Ulcère de l’œsophage: Symptômes, Prévention, Traitement

L’ulcère de l’œsophage ressemble à un ulcère gastro-duodénal. Son origine, comme pour toute autre forme d’ulcère, demeure obscure mais est généralement liée à la présence d’une Hernie hiatale.

Danger : A la différence des ulcères gastro-duodénaux, l’ulcère de l’œso­phage provoque très rarement une rup­ture. Cependant, les troubles peuvent devenir chroniques et conduire à un rétrécissement de l’œsophage si on ne les soumet pas à un traitement vigou­reux et adapté.

Ulcère de l’œsophage Symptômes :

Une douleur intense se manifeste aussitôt après les repas. Elle frappe la région épigastrique et irradie dans le dos. Brûlures d’estomac, éructa­tions acides, perte de l’appétit, amaigris­sement et salivation excessive sont les signes habituels.


Ulcère de l’œsophage Traitement :

Si l’ulcère est la complica­tion d’une hernie hiatale, c’est cette dernière qu’il faut bien entendu soigner. Autrement, le traitement est le même que pour l’Ulcère gastro-duodénal : un régime qui exclue tout excitant, tout mets épicé ou acide, et une prise régulière d’antacides ; mangez lente­ment et buvez du lait environ toutes les deux heures, ou même parfois toutes les heures. Un analgésique local par voie orale donne de bons résultats. Il faut éviter de s’allonger après les repas afin d’empêcher un possible reflux du suc gastrique.

Résultat: Favorable avec un traite­ment bien conduit.


Quelques lectures intéressantes:

Les changements d’hygiène de vie apporteront des résultats :

Les changements de style de vie à privilégier:

Changez vos habitudes alimentaires.
Il est préférable de manger plusieurs petits repas plutôt que deux ou trois gros repas.
Après avoir mangé, attendez 2 à 3 heures avant de vous allonger.
Le chocolat, la menthe et l’alcool peuvent aggraver la situation. Ils détendent la valve entre l’œsophage et l’estomac.
Les aliments épicés, les aliments qui contiennent beaucoup d’acide (comme les tomates et les oranges) et le café peuvent aggraver les symptômes chez certaines personnes. Si vos symptômes s’aggravent après avoir mangé un certain aliment, vous pouvez cesser de manger cet aliment pour voir si vos symptômes s’améliorent.
Ne fumez pas et ne mâchez pas de tabac. Le tabagisme peut aggraver également la situation. Si vous avez besoin d’aide pour cesser de fumer, parlez-en à votre médecin.
Si vous présentez des symptômes la nuit, levez la tête du lit de 15 cm à 20 cm en plaçant un coin de mousse sous la tête de votre matelas. (Ajouter des oreillers supplémentaires ne fonctionne pas.)
Ne portez pas de vêtements serrés.
Pensez à perdre du poids si nécessaire. Perdre seulement 2 kg à 5 kg pourra vous aider.

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com