Anxiété: Traitement naturel (le guide ultime des solutions naturelles)

Pas facile de découvrir des réponses fiables dans l’univers des médecines douces (médecines alternatives et complémentaires). Les métiers sont peu réglementés, il n’existe pas d’ordre fédérateur des thérapeutes et les études scientifiques font souvent défaut. Pour finir, internet regorge de conseils, parfois bons, parfois farfelus…

Le stress concerne tellement de personnes, dont nous même à la rédaction de Therapeutesmagazine, que nous avons décidé d’y consacrer un dossier spécial.

Afin de vous orienter sur les bonnes solutions, nous avons listé uniquement les pistes sérieuses et dignes de figurer parmi les solutions potentiellement fiables.


Les solutions sont listées avec des exemples de posologie s’il s’agit de plantes, et des ressources s’il s’agit de méthode ou de thérapie. Nous avons également recencé les études liées, ainsi que les précautions d’emploi.

Un travail énorme…mais qui vous sera utile !

Anxiété: Traitement naturel probablement efficace (Etudes fiables à l’appui)

1. Anxiété et Hypnose

L’hypnose est associée à un profond état de relaxation. Plusieurs études appuient l’utilisation de l’hypnose pour réduire l’anxiété, en particulier avant les interventions dentaires ou médicales, ou dans la gestion des phobies.

Les preuves préliminaires suggèrent que ces effets peuvent durer jusqu’à trois ans avec des bénéfices rapportés à la fois chez les enfants et les adultes.

Plusieurs études prometteuses chez les adultes et les enfants rapportent que l’anxiété liée aux visites chez le dentiste peut être réduite avec l’utilisation de l’hypnothérapie.

Une étude sérieuse indique les adultes observent une réduction significative de l’anxiété grâce à l’hypnose avant une opération médicale. (source: www.ncbi.nlm.nih.gov)

L’inserm y consacre un rapport entier accessible en pdf sur internet (www.inserm.fr), plutôt enthousiaste quant à l’utilisation de l’hypnose, mais ne se prononce pas clairement sur son efficacité.

L’hypnose est souvent considérée comme une « thérapie brève », mais certains encadrements peuvent être de longue durée (parfois jusqu’à trois ans). Cependant, certains rapports de recherche indiquent que l’hypnose peut être moins efficace pour cette utilisation que la thérapie de groupe ou la désensibilisation systématique.

En outre, plusieurs études rapportent des améliorations dans la gravité et la fréquence des céphalées de tension après plusieurs séances d’hypnose hebdomadaires. Les premières recherches suggèrent que l’hypnose peut être équivalente à d’autres techniques de relaxation, de biofeedback ou d’entraînement autogène.

Des études de meilleure qualité sont nécessaires avant qu’une conclusion puisse être faite dans ce domaine.

Précautions d’emploi:

  • En ce qui concerne la sécurité de l’hypnose et de l’EMDR, les études sont rassurantes. Il faut toutefois être vigilant sur les dérives éthiques que les techniques de suggestions peuvent entraîner.
  • Utilisez avec prudence (ou évitez) en cas de maladies mentales comme la psychose / la schizophrénie, la dépression maniaque, le trouble de personnalité multiple ou les troubles dissociatifs.

2. Anxiété et Kava

Le Kava kava (Piper methysticum) est un arbuste des îles du Pacifique Sud qui a été utilisé pendant des siècles pour produire des effets calmants chez l’homme.

En 2003, les auteurs d’une revue systématique de 11 études (645 sujets), concluaient que l’extrait de kava est plus efficace qu’un placebo pour soulager l’anxiété diagnostiquée à l’aide d’outils médicalement reconnus. (source: Pittler MH, Ernst E. Kava extract for treating anxiety. Cochrane Database Syst Rev 2003;(1):CD003383.)

En 2005, une autre méta-analyse regroupant six essais (345 sujets) menés en Allemagne sur un extrait spécifique de kava (WS 1490®, Schwabe Pharmaceuticals) sont arrivés aux mêmes conclusions. Ils précisent que la dose la plus efficace est de 300 mg par jour, ce qui, dans le cas de cet extrait normalisé à 70 %, correspond à 210 mg de kavalactones. Selon eux, les extraits normalisés de kava pourraient remplacer les benzodiazépines ou les antidépresseurs appartenant à la classe des inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine (ISRS), particulièrement chez les patients dont le trouble anxieux est léger ou modéré.(source: Witte S, Loew D, Gaus W. Meta-analysis of the efficacy of the acetonic kava-kava extract WS1490 in patients with non-psychotic anxiety disorders. Phytother Res. 2005 Mar;19(3):183-8.) (www.passeportsante.net)

Cependant, une étude récente n’a conclu en revanche à aucun effet dans le trouble d’anxiété généralisée.

Des études plus vastes, de grande qualité, doivent être menées afin de déterminer l’efficacité précise du Kava contre l’anxiété.

Posologie:

  • Extrait normalisé (30 % de kavalactones). Prendre de 100 mg à 230 mg trois fois par jour, soit de 30 mg à 70 mg de kavalactones par dose. Commencer avec le dosage le plus faible. (source: www.passeportsante.net)

Précautions d’emploi:

  • Il existe des préoccupations concernant la toxicité potentielle de kava, basée sur de multiples rapports de dommages au foie en Europe et un certain nombre de cas aux États-Unis, notamment d’hépatite, de cirrhose et d’insuffisance hépatique.
  • Le Kava a été interdit dans certains pays: France, Canada…
  • La Food and Drug Administration des États-Unis (FDA) a émis des avertissements aux consommateurs et aux médecins.
  • Le kava ne doit pas être utilisé chez les personnes souffrant d’insuffisance hépatique préexistante ou ayant des antécédents d’abus d’alcool ou de drogues.
  • La prudence est recommandée en raison des nombreux effets indésirables, notamment la sédation et les interactions médicamenteuses possibles.
  • Le Kava ne doit pas être utilisé en cas de grossesse ou d’allaitement.

3. Anxiété et Musicothérapie

La musique est un outil ancien de guérison. De nombreuses différentes formes d’intervention musicale ont été utilisées pour réduire l’anxiété dans une variété de troubles médicaux et de procédures médicales.

La réponse de relaxation est un état physiologique qui accélère beaucoup de réponses de guérison du corps.

La Relaxation conduit à réduire la fréquence cardiaque, la tension artérielle, et amène de nombreux autres changements bénéfiques.

La musicothérapie est démontrée efficace pour favoriser la relaxation et bénéfique contre le stress et l’anxiété.

La plupart des études ont montré des résultats positifs, mais pour être précis, pas toutes à 100%.

En terme d’études fiables, il est prouvé que la musicothérapie contribue à réduire l’anxiété (c’est le contexte dans lequel a été effectué l’étude) liée à la chirurgie de la cataracte, à la sigmoïdoscopie, à la bronchoscopie, à la biopsie mammaire, à l’accouchement par césarienne, à la coloscopie, à l’œsophagogastroduodénoscopie, au cathétérisme cardiaque, aux patients asthmatiques hospitalisés, à la psychothérapie, à la préparation pour la chirurgie, à l’arthroplastie totale du genou, à la dépendance du ventilateur et à la résection transurétrale de la prostate (TURP).

