Achalasie de l’œsophage: Symptômes, Prévention, Traitement

Lorsque les ondes péristaltiques fai­blissent au point de jonction de l’œso­phage et de l’estomac, bloquant le bol alimentaire en cet endroit et entraînant en amont une dilatation progressive de l’œsophage, il s’agit d’une achalasie de l’œsophage (constriction du sphincter gastro-œsophagien). Les causes de ce trouble neuro-musculaire demeurent inconnues.

Danger : C’est une alerte médicale. Les vomissements nocturnes fréquents qui caractérisent la maladie peuvent entraî­ner une aspiration des aliments dans les poumons et causer l’asphyxie. La pneu­monie par aspiration est une complica­tion grave. La dénutrition est un autre danger possible.

Achalasie de l’œsophage Symptômes :

Après avoir avalé avec effort une bouchée de nourriture, le malade la régurgite aussitôt. La douleur au début est intermittente mais, dès que le malaise empire, elle devient continue (elle frappe habituellement la région rétrostemale), peut s’étendre à toute la région abdominale et irradie parfois dans les mâchoires, le cou et le dos ; on peut la confondre avec celles d’une crise cardiaque.


Dans sa progression, la maladie offre quelques périodes de rémission.


Quelques lectures intéressantes:

Achalasie de l’œsophage Traitement :

La dilatation présente au moment du traitement est irréversible. Dans les cas très graves, on procède à la résection du sphincter gastro-œso­phagien, intervention chirurgicale de dernier recours mais qui donne un pourcentage satisfaisant de réussites. Le traitement général consiste à éviter toute perturbation émotionnelle : am­biance calme et agréable pendant les repas, qui ne doivent jamais être pris à la hâte ; des plats ni trop chauds, ni trop froids (les boissons glacées sont particulièrement néfastes), ni trop relevés ; les aliments doivent être soi­gneusement mastiqués ; la prise d’un sédatif après les repas donne de bons résultats.

Parmi les diverses formes de traite­ment médical, la dilatation endoscopique de l’œsophage à l’aide de dilatateurs en forme d’olive est efficace, mais doit être pratiquée par un spécialiste qualifié en raison des risques d’une perforation de l’œsophage dont les suites sont mortelles.

Résultat: Il existe des moyens de stopper le malaise. Sans trai­tement, l’évolution de la maladie peut être grave.

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com