Currently set to Index
Currently set to Follow

L’aubier de Tilleul, un pilier de la détox à redécouvrir

A la période des bonnes résolutions et de la détox après fête, les jus de légumes, les cures ayurvédiques et les diètes en tout genre sont reines. Bien que ces solutions ne soit pas dénuées d’intérêt, si on les laissait de côté cinq minutes pour redécouvrir un vieux secret d’herboriste bien de chez nous : le tilleul ou plus précisément son aubier…

 

L’aubier de tilleul qu’est ce que c’est ?

L’aubier, c’est le terme utilisé pour nommer le bois tendre et blanc situé entre l’écorce et le cœur de l’arbre ; il apparait quand on enlève la première écorce, plus épaisse et plus dure.

Sa récolte se pratique au moment où la sève est la plus haute dans l’arbre,  et donc au moment où l’aubier sera le plus gorgé des principes actifs de celle-ci.


La récolte débute au mois de juin pour environ 8 semaines. Pour le tilleul, on utilise son premier aubier, situé juste sous l’écorce : il est qualifié d’aubier rouge en raison de sa couleur.

Il sèche à l’air libre puis est détaillé en petit tronçon avant d’être envoyé aux herboristes ou préparé pour être mis en ampoules.

Le tilleul, un pilier millénaire de la médecine occidentale

Le tilleul était si nécessaire et si réputé que Sully, le ministre des finances d’Henri  IV, avait proclamé par ordonnance royale de planter des tilleuls au bord des routes et dans chaque village pour en réserver la récolte des fleurs aux hôpitaux !

L’utilisation de l’aubier est, elle, remise au goût du jour bien plus tard, au début du vingtième siècle par un instituteur français.

Après avoir entendu dire qu’en Amérique le bois des tilleuls était utilisé par les Indiens pour soulager les douleurs et les inflammations, il le testa avec succès sur ses calculs urinaires.

Depuis, le Dr Valnet, précurseur de la phytothérapie moderne en a largement vanté les bienfaits. C’est lui qui en répandu l’usage pour prévenir les lithiases rénales.

Dans les années 50, un médicament à base d’aubier de tilleul, le Vitbil était préconisé pour soulager les troubles biliaires.

Ensuite, le même laboratoire a ingénieusement copié un des polyphénols présent dans l’aubier de tilleul, le phloroglucinol, pour donner naissance à un des médicaments les plus vendus en France : le Spasfon® !  Il est temps de redécouvrir un de nos arbres emblématique…

Lire aussi : Polyphénols: Qu’est ce que c’est ? Pourquoi en avez vous besoin ?

 

Des propriétés drainantes et antispasmodiques

Le principal atout de l’aubier de tilleul par rapport à d’autres plantes, c’est de remettre doucement en route les émonctoires principaux que sont le foie, la vésicule biliaire, les reins et les intestins.

Lire : Découvrez les émonctoires, porte de sortie des toxines

Il régule les sécrétions biliaires, améliore la qualité de la bile, stimule l’évacuation des déchets et des toxines.

Il soulagera toutes les digestions engorgées et laborieuses de début janvier, avec leurs symptômes associés : migraines, rétention d’eau, bouche pâteuse, nausées…


Quelques lectures intéressantes:

Et si janvier n’est pas le seul mauvais moment de l’année, une cure d’aubier de tilleul à chaque changement de saison sera un très bon début.

L’aubier de tilleul possède des propriétés anti spasmodiques qui apaiseront les intestins réactifs fragilisés par les festins de décembre.

Contrairement à d’autres plantes qui peuvent être délicates à utiliser chez un foie très engorgé, l’aubier de tilleul peut être pris en première intention, pour réveiller doucement les facultés d’élimination de l’organisme, avant de passer à des plantes d’action plus vive !

En clair, l’aubier de tilleul est la garantie d’une action douce, mais profonde et régulière sur tout l’organisme.

Ses propriétés drainantes et anti rétention d’eau sont également intéressantes en cas d’accompagnement d’un régime pour perdre les kilos pris pendant les fêtes.

Lire : Tous les régimes

Diurétique, mais doté de sels minéraux, c’est un draineur qui ne videra pas les réserves minérales.

En revanche, il contribuera à faire baisser les taux de cholestérol et la tension artérielle.

Son action bien connue et bien spécifique sur l’acide urique contribue également à soulager et prévenir les douleurs rhumatismales, la goutte et les calculs biliaires.

Comment prendre l’aubier de tilleul ?

Deux possibilités pour s’offrir une cure : soit acheter les bâtons d’aubier de tilleul chez un herboriste et faire soi même sa décoction, soit l’acheter prêt à l’emploi en ampoules.

Dans tous les cas, il faut choisir de préférence un aubier de tilleul sauvage du Roussillon. Ce sont les tilleuls de cette région qui concentre le plus de principes actifs dans leur sève et leur aubier.

Si on prépare soi même sa décoction, on fait bouillir 20 gr d’aubier dans un demi-litre d’eau pendant une dizaine de minutes.

Puis on filtre la décoction et on en consomme une tasse 10 minutes avant le repas du soir pendant 2 à 3 semaines. On peut augmenter un peu le dosage après la première semaine et passer à 2, voire 3 tasses par jour.

L’achat d’aubier de tilleul en ampoules est souvent plus pratique à mettre en œuvre : on prend alors une ampoule par jour dans un peu d’eau, là encore 10 minutes avant le repas du soir.

On peut également passer à 2 ou 3 ampoules par jour, à répartir avant les 3 repas. Uniquement après la première semaine, pour un début de cure tout en douceur…

L’aubier est naturellement légèrement diurétique, ce qui peut se faire sentir les premiers jours de la cure. Si c’est le cas, aucune inquiétude, cet effet s’estompera rapidement au bout de quelques jours.

Et cerise sur le gâteau, vous ne ferez même pas la grimace en avalant votre verre de potion détox : l’aubier de tilleul a un goût très subtil et très doux, presque neutre !

 

Article rédigé par Marie Chetaille
Auteur Santé/Bien être
Diplômée CENA Robert Masson
Certificat de compétence en Homéopathie
Tel : 03 85 25 30 95
Mail: chetaille.marie@orange.fr

 

 




Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com