Beaucoup de ces études ont démontré la réduction de la pression artérielle et de la fréquence cardiaque.

Une minorité d’études n’y a trouvé aucun bénéfice, notamment des études liées à la mammographie, à la cardiopathie ischémique, à la chirurgie ambulatoire pédiatrique et le cathétérisme cardiaque.

Le choix de la musique peut être un facteur clé dans les résultats: écouter la musique de son choix peut grandement influer les résultats. Dans l’ensemble, la recherche favorise l’utilisation des interventions musicales contre l’anxiété, bien que davantage d’études soient nécessaires pour déterminer quelles sont les formes et les applications qui fonctionnent le mieux.

La musicothérapie est généralement connue pour être absolument sans danger.

4. Anxiété et Art-thérapie

L’art-thérapie peut permettre l’expression de pensées ou de sentiments intérieurs lorsque la verbalisation est difficile ou impossible. Certains éléments suggèrent que les programmes d’expression créative dans les écoles impliquant l’art-thérapie peuvent aider à atténuer les problèmes d’estime de soi et peuvent améliorer le fonctionnement social chez les enfants.

Certains éléments de preuve suggèrent qu’un programme d’expression créative faisant appel à l’art-thérapie peut aider à atténuer ces problèmes, à accroître l’estime de soi et à améliorer le fonctionnement social et le stress transitoire.
L’art thérapie peut évoquer des pensées ou des sentiments pénibles. Son utilisation doit être guidée et encadrée sous la direction d’un art-thérapeute qualifié ou d’un professionnel de la santé mentale.

Par ailleurs, même si cela peut paraître anecdotique, certaines formes d’art-thérapie utilisent des matériaux potentiellement nocifs. Seuls les matériaux connus comme étant sans danger doivent être utilisés. Les matériaux de nettoyage connexes (comme la térébenthine ou les essences minérales) qui libèrent des fumées potentiellement toxiques ne devraient être utilisés qu’avec une bonne ventilation, et idéalement pas utilisés du tout.

5. Anxiété et Méditation

Les preuves indiquent que la méditation peut aider les personnes en bonne santé à réduire les effets du stress. D’autres études sont nécessaires pour approfondir la dynamique du stress et de la méditation, mais la méditation peut être recommandée comme activité générale pour la santé.

Précautions d’emploi:

  • Utilisez avec précaution les maladies mentales sous-jacentes.
  • Les personnes atteintes de troubles psychiatriques devraient consulter leur professionnel de la santé mentale avant de commencer un programme de méditation et examiner comment la méditation peut ou non s’insérer dans leur plan de traitement actuel.
  • La pratique de la méditation ne doit pas retarder le moment du diagnostic ou du traitement avec des techniques plus prouvées ou des thérapies, et ne devrait pas être utilisée comme la seule approche aux maladies.

6. Musicothérapie

De nombreuses formes d’intervention musicale ont été utilisées pour réduire l’anxiété dans une grande variété de troubles de santé médicales et de procédures médicales.

Dans l’ensemble, la recherche favorise l’utilisation des interventions musicales pour l’anxiété, bien que davantage d’études soient nécessaires pour déterminer quelles formes fonctionnent le mieux.
La réponse au stress est un état physiologique opposé à celui de la réponse de relaxation, avec augmentation de la tension artérielle, du rythme cardiaque, de la tension, des hormones de stress (cortisol) et d’autres changements potentiellement défavorables.

Chez les patients cardiaques, la musique a été démontrée efficace pour réduire la pression artérielle, le taux respiratoire, la détresse psychologique et les complications cardiaques.

La musicothérapie peut être bénéfique contre le stress en réduisant les niveaux d’hormones du stress dans le sang, notamment celles libérés en réponse à des procédures médicales invasives.

Enfin, il est prouvé que la musique peut réduire la réponse au stress lors de l’exécution de tâches mentales stressantes.

La musicothérapie est généralement connue pour être sans danger.

7. Anxiété et Psychothérapie

La psychothérapie est un processus interactif entre une personne et un professionnel de la santé mentale qualifié (psychiatre, psychologue, travailleur social clinique, conseiller agréé ou autre praticien qualifié). La psychothérapie, en particulier la thérapie comportementale cognitive, peut être bénéfique dans le trouble d’anxiété généralisée ou le trouble panique. Le traitement peut également inclure des médicaments sur ordonnance dans certains cas.
La psychothérapie n’est pas toujours suffisante pour résoudre les troubles mentaux ou émotionnels.

Des médicaments sont parfois nécessaires. La réticence à rechercher et à utiliser des médicaments appropriés peut contribuer à l’aggravation des symptômes ou à un risque de résultats médiocres.

Pour réussir, la psychothérapie exige une motivation personnelle considérable et un investissement dans le processus. Cela inclut la présence régulière et l’attention aux recommandations de traitement fournies par le praticien. Malheureusement, tous les thérapeutes ne sont pas suffisamment qualifiés pour travailler avec tous les problèmes.

Le client ou le patient doit chercher des références de sources fiables et doit également s’enquérir de la formation du praticien avant de s’engager à travailler avec un thérapeute particulier.

Certaines formes de psychothérapie évoquent de fortes émotions et expressions. Cela peut être troublant pour les personnes atteintes de maladie mentale grave ou de certaines conditions médicales. La psychothérapie peut aider à la dépression post-partum, mais n’est pas un substitut aux médicaments, ce qui peut être nécessaire dans les cas graves.

[signinlocker id= »12933″]

8. Thérapie de relaxation

Les études cliniques suggèrent que les techniques de relaxation peuvent être bénéfiques chez les patients souffrant d’anxiété, bien que ces approches ne semblent pas être aussi efficaces que la psychothérapie.

De nombreuses études sur l’homme indiquent que les techniques de relaxation (par exemple l’utilisation de cassettes audio ou de thérapie de groupe) peuvent modérément réduire l’anxiété et le stress, en particulier chez les personnes sans maladie mentale importante.

La relaxation peut être bénéfique pour les phobies telles que l’agoraphobie (peur des foules), le trouble panique, le stress lié au travail, et l’anxiété due à des maladies graves, avant les interventions médicales, ou pendant la grossesse.

Cependant, il existe de nombreux types de techniques de relaxation utilisées dans les études, et de nombreux essais ne décrivent pas clairement la conception ou les résultats.

Précautions d’emploi:

  • Évitez en cas de troubles psychiatriques comme la schizophrénie ou la psychose.
  • La relaxation de Jacobson (flexion de muscles spécifiques, maintien de cette position, puis relaxation des muscles) doit être utilisée avec précaution dans certaines maladies comme les maladies cardiaques, pression artérielle élevée ou lésions musculo-squelettiques.
  • La thérapie de relaxation n’est pas recommandée comme seule approche de traitement pour des conditions médicales potentiellement sérieuses, et ne devrait pas retarder le temps au diagnostic ou au traitement avec des techniques plus éprouvées.

