Chondodendron tomentosum: Plante médicinale aux 1000 vertus

Le Chondodendron tomentosum ne serait pas originaire du Brésil, comme l’est le Chondrodendron platyphyllum.

La vraie « Orelha de onça » est la Cissampelos ovalifolia, aussi appelée Abuta (Decker).

Origines :

On le trouve de l’Espirito Santo au Parana et au Minas Gérais.


Description :

Arbuste grimpant polymorphe à tige ligneuse et irrégu­lière, cylindrique, aux faisceaux f ibro-vascu laires dispo­sés en cercles concentriques, légèrement anguleuse avec des rameaux poilus.

  • Feuilles au long pétiole, ovales ou cordiformes, de 20 à 30 cm de long, blanchâtres, tomenteuses sur la face inférieure.
  • Fleurs à 12 pétales, en racèmes ou en épis jaunâtres.
  • Fruit : grappe composée de 3 à 6 drupes ellipsoïdes ou ovoïdes, au court pédoncule, contenant une pulpe rouge, comestible et agréable au palais, entourant une graine de goût amer.

Parties utilisées :

La racine, surtout.

Composition chimique :

L’Abutua grande est une des plantes brésiliennes les plus étudiées par les chimistes et les médecins.


Quelques lectures intéressantes:

  • La racine pareira, de couleur jaune ou grisâtre, con­tient des alcaloïdes, notamment la bébéerine, la chondra- curine, la tubocurarine et la « pelosine », violent poison paralyso-vasculaire dont l’action se concentre principale­ment sur les muscles vasculaires, entraînant le ralentisse­ment du coeur et la mort (Pio Corrêa – Decker – Diniz da Silva). [1]
  • Des feuilles on a retiré un nouvel alcaloïde : la condrofoline et des substances amères (D’miz da Silva).
  • La graine contient aussi de la pelosine et 5,07  % d’huile (Peckolt).

Indications thérapeutiques :

Efficace en de nombreuses affections :

  • Anémie, chlorose, dyspepsies atoniques, calculs rénaux, fièvres intermittentes, fièvres, palustres (la pelosine est un succédané de la quinine), coliques utérines, menstrua­tions difficiles, suppression des lochies, hydropisies, orchites ; irritation des voies urinaires, inflammation de la vessie (Pio Corrêa – Diniz da Silva).
  • Dyspepsies par déficience des sucs digestifs, mauvaise digestion avec somnolence après les repas (Guertzenstein ).
  • Le principe actif du Chondrodendron (d. tubocurarine) est employé comme adjuvant des anesthésiques     pour per­mettre un             meilleur relâchement musculaire dans les opéra­tions chirurgicales abdominales. Il inhibe le passage de l’influx nerveux vers le muscle (Alfa).
  • Ce médicament, dangereux, est aussi employé comme abortif. A l’usage externe : comme résolutif en cataplasmes. (Pio Corrêa)

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com