent inaperçue car elle est dépourvue de symptômes. C’est à l’adolescence ou chez les jeunes adultes que les symptômes
sont plus importants tout en restant le plus souvent sans gravité.


Quels sont les symptômes

La période d’incubation est relativement longue, de quatre à six semaines, au cours de
laquelle le virus se propage de la bouche à la gorge, aux ganglions et à la circulation sanguine.
Plusieurs symptômes peuvent évoquer la présence du virus Epstein-Barr.

Des ganglions lymphatiques gonflés au niveau des aisselles, du cou ou de la gorge, des éruptions cutanées,
une grande fatigue, de la fièvre, des douleurs musculaires, une gorge rouge et enflammée, des
maux de tête, une perte d’appétit, une sensation de grande faiblesse et parfois même un
gonflement de la rate appelé splénomégalie.

Peut-il y avoir des complications

La rate peut parfois éclater, c’est pourquoi il est recommandé d’éviter tout exercice physique
intense qui pourraient conduire à des chocs. Pour les mêmes raisons il est conseillé de ne
surtout pas consommer de substances immunostimulantes et de ne pas porter de charges trop
lourdes.
Une surinfection bactérienne peut aussi survenir, le médecin ordonnera dans ce cas la prise
d’antibiotiques.
Plus rarement une hépatite peut en découler, ainsi que le syndrome de Guillain-Barré qui
entraine des troubles d’origine neurologiques.

Commente se détecte la mononucléose

Lorsqu’un certains nombres de symptômes sont présents, le médecin demandera une analyse
biologique sanguine qui montrera une augmentation des lymphocytes monocytaires. Ces
derniers ne possèdent qu’un seul noyau d’où le nom de mononucléose.
Quelle est la durée de cette maladie

Elle dure en moyenne six semaines et il n’y a pas vraiment de traitement spécifique. En
revanche la fatigue peut persister assez longtemps. Elle peut s’installer de quelques semaines
à plusieurs mois parfois et entrainer pas mal de handicaps au quotidien. La convalescence
peut être chez certaines personnes très longue et les activités arrêtées pendant plusieurs
semaines.

Quelles solutions naturelles en cas de mononucléose infectieuse

Tout d’abord l’alimentation

La fatigue étant un des symptômes les plus tenaces, il est fortement recommandé de
consommer des aliments riches en bons nutriments (acides aminés, acides gras essentiels,
glucides à index glycémiques bas ou modérés, vitamines, oligo-éléments, minéraux), en
antioxydants et de qualité biologique.


Quelques lectures intéressantes:

Il est nécessaire de consommer suffisamment d’oméga-3 anti-inflammatoires, de fibres
indispensables au microbiote (fruits et légumes frais, céréales complètes). Rappelons qu’une
majorité de cellules immunitaires sont hébergées dans nos intestins.

Les graines germées dont la richesse en bons nutriments est colossale sont à rajouter
quotidiennement dans l’assiette. Il est de même conseillé de boire une eau de qualité pour
éviter toute déshydratation.

En cas de maux de gorge intenses, la consommation de produits froids, voire même glacés
peut soulager localement ainsi que des gargarismes d’eau salée.

Quels compléments naturels

La vitamine D est essentielle pour renforcer l’immunité naturelle.
La vitamine C est intéressante pour pallier la fatigue intense.

Les bourgeons de cassis sont précieux, à la fois pour leur côté anti-inflammatoire et
antifatigue.

La propolis, substance produite dans la ruche par nos amies les abeilles est antiseptique et
antivirale. On peut la trouver sous forme de spray, elle soulagera au passage les maux de
gorge.

L’huile essentielle de Ravintsara, reconnue comme une des plus grandes huiles antivirales.
D’autres huiles essentielles ont aussi des propriétés antivirales intéressantes comme le tea
tree, le niaouli ou l’origan compact…

Le curcuma, pour ses propriétés reconnues anti-inflammatoires.
Le thé vert infusé pendant dix minutes, contient des catéchines, composés qui possèdent des
propriétés antivirales sur les virus de la famille de l’Herpès type Epstein-Barr.

Le plasma marin proche de notre liquide intracellulaire très riche en minéraux et oligo-
éléments est un complément précieux en cas de mononucléose.

Et puis, le repos …

Il est essentiel. Certaines personnes sont en effet souvent épuisées physiquement et il est par
conséquent indispensable d’écouter les signaux de l’organisme et de se reposer le temps
nécessaire.

Laurence Guillon
Naturopathe à Lille (Nord) et à Colombes (hauts de Seine)
Possibilité de consultation par vidéo
Laurenceguillon.naturo@gmail.com
06 07 04 26 76


👩‍⚕️ Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com