9. Toucher thérapeutique

Certains signes indiquent que le toucher thérapeutique peut réduire l’anxiété chez les femmes enceintes dépendantes aux médicaments, réduire le stress et l’anxiété sur le lieu de travail et réduire le stress chez les adolescents atteints de maladies psychiatriques.

Une étude plus approfondie est nécessaire pour confirmer que le toucher thérapeutique est un moyen efficace de réduire le stress et de favoriser la relaxation.

Le toucher thérapeutique est considéré comme sans danger pour la plupart des gens.

Précautions d’emploi:

  • Le toucher thérapeutique ne doit pas être utilisé pour des problèmes de santé potentiellement graves en remplacement de thérapies plus prouvées.
  • Évitez en cas de fièvre ou l’inflammation, et sur les zones du corps avec le cancer.

10. Yoga

Le yoga est un ancien système de relaxation, d’exercice et de guérison avec des origines dans la philosophie indienne. Le yoga peut réduire le stress quotidien et l’anxiété chez les personnes en bonne santé lorsque pratiqué plusieurs fois par semaine.

Plusieurs études humaines soutiennent l’utilisation de la thérapie de yoga dans le traitement de l’anxiété, notamment l’anxiété généralisée et le TOC.

Les données disponibles restent peu concluantes, mais des milliers d’années d’efficacité en Inde contre le stress et l’anxiété doivent être pris en considération.

Le yoga est généralement considéré comme sans danger chez les personnes en bonne santé lorsque pratiqué de façon appropriée.

Précaution d’emploi:

  • Évitez certaines poses inversées en cas de problèmes/douleurs de la colonne vertébrale, des artères cervicales fragiles ou athéroscléreuses, risque de caillots de sang, pression artérielle extrêmement élevée ou faible, glaucome, détachement de la rétine, problèmes d’oreille, ostéoporose sévère ou spondylarthrite cervicale.
  • Certaines techniques de respiration du yoga doivent être évitées chez les personnes souffrant de maladies cardiaques ou pulmonaires.
  • Utilisez avec précaution des antécédents de troubles psychotiques.
  • Les techniques de yoga sont considérées comme sans danger pendant la grossesse et l’allaitement lorsqu’elles sont pratiquées sous l’encadrement d’un expert (les techniques populaires de Lamaze sont basées sur la respiration yogique).
  • Cependant, les poses qui exercent une pression sur l’utérus, tels que des torsions abdominales, doivent être évitées pendant la grossesse.

 

Ca marche peut être – Preuves scientifiques non claires ou contradictoires


1. 5-HTP (5-Hydroxytryptophane, L-5-Hydroxytryptophane)

 5-HTP est le précurseur du neurotransmetteur sérotonine. Il est obtenu commercialement à partir des graines de la plante Griffonia simplicifolia.
Bien que le 5-HTP a été proposé comme traitement possible pour les troubles anxieux, il n’y a pas assez de preuves faisant suite à des recherches sur l’homme pour faire une recommandation ferme.
Précaution d’emploi:
  • Évitez le 5-HTP en cas d’allergie ou d’hypersensibilité; Les signes d’allergie au 5-HTP peuvent inclure des éruptions cutanées, des démangeaisons ou un essoufflement.
  • Évitez en cas de syndromes d’éosinophilie, de syndrome de Down et d’encéphalomyopathie mitochondriale.
  • Utilisez avec prudence si vous prenez des médicaments antidépresseurs tels que TCA, IMAO, ISRS, néfazodone, trazodone, venlafaxine, mirtazapine, bupropion; Les agonistes des récepteurs 5-HTP tels que le sumatriptan, le rizatriptan, le naratriptan, le zolmitriptan, l’eletriptan, l’imotriptan et le frovatriptan; Et la carbidopa, le phénobarbital, le pindolol, la réserpine, le tramadol ou le zolpidem.
  • Utilisez avec prudence en cas d’insuffisance rénale (rénale), de VIH / SIDA, en particulier infection par le VIH-1, l’épilepsie et / ou les antécédents de troubles mentaux.
  • Evitez en cas de grossesse ou d’allaitement.


2. Acupression et shiatsu

L’acupression, et le shiatsu, ont été utilisés en Chine depuis des milliers d’années pour la santé et la guérison.
Les essais cliniques préliminaires suggèrent que l’acupression peut réduire significativement l’anxiété générale et préopératoire.
Cependant, ces études ont été mal conçues, avec des échantillons trop petits. Ces études ont besoin d’un protocole de recherche de meilleure qualité.
Avec la formation appropriée, l’acupression semble être sans danger si auto-administrée ou administrée par un thérapeute expérimenté. Aucune complication grave à long terme n’a été signalée, selon des données scientifiques.
Des cas de blessures aux nerfs de la main et d’herpès zoster («bardeaux») ont été rapportés après un massage shiatsu.
L’acupression forcée peut causer des ecchymoses.
Plus de ressources:

3. Acupuncture

 L’acupuncture, ou l’utilisation d’aiguilles pour manipuler le «chi» ou l’énergie du corps, est né en Chine il ya plus de 5000 ans. Plusieurs études ont rapporté des bienfaits dans les troubles anxieux, mais les études ont été petites et mal conçues, laissant la preuve scientifique de l’utilisation d’acupuncture dans l’anxiété peu concluante.
Précautions d’emploi:
  • Les aiguilles doivent être stériles pour éviter la transmission de la maladie.
  • Évitez les maladies cardiaques valvulaires, les infections, les troubles de la coagulation ou les médicaments qui augmentent le risque de saignement (anticoagulants), les états médicaux d’origine inconnue, les troubles neurologiques.
  • Évitez les zones qui ont reçu une radiothérapie et pendant la grossesse.
  • Utilisez avec prudence en cas de maladie pulmonaire (comme l’asthme ou l’emphysème).
  • Utilisez avec prudence chez les patients âgés ou médicalement compromis, les diabétiques ou avec des antécédents de crises.
  • Évitez l’électroacupuncture avec des arythmies (rythme cardiaque irrégulier) ou chez les patients avec des stimulateurs cardiaques.

4. Aromathérapie

L’huile essentielle de Lavande utilisée en aromathérapie semblerait être en mesure de réduire l’anxiété. 
Cependant, les résultats d’études sont contradictoires, et une étude plus approfondie est nécessaire dans ce domaine.
Précautions d’emploi:
Les huiles essentielles doivent être administrées dans une huile de porteur pour éviter la toxicité. Éviter les antécédents de dermatite allergique. Utiliser prudemment si vous conduisez ou utilisez des machines lourdes. Évitez de consommer des huiles essentielles. Eviter le contact direct des huiles non diluées avec les muqueuses. Utiliser prudemment si enceinte.
Exemple de formule:
HE = Huile Essentielle

 HV = Huile Végétale ou macérât huileux
ANGOISSE – D. Baudoux
  • HE Lavande vraie : 1 ml
  • HE Ylang ylang : 1 ml
  • HE Ravintsara : 1 ml
  • HE Verveine citronnée : 1 ml

Utilisation: 3 gouttes du mélange localement sur le plexus solaire et/ou sur la face interne des poignets 3 fois par jour ou 6 gouttes du mélange le long de la colonne vertébrale 2 fois par jour. A répéter selon les besoins. (source: www.aroma-zone.com)

5. Bacopa

Le Bacopa (Bacopa monnieri) est communément appelé « brahmi » et est utilisé dans le système ayurvédique en Inde. Bien que la bacopa soit traditionnellement utilisée pour l’anxiété, des essais cliniques de grande qualité manquent.

