Adénoïdite: Symptômes et Traitement

Les végétations adénoïdes sont situées dans la région du rhino-pharynx, près de l’endroit où l’arrière-fond des fosses nasales communique avec l’orifice de la trompe d’Eustache. De même que les amygdales, elles constituent en principe une protection contre les infections, mais s’infectent elles-mêmes en ac­complissant ce rôle et deviennent alors beaucoup moins efficaces.

Danger : Une infection aiguë des végéta­tions adénoïdes peut se compliquer d’une otite moyenne, d’un épanchement liquidien dans l’oreille moyenne et d’une baisse d’audition.


Quelques lectures intéressantes:

Adénoïdite Symptômes :

Le premier symptôme est la respiration par la bouche. Parmi les autres signes, on note chez l’enfant le ronflement la nuit, une perte d’appétit consécutive à une baisse de l’odorat et du goût, une mauvaise haleine, une voix nasonnée et – symptôme très significa­tif – une asthénie intellectuelle résultant du manque d’air chronique, et qui se traduit par l’expression hébétée du visage, la « face adénoïdienne ». La résorption de l’adénoïdite par médica­tion ou par voie chirurgicale transforme le comportement de l’enfant qui, de retardé, redevient alerte, vif et recouvre toutes ses facultés intellectuelles.


Adénoïdite Traitement :

Pour une infection bénigne, on prescrit des antibiotiques et on préconise les mets et les boissons glacés. Des infections répétées exigent l’abla­tion des végétations adénoïdes (adénec­tomie). Les gargarismes sont sans effet.

Résultat: Tout à fait favorable après un traitement approprié.

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com