Comment faire baisser le taux de lipides dans le foie ?

Le foie gras

Lorsqu’il y a accumulation de graisses dans le foie on parle de maladie du foie gras ou stéatose hépatique ou encore de NASH. Nash est l’abréviation en français de stéatose hépatique non alcoolique.

Lorsqu’on est à ce stade de la maladie il est encore possible d’intervenir et de revenir en arrière en installant une hygiène de vie saine. Il est urgent de mettre en place une réforme afin de ne pas en arriver à la fibrose et donc à une cirrhose du foie. C’est ce que nous allons voir précisément ci-dessous.

Limiter les graisses saturées et trans

Ce sont les graisses qui sont soit chauffées, transformées, ou encore frites. Les acides gras saturés sont constitués d’acides gras à chaines courtes à liaison simple.


On les trouve principalement dans les graisses animales, viandes grasses, beurre, produits laitiers. Également dans les produits transformés, plats industriels cuisinés, viennoiseries, pâtisseries, les fritures et certaines huiles végétales comme l’huile de palme.

Ces huiles sont en trop grande quantité nocives pour le système cardio-vasculaire et peuvent favoriser le surpoids, le diabète ou l’hypertension.

Diminuer le sucre raffiné

Le sucre raffiné absorbé en trop grande quantité se transforme et se stocke dans l’organisme sous forme de graisses. A savoir que le sucre est partout dans l’industrie agro-alimentaire et que si l’on n’y prend pas garde on en absorbe une grande quantité à notre insu, d’où le nombre exponentiel de maladies de civilisation émergeantes.

On trouve du sucre sous diverses formes et du fructose notamment dans les sirops de maïs dans de nombreux produits alimentaires, conserves, sodas, jus de fruits, gâteaux …

Le foie est incapable de stocker un apport de sucre quotidien et il devient ainsi de plus en plus gras. Le sucre raffiné est acidifiant et entraine de l’inflammation au sein de tout l’organisme, il a également une forte implication sur la baisse de l’immunité, ce qui facilite l’entrée des virus et l’affaiblissement de notre corps…

Favoriser les aliments à index glycémiques bas

La glycémie est la capacité d’un aliment à élever la glycémie, c’est-à-dire la vitesse à laquelle le glucose de l’aliment va se retrouver dans le sang.

L’ingestion d’un aliment entraine une hyperglycémie avec sécrétion d’insuline qui permet la pénétration du glucose dans la cellule.


Quelques lectures intéressantes:

Plus l’index glycémique d’un aliment sera élevé, plus il fera monter la glycémie et plus il nécessitera de production d’insuline par le pancréas. A plus ou moins long terme la consommation d’aliments à IG élevé peut conduire à une perte de sensibilité à l’insuline, elle sera donc moins efficace et pourra provoquer obésité, hypertension et diabète.

Vous trouverez ci-dessous quelques règles générales pour vous aider à contrôler l’index glycémique des aliments :

  • Tous les légumes ont un IG bas, une soupe avec des légumes en morceaux aura un IG plus bas qu’une soupe moulinée.
  • Variable pour les fruits, plus un fruit sera mûr, plus son IG va monter car il se charge en sucre en mûrissant
  • Préférer les aliments semi-complets ou complets (ex : IG élevé pour du pain blanc, moyen pour un pain complet et faible pour un pain intégral)
  • Éviter tous les aliments raffinés et industriels
  • Privilégier les aliments avec des fibres
  • Attention à la quantité, plus la quantité sera élevé plus l’index glycémique sera important
  • Attention à la cuisson, les pâtes al dente auront in IG plus faibles que des pâtes trop cuites
  • Les légumineuses sont intéressantes, elles ont un IG moyen ou faible
  • Les protéines, les lipides, la consommation froide et le mode de cuisson ralentissent l’absorption des glucides. Ainsi une pomme de terre cuite dans sa peau, consommée froide avec un peu d’huile d’olive et une protéine aura un index glycémique plus bas qu’une pomme de terre cuite sans sa peau et consommée en purée.
  • Éviter les yaourts car malgré un IG modéré, ils ont la capacité d’élever le taux d’insuline dans le sang.

Favoriser les aliments riches en oméga-3

Les études ont montré qu’une supplémentation en oméga-3 dans le cadre d’une stéatose diminuent la teneur en graisse au niveau du foie de manière significative ainsi qu’une amélioration des taux de cholestérol et triglycérides https://www.docteur-fitness.com/omega-3-contre-maladie-du-foie-gras-non-alcoolique. Vous trouverez les oméga-3 dans les petits poissons gras, le foie de morue et son huile, la mâche, le pourpier, les graines de lin et les œufs de poules bien nourries.

Faire de l’exercice physique et gérer son stress

En accompagnement de la réforme alimentaire, il est nécessaire de pratiquer un exercice physique au quotidien et de mettre en place des outils pour diminuer son stress et mieux gérer ses émotions, EFT, sophrologie, hypnose …

Laurence Guillon

Naturopathe à Lille (Nord) et à Colombes (hauts de Seine)

Possibilité de consultation par vidéo

Laurenceguillon.naturo@gmail.com

06 07 04 26 76


👩‍⚕️ Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com