Une étude préliminaire a révélé que la bacopa réduit l’anxiété clinique. Cependant, une recherche plus indépendante est nécessaire.

Précautions d’emploi:

  • La prudence est recommandée en prenant des suppléments de bacopa de part ses nombreux effets indésirables, notamment les palpitations cardiaques possibles.
  • Utilisez avec prudence si vous prenez aussi des médicaments ou des herbes qui sont métabolisées par les enzymes du cytochrome P450, des médicaments thyroïdiens, des médicaments bloquant le calcium et des sédatifs.
  • Évitez si vous êtes allergique / hypersensible au Bacopa monnieri, ses constituants ou tout membre de la famille Srcophulariaceae (figwort).
  • Evitez en cas de grossesse ou d’allaitement.

6. Remèdes de fleurs de Bach

Un petit nombre d’études rapportent les effets positifs des remèdes de fleurs de Bach pour le traitement de l’anxiété. Ces études n’ont pas été bien conçues et des recherches supplémentaires sont nécessaires avant qu’une conclusion ferme puisse être tirée.
Les personnes allergiques à certaines plantes ou fleurs peuvent être sensibles aux remèdes de fleurs de Bach, bien que seule une petite quantité de la plante puisse exister dans la solution. Il y a un manque d’étude systématique disponible sur la sûreté des remèdes de fleur de Bach. A noté que les remèdes floraux de Bach ne semblent pas avoir d’effets indésirables et ne semblent pas interagir avec d’autres médicaments.

Précautions d’emploi:

  • Beaucoup de remèdes de fleurs de Bach contiennent de l’alcool, qui peut provoquer des nausées et des vomissements si pris avec le metronidazole (Flagyl®) ou le disulfiram (Antabuse®).
  • L’alcool peut aussi causer de la somnolence.
  • La conduite ou l’utilisation de machinerie lourde peut être déconseillée si vous utilisez des thérapies de Bach avec des concentrations élevées d’alcool.
  • Les remèdes de fleurs de bach ne doivent pas être utilisés à la place de thérapies plus prouvées. La consommation d’alcool devrait être limitée chez les femmes enceintes ou qui allaitent.

 

7. Graines de cassis

De nombreux compléments à base de graines de cassis ou d’huile de graines de cassis existent sur le marché et vantent leurs vertus anti anxiété. Il existe actuellement un manque d’information sur l’efficacité de l’huile de graines de cassis pour le stress. Davantage de recherches sont requises.

Précautions d’emploi :

  • Évitez si vous êtes allergique ou hypersensible au cassis, à ses constituants ou aux plantes de la famille Saxifragaceae.
  • Évitez en cas d’hémophilie ou de prise d’anticoagulants.
  • Utilisez avec prudence en cas de troubles veineux ou de troubles gastro-intestinaux.
  • Utilisez avec prudence si vous prenez des inhibiteurs de la monoamine oxydase (IMAO), des antidépresseurs ou des suppléments de vitamine C.
  • Evitez en cas de grossesse ou d’allaitement.

8. Thé noir

Selon certaines recherches, le thé noir peut réduire le stress et aider les patients à se sentir plus détendus. D’autres recherches indiquent que seul le thé vert peut aider en cas d’anxiété. Davantage de recherches sont nécessaires pour confirmer ces résultats. Il faut noter que de fortes doses de caféine ont été liées à l’anxiété.


Quelques lectures intéressantes:

Précautions d’emploi:

  • Évitez si vous êtes allergique ou hypersensible à la caféine ou aux tanins.
  • Des éruptions cutanées et des ruches ont été rapportées avec l’ingestion de caféine.
  • Soyez prudent en cas de diabète.
  • Soyez prudent si vous êtes enceinte.
  • Une forte consommation de caféine pendant la grossesse peut augmenter le risque de SMSN (syndrome de mort subite du nourrisson).
  • Des doses très élevées de caféine ont été associées à des anomalies congénitales.
  • La caféine est transférée dans le lait maternel.
  • L’ingestion de caféine par les nourrissons peut conduire à des troubles du sommeil / insomnie. Les nourrissons qui allaitent de mères consommant plus de 500 milligrammes de caféine par jour ont été signalés comme étant victimes de tremblements et des anomalies du rythme cardiaque.
  • La consommation de thé par les nourrissons a été liée à l’anémie, la diminution du métabolisme du fer, et l’irritabilité.

9. Huile de graine de bourrache

La bourrache (Borago officinalis) est une plante originaire de Syrie qui s’est répandue dans tout le Moyen-Orient et la Méditerranée. Les fleurs et les feuilles de bourrache peuvent être consommées et les graines de bourrache sont souvent pressées pour produire de l’huile très riche en acide gamma-linolénique (GLA).

L’huile de bourrache peut diminuer les palpitations cardiaques dans le stress aigu. Des études de meilleure qualité sont nécessaires dans ce domaine.

Précautions d’emploi:

  • Évitez si vous êtes allergique ou hypersensible à la bourrache, à ses constituants ou aux membres de la famille Boraginaceae.
  • Utilisez avec prudence chez les patients atteints de troubles de la coagulation ou si vous prenez de la warfarine ou d’autres agents anticoagulants ou antiplaquettaires (anticoagulants).
  • Utilisez avec prudence chez les patients souffrant d’épilepsie ou prenant des anticonvulsivants.
  • Évitez chez les patients présentant un système immunitaire compromis ou des troubles immunologiques.
  • Évitez chez les femmes enceintes car l’huile de bourrache peut être contre-indiquée pendant la grossesse compte tenu des effets tératogènes et inducteurs de la main-d’œuvre des agonistes de la prostaglandine E, comme la GLA de l’huile de bourrache.
  • Évitez si vous allaitez.

10. Technique Bowen

La technique Bowen a été utilisée dans les établissements de santé pour réduire le stress lié au travail.

Il s’agit d’un traitement réalisé « en surface » ne comportant qu’un nombre limité de petites manipulations simples, mais extrêmement précises. Comme la plupart des approches corporelles, celle-ci vise à redonner au corps son équilibre perdu, à combattre les douleurs et à stimuler les mécanismes d’autoguérison. Elle agit par l’intermédiaire des muscles, des tendons, des nerfs et des fascias.

Sur la base d’une enquête sur l’utilisation de la CAM au Royaume-Uni, 66 répondants ont indiqué que la technique Bowen était bénéfique pour le stress et l’anxiété.
Il y a un manque d’étude scientifique disponible concernant la sûreté de la technique Bowen.

