Surmonter l’anxiété sociale: Déceler les signes, les symptômes et comment y faire face

Peut être vous inquiétez vous beaucoup de ce que les autres peuvent penser de vous. Vous êtes peut être mal à l’aise de retourner des articles au magasin ou encore de commander une pizza par téléphone. Vous voulez éviter les rassemblements sociaux. Vous avez peu ou pas d’amis proches du tout. Peut-être avez-vous refusé des promotions parce que vous craigniez de devoir faire des représentations. Peut-être que vous utilisez même de l’alcool ou des drogues pour vous sentir plus à l’aise dans des “situations sociales”.

Lorsque la phobie sociale se manifeste jusqu’à ce point – où vous vivez votre vie basée sur la peur – on appelle cela un trouble de l’anxiété sociale.

Le trouble d’anxiété sociale se caractérise par une crainte extrême du jugement. C’est un trouble grave, réel et traitable.


Anxiété sociale: les signes et les symptômes

Les symptômes du trouble d’anxiété sociale se répartissent en trois catégories: mentale, physique et comportementale. Les personnes victimes d’anxiété sociale sont en proie à des pensées négatives et des perceptions négatives sur elles-mêmes. Avec la crainte du rejet possible ou de la désapprobation, elles analysent leur environnement avec tous les signes qui confirment leurs perceptions négatives.

Les symptômes physiques comprennent le plus souvent le rougissement, la transpiration et les secousses. Des attaques de panique, dans lesquelles une vague de sensations physiques les accablent.

Les personnes souffrant d’anxiété sociale font tout ce qu’elles peuvent pour éviter les situations qu’elles redoutent.

Avez-vous un problème?

Parce que nous avons tous un certain degré d’anxiété sociale, comment savez-vous si vous avez un problème? Commencez par ces questions:

  • Vous sentez-vous extrêmement mal à l’aise dans des situations sociales?
  • Evitez-vous systématiquement les situations sociales?
  • Pensez vous que tout le monde vous regarde?
  • Vous inquiétez-vous continuellement de ce que vous faites et dites?
  • Vous inquiétez-vous beaucoup de faire quelque chose d’embarrassant?
  • Vous inquiétez-vous pendant des semaines avant la situation redoutée?

Si vous avez un maximum de «oui», plus il est probable que vous souffriez d’un trouble d’anxiété sociale.

Pensée positive VS pensée réaliste

Certaines personnes peuvent vous dire de« penser positif. »Bien que bien intentionnés, ce conseil n’est pas particulièrement utile. Ce qu’il faut, ce n’est pas une pensée positive, mais une pensée réaliste.

Deux types de pensée irréaliste contribuent à l’anxiété sociale. Tout d’abord, vous pouvez surestimer la probabilité que quelque chose de mauvais se produise. Deuxièmement, vous pouvez exagérer les conséquences désastreuses si cette chose se produit.

Regardons un exemple dans lequel Jennifer est inquiet au sujet d’un déjeuner d’affaires auquel elle assistera. Elle peut avoir pensées anxieuses, par exemple: Et si je n’ai rien en commun avec ces personnes ? Et s’il y a des silences gênants?


Quelques lectures intéressantes:

Quelle serait la façon calme et réaliste pour Jennifer de penser au déjeuner? Jennifer se rend compte qu’elle peut ou non avoir beaucoup de choses en commun avec ces personnes, elle sera malgré tout «OK» pour tenir ces réunions. Même si elle n’a pas beaucoup de points communs, elle peut toujours poser des questions pour montrer un intérêt. Et même s’il y a des silences maladroits, ce n’est pas la fin du monde. Elle peut se concentrer sur comment se montrer utile à ces personnes, et répondre à leurs besoins. C’est ce qu’ils sont susceptibles de se rappeler à son sujet.

Que pouvez-vous faire?

Mais que faire si vous sentez que vous perdez le contrôle physiquement – rythme cardiaque rapide, les mains tremblantes et moites, peut-être même un certain vertige? Ces sensations peuvent être si énervantes…

Lorsque vous êtes anxieux, vous avez tendance à respirer d’une manière peu profonde et rapide. Cela peut vous causer des étourdissements et un essoufflement. Avec la pratique, cependant, vous pouvez changer cela.

Exercice de respiration:

En position assise ou couchée, placez une main sur votre poitrine et une sur votre ventre. Prenez une grande respiration et essayez de faire en sorte que votre ventre se déplace davantage que votre poitrine. Sentez votre ventre se lever pendant que vos poumons se remplissent d’air. Une fois que vous êtes en mesure de le faire, vous avez réussi la première étape de l’apprentissage de la respiration du ventre. La pratique suivante vous est expliquée ici. C’est une méthode de sophrologie que nous partage Latifa Gallo, membre du réseau Therapeutes.com.

Lorsque les choses vous rendent anxieux(se), vous adopterez probablement un modèle d’évitement. Par exemple, si vous détestez avoir à vous tenir devant un groupe pour tenir un discours, vous ne travaillerez pas dans la communication, et vous éviterez les postes qui exigent de types d’efforts. L’évitement peut temporairement vous aider à vous sentir mieux, mais vous n’apprenez jamais comment surmonter la peur en faisant cela.

La plupart des gens pensent que de surmonter progressivement leurs peurs, un petit pas à la fois, est ce qui peut se montrer le plus efficace. Par exemple, John déteste parler en public. Quand son thérapeute lui a demandé quelle première étape il pourrait être en mesure d’effectuer, même si cela le rend encore anxieux, il pensait qu’il pouvait poser une question lors d’une réunion au travail. Il y avait justement une question précise qu’il avait concernant un nouveau projet sur lequel une équipe travaillait, et il a planifié ce qu’il demanderait.

Il était assez nerveux à l’avance et pratiquait la respiration du ventre. Il a également utilisé la pensée réaliste en se rappelant qu’il avait une question légitime et que d’autres lors de la réunion se concentreraient probablement sur la réponse à la question plutôt que sur lui. Il a senti un soulagement considérable après avoir posé sa question. Au fil du temps, il est devenu progressivement plus ouvert à parler devant le groupe.

Même si vous faites tout ce qui est suggéré ici, vous pourriez peut être toujours vous sentir en difficulté. Parfois, il semble que plus nous «combattons» notre anxiété, plus elle se manifeste. Gardez à l’esprit cependant que vous n’êtes pas en «échec» si vous vous sentez anxieux – vous êtes humain.

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com