Précaution d’emploi:

  •  Évitez la «procédure Coccyx» chez les femmes enceintes en fonction des recommandations de certains praticiens de la technique Bowen.
  • Évitez la «procédure TMJ» chez les personnes dont les mâchoires ont été modifiées chirurgicalement aux condyles sur la base des recommandations de certains praticiens de la technique de Bowen.
  • Évitez la «procédure de tendresse du sein» chez les femmes avec des implants mammaires sur la base des recommandations de certains praticiens de la technique Bowen.
  • Évitez d’utiliser la technique Bowen en remplacement de thérapies plus prouvées.

11. Le Gotu kola

Dans le système traditionnel indien de médecine ayurvédique, le gotu kola est utilisé pour développer le chakra de la couronne, le centre d’énergie au sommet de la tête, et équilibrer les hémisphères droit et gauche du cerveau.

Il était traditionnellement utilisé par les yogis comme aliment pour la méditation.

La recherche animale a démontré des propriétés réduisant l’anxiété du gotu kola, mais les études sur l’homme font défaut.

Un essai randomisé évaluant les effets du gotu kola sur les réactions de sursaut chez les sujets sains (non anxieux) a rapporté certains bienfaits. Ces résultats préliminaires sont prometteurs, bien que de nouvelles recherches doivent être effectuées. Le Gotu kola n’est pas liée à la noix de cola, et ne contient pas de caféine.

 

Précautions d’emploi:

  • Le Gotu kola est généralement déclaré comme sans danger lorsqu’il est utilisé chez l’homme pour une utilisation à court terme. Évitez si vous êtes allergique au gotu kola, à l’asiaticoside, à l’acide asiatique ou à l’acide madecassique.
  • Évitez les antécédents de cholestérol élevé, de cancer ou de diabète.
  • Evitez en cas de grossesse ou d’allaitement.

12. Thé vert

La L-théanine est un acide aminé prédominant trouvé dans le thé vert. Des recherches préliminaires existent sur les effets de cet acide aminé en comparaison avec le médicament alprazolam sur l’anxiété induite expérimentalement. Aucun bienfait n’a été constaté.

Une autre étude a porté sur quelque 42.000 Japonais de 40 ans et plus. Après avoir renseigné des questionnaires portant sur le type de boisson consommée et sur leur niveau de stress (2.700 sujets souffraient d’un réel stress), on constate qu’à partir de 5 tasses de thé vert par jour, le risque de souffrir du stress est diminué de 20%.

Globalement, plus la quantité bue est élevée, plus le niveau de stress diminuerait. (source: www.e-sante.fr) Attention toutefois, cette étude reponse sur des données déclaratives sur les consommations habituelles des participants avant l’étude, ce qui peut biaiser les résultats de l’étude.

Précautions d’emploi:

  • Évitez si vous êtes allergique ou hypersensible à la caféine ou au tanin devrait éviter le thé vert.
  • Utilisez avec prudence en cas de diabète ou une maladie du foie.

13. L’imagerie guidée

L’imagerie guidée peut inclure un certain nombre de techniques telles que la métaphore, l’histoire, la fantaisie, le jeu, l’interprétation des rêves, le dessin, la visualisation, l’imagination active ou la suggestion directe à l’aide d’images.

L’imagerie guidée thérapeutique peut être utilisée pour aider les patients à se détendre et à se concentrer sur des images associées aux problèmes personnels auxquels ils sont confrontés.

Les preuves des premières études sur ces techniques suggèrent que les bandes sonores de relaxation guidée par imagerie peuvent réduire l’anxiété et la cicatrisation après la chirurgie.

Les premières recherches sont contradictoires sur la question de savoir si l’utilisation de l’imagerie peut être bénéfique pour la réduction de l’anxiété dans la sclérose en plaques.

Une petite étude rapporte une relaxation accrue pour les patients atteints d’une maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) (emphysème ou bronchite chronique) qui utilisent des techniques d’imagerie guidée. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour confirmer ces résultats.

L’imagerie guidée est généralement destinée à compléter les soins médicaux, et non à les remplacer, et l’imagerie guidée ne doit pas être considérée comme unique thérapie pour un problème médical. Contactez un professionnel de santé qualifié si la santé mentale ou physique est instable ou fragile.

N’utilisez jamais de techniques d’imagerie guidée pendant la conduite ou toute autre activité nécessitant une attention particulière. Utilisez avec précaution les symptômes physiques qui peuvent être provoqués par le stress, l’anxiété ou les troubles émotionnels, car l’imagerie peut déclencher ces symptômes. Si vous vous sentez inhabituellement anxieux tout en pratiquant l’imagerie guidée, ou si vous avez des antécédents de traumatisme ou d’abus, parlez avec un professionnel de la santé avant de pratiquer l’imagerie guidée.

14. Toucher thérapeutique

Les données préliminaires d’un essai non contrôlé suggèrent que le toucher thérapeutique peut aider à réduire les symptômes du SSPT chez les femmes. D’autres études sont nécessaires. Les données probantes indiquent si une série de traitements antirétroviraux au fil du temps peut aider à réduire le stress chez les personnes qui éprouvent un stress scolaire ou chez les aidants.

Des études plus poussées sur le renforcement de la conception sont nécessaires avant de pouvoir formuler une recommandation définitive pour ou contre l’utilisation du toucher thérapeutique pour la réduction du stress. Le toucher thérapeutique ne doit pas être considéré comme un substitut aux traitements médicaux établis. A utiliser avec prudence en cas de grossesse ou d’allaitement.

15. Lavande

L’huile essentielle de lavande est traditionnellement utilisée pour la détente.

Plusieurs petites études ont rapporté qu’elle peut aider à soulager l’anxiété mais des résultats négatifs ont également été signalés.

Voici quelques sources d’études sur le sujet:

Des études plus vastes sont nécessaire avant qu’une recommandation ferme puisse être effectuée.

Posologie:

  • Infusion. Infuser de 0,8 g à 1,5 g de fleurs séchées (de 1 c. à thé à 2 c. à thé) dans 150 ml d’eau bouillante pendant 5 à 10 minutes. Prendre au besoin jusqu’à 3 fois par jour, ou au coucher pour combattre l’insomnie.
  • Teinture (1:5 dans l’éthanol à 60 %). Prendre de 2 ml à 4 ml, 3 fois par jour.
  • Huile essentielle. Prendre de 1 à 4 gouttes par jour mélangées à 1 c. à thé de miel ou déposées sur un carré de sucre. Prendre au coucher pour combattre l’insomnie.
  • Inhalation. Verser de 2 à 4 gouttes d’huile essentielle de lavande dans un diffuseur. À défaut de diffuseur, verser l’huile essentielle dans un grand bol d’eau bouillante et aspirer les vapeurs, la tête au-dessus du bol et recouverte d’une grande serviette. Répéter les inhalations plusieurs fois par jour, au besoin, ou au coucher pour combattre l’insomnie.(source: www.passeportsante.net)

Précaution d’emploi:

  • Évitez si vous êtes allergique ou hypersensible à la lavande.
  • Évitez en cas d’antécédents de convulsions, de troubles de la coagulation, de troubles de l’alimentation (anorexie, boulimie) ou d’anémie (faibles taux de fer).
  • Evitez en cas de grossesse ou d’allaitement.

16. Baume à liqueur

Des recherches menées sur l’homme ont été publiées et soutiennent l’utilisation du baume de citron (Melissa officinalis) pour l’anxiété.

Dans une grande série de cas qui comprenait 1.599 patients avec des symptômes d’anxiété, une combinaison de baume de citron et valériane (Valeriana officinalis) a été démontré efficace pour améliorer les symptômes de l’anxiété, notamment la nervosité, la fatigue et les troubles du sommeil chez plus de 90% des patients.

Seuls des effets secondaires légers ont été signalés, mais la prudence est recommandée en prenant des compléments de baume de citron, pouvant entraîner certains effets secondaires indésirables, notamment somnolence et interactions médicamenteuses sont possibles.

17. Méditation

Diverses formes de méditation, notamment la pleine conscience, la méditation transcendantale et les programmes de réduction du stress basés sur la méditation ont été étudiés pour leurs effets sur l’anxiété. De meilleures études sont nécessaires pour trancher sur leur efficacité.

Précautions d’emploi:

  • Utilisez avec précaution en cas de maladies mentales sous-jacentes. Les personnes atteintes de troubles psychiatriques devraient consulter un professionnel de santé avant de commencer un programme de méditation et examiner comment la méditation peut ou non s’insérer dans leur plan de traitement actuel.
  • La pratique de la méditation ne doit pas retarder le moment du diagnostic ou du traitement avec des techniques ou des thérapies plus éprouvées, et ne devrait pas être utilisé comme seule approche.

18. Massage:

Diverses formes de manipulations thérapeutiques des tissus superficiels du corps ont été pratiquées pendant des milliers d’années à travers diverses cultures.

Plusieurs essais chez l’homme ont évalué les effets du massage chez les patients souffrant d’anxiété, notamment ceux atteints de cancer ou de maladies chroniques, hospitalisés pour des troubles psychiatriques, anxiété préopératoire (anxieuse pour eux-mêmes ou pour les membres de la famille ayant subi une intervention chirurgicale).

Pendant les procédures médicales, les mères adolescentes déprimées, les femmes atteintes de syndrome prémenstruel, les patients atteints de fibromyalgie et les patients âgés institutionnalisés.

Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour formuler une recommandation scientifique. Un massage hebdomadaire de 15 minutes a été étudié pour réduire le stress physique et psychologique chez les infirmières.

Le massage n’était pas bénéfique pour le stress physique, mais a été constaté bénéfique dans la réduction des niveaux de stress psychologique. Une étude plus poussée est justifiée.

Précautions d’emploi:

  • Évitez en cas de troubles de la coagulation, faible nombre de plaquettes ou de prise de médicaments anticoagulants (comme l’héparine ou la warfarine / Coumadin®).
  • Les zones ne doivent pas être massées là où il y a des fractures, des os affaiblis de l’ostéoporose ou cancer, blessures ouvertes / cicatrisantes de peau, infections de peau, chirurgie récente ou des caillots sanguins.
  • Utilisez prudemment si vous avez des antécédents de violence physique ou si vous êtes enceinte ou allaitez.
  • Le massage ne doit pas être utilisé comme substitut de thérapies plus fiables.
  • Le massage ne doit pas causer de douleur au client.

19. Fleur de la passion (passiflore)

La Fleur de la passion a une longue histoire d’utilisation traditionnelle pour traiter les symptômes de l’agitation, l’inquiétude et l’agitation.

Des études sur les animaux ont permis d’observer l’effet tranquillisant (sédatif) de la passiflore. Chez l’humain, il n’existe que très peu de données cliniques sur les effets propres à la passiflore. Dans les essais cliniques, elle est souvent associée à d’autres plantes sédatives, traditionnellement la valériane (source: 1. Krenn L. [Passion Flower (Passiflora incarnata L.) a reliable herbal sedative]. Wien Med Wochenschr. 2002;152(15-16):404-6. Review. German. – Dhawan K, Dhawan S, Sharma A. Passiflora: a review update. J Ethnopharmacol. 2004 Sep;94(1):1-23. Review.) . Il est alors impossible de déterminer sa contribution aux effets observés.

Toutefois, en 2001, un essai clinique mené avec un extrait pur de passiflore a montré que la plante était aussi efficace que l’oxazépam, un anxiolytique de la famille des benzodiazépines, pour soulager des patients souffrant d’anxiété généralisée( source: Akhondzadeh S, Naghavi HR, et al. Passionflower in the treatment of generalized anxiety: a pilot double-blind randomized controlled trial with oxazepam. J Clin Pharm Ther 2001 Oct;26(5):363-7.)

Dans une autre étude clinique conduite auprès de patients devant subir une opération chirurgicale, un extrait de passiflore (500 mg pris 1 h 30 avant l’intervention) a été utilisé avec succès pour réduire le stress pré-opératoire9.

La Commission E et l’ESCOP reconnaissent l’usage de la passiflore pour soulager l’anxiété, la nervosité, les spasmes musculaires et les douleurs névralgiques. Ces deux organismes ont également approuvé son usage pour traiter les troubles de la digestion et du sommeil d’origine nerveuse. Cependant, aucune étude clinique n’a confirmé ces applications.

Posologie:

  • Parties aériennes séchées. Prendre de 0,5 g à 2 g, de 1 à 4 fois par jour.
  • Infusion. Infuser 2,5 g de parties aériennes séchées dans 150 ml d’eau bouillante durant 10 à 15 minutes. Prendre de 1 à 4 fois par jour.
  • Capsules ou comprimés. Selon la concentration de l’extrait, prendre l’équivalent de 0,5 g à 2 g de passiflore séchée de 3 à 4 fois par jour.
  • Extrait liquide (1:1 alcool éthylique à 25 %). Prendre de 0,5 à 1 ml, de 1 à 4 fois par jour.
  • Teinture (1:8 alcool éthylique à 45 %). Prendre de 0,5 à 2 ml, jusqu’à 3 fois par jour.

Source: www.passeportsante.net

Précautions d’emploi:

  • Éviter si vous êtes allergique à la fleur de la passion ou à l’un de ses constituants.
  • Évitez de consommer des fruits Passiflora (Passiflora adenopoda), en raison des constituants cyanure possibles.
  • Évitez de conduire ou d’exploiter des machines lourdes tout en prenant de la passiflore.
  • Utiliser avec prudence en cas de artérielle basse.
  • Eviter en cas de grossesse ou d’allaitement.

20. Psychothérapie

Les enfants âgés de 8 à 15 ans qui maintiennent une participation active au traitement peuvent bien répondre à la psychothérapie cognitivo-comportementale. Une étude plus approfondie est nécessaire dans le domaine de l’anxiété chez les enfants.
La psychothérapie n’est pas toujours suffisante pour résoudre les troubles mentaux ou émotionnels. Des médicaments psychiatriques sont parfois nécessaires. La réticence à rechercher et à utiliser des médicaments appropriés peut contribuer à l’aggravation des symptômes ou à un risque accru de résultats médiocres. Pour réussir, la psychothérapie exige une motivation personnelle considérable et un investissement dans le processus. Cela inclut la présence régulière et l’attention aux recommandations de traitement fournies par le praticien.

Tous les thérapeutes ne sont pas forcément suffisamment qualifiés pour travailler avec tous les problèmes. Le client ou le patient doit chercher des références de sources fiables et doit également s’enquérir de la formation du praticien avant de s’engager à travailler avec un thérapeute particulier.

Certaines formes de psychothérapie évoquent de fortes émotions et expressions. Cela peut être troublant pour les personnes atteintes de maladie mentale grave ou de certaines conditions médicales.

La psychothérapie peut aider à la dépression post-partum, mais n’est pas un substitut pour les médicaments, ce qui peut être nécessaire dans les cas graves.

21. Qi gong

Le Qi gong est un type de médecine traditionnelle chinoise (MTC) qui semble remonter à 4000 ans. Une étude en particulier a montré que le Qi gong peut être bénéfique pour soulager le stress. Les données disponibles ne sont pas concluantes, mais des milliers d’années d’efficacité en Chine pour le stress et l’anxiété doivent être prises en considération.

Le Qi gong est généralement considéré comme sans danger si encadré par un instructeur qualifié.

Utilisez avec prudence en cas de troubles psychiatriques.

22. Réflexologie:

La réflexologie repose sur l’application d’une pression manuelle sur des points ou des zones spécifiques des pieds qui sont censés correspondre à d’autres parties du corps. Il existe des preuves que la réflexologie puisse être utile pour la relaxation, la réduction du stress ou pour soulager l’anxiété. Cependant, il n’est pas clair que la réflexologie soit équivalente ou plus efficace au massage ou à d’autres types de manipulations physiques. De meilleures recherches sont nécessaires dans ce domaine.

Précautions d’emploi:

  • Évitez en cas de fractures récentes ou cicatrisantes, de plaies non cicatrisées ou de poussées de goutte qui affectent le pied.
  • Utilisez avec prudence et demander conseil à un professionnel de santé en cas d’arthrose affectant le pied ou la cheville ou de maladie vasculaire.
  • Utilisez avec prudence en cas de diabète, de maladies cardiaques, de pression artérielle instable, de cancer, d’infections actives, d’épisodes d’évanouissement passés (syncope), de maladie mentale, de calculs biliaires ou de calculs rénaux.
  • A utiliser avec prudence (évitez si possible) en cas de grossesse ou d’allaitement.
  • La réflexologie ne doit pas retarder le diagnostic ou le traitement par des techniques ou des thérapies plus éprouvées.

23. Rolfing® Intégration structurelle

L’intégration structurelle pourrait aider à traiter l’anxiété, bien que les premières recherches ne soient pas déterminantes sur son efficacité. D’autres recherches sont nécessaires.

Rolfing® Structural Integration ne doit pas être utilisé comme seule approche thérapeutique de la maladie et il ne doit pas retarder le temps qu’il faut pour parler avec un professionnel de santé.

Le Rolfing® Structural Integration est généralement considéré comme sans danger.

Précaution d’emploi:

  • Évitez chez les patients prenant des anticoagulants et chez les patients avec des os brisés, atteints d’ostéoporose sévère, de maladie de la colonne vertébrale ou des disques vertébraux, de lésions cutanées ou de blessures, de troubles de la coagulation, de caillots sanguins, d’abcès dentaires, de maladie des tissus conjonctifs, de cancer et chez les patients qui viennent de recevoir des injections de cortisone ou sous injection prolongée de cortisone.
  • Utilisez avec prudence chez les patients atteints de varices ou de phlébite, de maladies des articulations, de psychose ou de troubles bipolaires, de maladies rénales, hépatiques ou intestinales graves, de diabète, de menstruations, de maladies infectieuses, de colostomies, d’hypertension artérielle et de sténoses ou de sténoses.

24. Romarin

L’Extrait de romarin est fréquemment utilisé dans l’aromathérapie pour le traitement d’une variété de problèmes, notamment l’anxiété et le stress, l’amélioration de l’humeur, l’altération de la perception de la douleur, et la vigilance.

Une étude publiée en 2009 a montré qu’une combinaison d’huiles de romarin et de lavande ralentit les pulsations cardiaques chez les étudiants passant un examen(source: McCaffrey R, Thomas DJ, Kinzelman AO. The effects of lavender and rosemary essential oils on test-taking anxiety among graduate nursing students. Holist Nurs Pract 2009;23(2):88-93. View abstract.) confirmant les effets anti-stress et anxiolytiques du romarin rapportés préalablement (source: 30. Rho KH, Han SH, et al. Effects of aromatherapy massage on anxiety and self-esteem in korean elderly women: a pilot study. Int J Neurosci. 2006 Dec;116(12):1447-55.
31. Park MK, Lee ES. [The effect of aroma inhalation method on stress responses of nursing students] Taehan Kanho Hakhoe Chi. 2004 Apr;34(2):344-51. Korean.)
.

Cependant, une autre étude indique que l’application d’huile de romarin sur le poignet augmente le sentiment d’anxiété chez des adultes de 18 à 30 ans, comparée à un placebo.

Posologie:

  • Infusion. Infuser, pendant 10 minutes, de 1 à 2 g de romarin séché dans 150 ml d’eau bouillante; prendre de 2 à 3 tasses par jour.
  • Extrait liquide (1:1 – 45 % éthanol). Prendre 2 à 4 ml, 3 fois par jour.
  • Teinture (1:5 -70 % éthanol). Prendre 10 ml, 3 fois par jour.

(source: www.passeportsante.net)
Éviter si allergique / hypersensible au romarin, ses constituants, ou membres de la famille

25. Labitae / Lamiaceae

  • Utilisez avec prudence si vous êtes sujet à des réactions atopiques ou d’hypersensibilité.
  • Utilisez avec précaution en cas d’antécédents d’anémie ferriprive.
  • Utilisez avec prudence en cas de troubles de la coagulation, d’hypotension, de diabète et d’ulcère peptique.
  • Utilisez avec prudence si vous prenez des anticoagulants / antiplaquettaires, des antihypertensions, des agents anticancéreux ou chimiothérapeutiques, des médicaments contre le cholestérol élevé, des herbes ou des médicaments métabolisés par les voies du cytochrome P450, des diurétiques, des œstrogènes ou des herbes oestrogéniques ou des médicaments pour l’ostéoporose.
  • Évitez de prendre du lithium.
  • Evitez en cas de grossesse ou d’allaitement.

26. Bois de santal

Le bois de santal est fréquemment utilisé dans l’encens et l’aromathérapie.

Une étude menée en 2006 a révélé que le bois de santal était relaxant.

Une autre étude, publiée dans le Journal of Complementary Therapies in Clinical Practice, a révélé que les patients recevant des soins palliatifs se sentaient beaucoup plus détendus et moins anxieux lorsqu’ils étaient sous traitement d’aromathérapie avec du bois de santal (avant de recevoir des soins), comparativement aux autres patients. (11)

Il serait utile de réaliser davantage de recherches sur le sujet.

Précautions d’emploi:

  • Évitez si vous êtes allergique ou hypersensible au bois de santal (album de Santalum), à ses constituants ou à des membres apparentés de la famille des Santalacées.
  • Evitez en cas de grossesse ou d’allaitement.

27. Millepertuis

Les extraits d’Hypericum perforatum L. (millepertuis) étaient recommandés traditionnellement pour une vaste gamme de problèmes de santé. Dans l’ensemble, il n’existe actuellement pas assez de preuves pour recommander le millepertuis comme traitement primaire du trouble anxieux.

Précautions d’emploi:

  • Évitez si vous êtes allergique ou hypersensible aux plantes de la famille des Hypericaceae. Des réactions cutanées allergiques rares comme une éruption cutanée ont été rapportées.
  • Évitez en association avec des médicaments contre le VIH / SIDA (inhibiteurs de la protéase) tels que l’indinavir (Crixivan®) ou les inhibiteurs non nucléosidiques de la transcriptase inverse, comme la névirapine (Viramune®).
  • Évitez en association avec des médicaments immunosuppresseurs (comme la cyclosporine, le tacrolimus ou l’acide myophénique).
  • Évitez en cas de transplantations d’organes, de symptômes suicidaires ou avant la chirurgie. Utilisez avec précaution si vous avez des antécédents de troubles thyroïdiens.
  • Utilisez avec précaution si vous prenez des médicaments décomposés par le foie, avec des inhibiteurs de la monoamine oxydase (IMAO) ou des inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine (SSRIS), de la digoxine ou des pilules contraceptives.
  • Utilisez avec prudence en cas de diabète, d’hypomanie (comme dans le désordre bipolaire), ou de maladie affective.
  • Evitez en cas de grossesse ou d’allaitement.

28. Amande douce

Des bienfaits ont été rapportés dans le cadre de petites études, mais on ne sait pas avec certitude si l’amande douce améliore l’anxiété, davantage de recherches sont nécessaires pour faire une recommandation ferme.

Précautions d’emploi:

  • Évitez si vous êtes allergique ou hypersensible aux amandes ou aux autres noix.
  • Utilisez avec prudence en cas de maladies cardiaques, de diabète ou de problèmes de glycémie. Utilisez avec prudence si vous prenez des agents cardiovasculaires (notamment antilipémiques), des antidiabétiques, des oestrogènes, des phytoestrogènes et des agents de fertilité.
  • A utiliser avec prudence en cas de grossesse ou d’allaitement.

 

29. Tai chi

Le Tai chi peut réduire le stress chez diverses catégories de personnes, notamment chez les personnes séropositives. Les premières études suggèrent que la pratique du tai chi peut être efficace pour réduire l’impact des céphalées de tension et peut également être efficace pour améliorer les perceptions de certains aspects de la santé physique et mentale.

Précautions d’emploi:

  • Évitez en cas d’ostéoporoses graves ou de problèmes articulaires, de douleurs dorsales aiguës, d’entorses ou de fractures.
  • Évitez pendant les infections actives, juste après un repas, ou quand vous êtes très fatigué. Certains croient que la visualisation du flux d’énergie au-dessous de la taille pendant la menstruation peut augmenter le saignement menstruel. Il faut éviter les tendances vers le bas ou la tenue de postures basses pendant la grossesse et les hernies inguinales.
  • Certains pratiquants du tai-chi croient que pratiquer pendant trop longtemps ou en utilisant trop « d’intention » peut diriger le flux de chi (qi) de façon inappropriée, pouvant entraîner une maladie physique ou émotionnelle.
  • Le Tai chi ne doit pas être utilisé comme substitut à des thérapies plus prouvées pour des états potentiellement graves. Avancer trop vite en étudiant le tai chi peut augmenter le risque de blessure.

30. Extrait de thymus

L’extrait de thymus a été étudié pour une utilisation ciblée dans l’anxiété aiguë, le stress et les troubles adaptatifs. D’autres essais cliniques sont requis avant que des recommandations puissent être faites impliquant l’extrait de thymus pour cette utilisation.

  • Évitez en cas d’allergie ou d’hypersensibilité aux extraits de thymus.
  • Utilisez les suppléments d’extrait de thymus bovins avec prudence en raison du potentiel d’exposition au virus qui cause la «maladie de la vache folle» et pour éviter d’être affecté par les dérives de la surconsommation d’antibiotiques.
  • Évitez l’utilisation en cas de transplant d’organe ou d’autres formes d’allogreffes ou de xénogreffes.
  • Évitez de recevoir une thérapie immunosuppressive, avec des tumeurs thymiques, myasthenia gravis (trouble neuromusculaire), hypothyroïdie non traitée, ou si vous prenez une thérapie hormonale.
  • Evitez en cas de grossesse ou d’allaitement.

31. Valériane:

La Valériane (Valeriana officinalis) était traditionnellement utilisée pour l’amélioration du sommeil, pour le stress et les troubles anxieux. Les études sur les effets de la valériane sont généralement de mauvaise qualité, et plusieurs d’entre elles ont utilisé la valériane en combinaison avec d’autres herbes, comme la passiflore (Passiflora incarnata), le baume de citron (Melissa officinalis) et le millepertuis (Hypericum perforatum).

Précautions d’emploi:

  • Des études indiquent que la valériane est généralement bien tolérée pendant jusqu’à quatre à six semaines aux doses recommandées. La prudence est recommandée en prenant des suppléments de valériane en raison de ses effets indésirables, notamment la somnolence, la sédation et les interactions médicamenteuses possibles.
  • N’utilisez pas de valériane si vous êtes enceinte ou si vous allaitez.
  • Utilisez avec prudence si vous êtes allergique aux membres de la famille des Valerianaceae.
  • Évitez de conduire ou d’utiliser des machines lourdes, car cela peut causer de la somnolence. Évitez les maladies hépatiques.
  • Evitez en cas de grossesse ou d’allaitement.

 

32. Sophrologie

Il existe de nombreuses petites études qui indiquent clairement une amélioration du stress avec l’utilisation de la sophrologie. Par exemple: www.sofrocay.com.

Par ailleurs, la sophrologie a fait son entrée à l’hôpital où elle est utilisée pour réduire par exemple les effets secondaires de la chimiothérapie – dont notamment l’anxiété. C’est le cas à l’institut Curie qui utilise la sophrologie depuis 2007. (voir ici)

Néanmoins il est nécessaire de réaliser des études fiables sur de grands échantillons pour tirer des conclusions fermes.

Avertissement: Ces propriétés, indications et modes d’utilisation sont tirés des ouvrages ou sites Internet de référence sur les médecines alternatives et complémentaires. Toutefois, ces informations sont données à titre informatif, elles ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale, ni engager notre responsabilité. Consultez nécessairement un médecin avant de commencer un traitement.

[/signinlocker]

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com