3 Traitements naturels contre les allergies respiratoires (naturopathie)

Les allergies respiratoires sont une réaction inadaptée ou excessive du système immunitaire d’une personne présentant un terrain atopique donc génétique suite à un contact avec une substance allergène.

Elles sont donc essentiellement dues à des nanoparticules ou à des particules fines présentes dans l’air que nous respirons quotidiennement.

Dans le cas des allergies respiratoires, la substance allergène sera inhalée et pourra causer une rhinite allergique (pouvant toucher les yeux, les sinus, la gorge, et pas seulement le nez comme on pourrait le penser) ou un asthme allergique.



En ce début de printemps, ce sont essentiellement les pollens de certains arbres comme le peuplier qui causent d’énormes ravages parmi la population qui y est sensible. Moi par exemple… qui en suis à prendre des antihistaminiques alors que j’ai pu m’en passer ces dernières années.

Je vous entends penser… « Diantre, pourquoi prendre des produits chimiques cette année et pas les années précédentes ?? »

Vous avez raison. Le pollen des peupliers ne s’est pas modifié subitement (ou alors je n’en ai pas connaissance).
Habituellement, dès les premières chaleurs qui arrivent dans le sud ouest, généralement en février, je suis un traitement naturel (que j’ai complètement oublié de faire cette année).

Traitement naturel des allergies respiratoires

J’ai choisi de vous le livrer aujourd’hui (pour l’année prochaine donc ou en prévision des graminées et autres joyeusetés qui nous guettent déjà).

Miel

Il convient de consommer chaque jour du miel en rayon, l’équivalent d’une cuillère à soupe, matin et soir. Pas n’importe quel miel, non, celui du producteur le plus proche de chez vous. Tout simplement parce que ce miel particulier contient un peu de ces pollens auxquels vous êtes si sensibles et qui déclenchent chez vous habituellement une réaction allergique.

Vous aimerez aussi :  Farines sans gluten: liste complète et guide d'utilisation

Leur présence en quantité extrêmement réduite dans le miel va vous permettre de vous désensibiliser peu à peu et de préparer votre organisme à l’arrivée du printemps et à la présence de ces pollens en grande quantité dans l’air ambiant.

Attention toutefois à la cire qui, elle, concentre les pesticides

Huile de nigelle

Vous allez également utiliser de l’huile de nigelle (Nigella sativa), connue aussi sous le nom de cumin noir, d’origine biologique tombe sous le sens. La quantité admise est une cuillère à soupe chaque matin à jeun. Le goût n’est pas terrible mais l’efficacité n’est plus à démontrer.

Hydrolat de Basilic

Si toutefois vous ne supportiez vraiment pas l’huile de Nigelle, vous pouvez essayer de la remplacer par une cuillère à soupe d‘hydrolat de basilic (Ocimum basilicum L.) issu de l’agriculture biologique également avec une prise identique le matin à jeun.
Cette méthode facile à suivre et 100 % naturelle devrait vous aider à passer le cap difficile du printemps et de l’été en minimisant l’impact des pollens sur votre santé.

Prenez soin de vous et portez vous bien !

Article rédigé par Véronique Vauclaire
NaturopathieSophrologie – Reiki
06.75.93.83.83

veronique-vauclaire.fr
Contact : veronique.vauclaire@sfr.fr

Mise en garde : Un avis médical est indispensable avant l’application d’un traitement naturel, d’autant plus en période de grossesse. Seul votre médecin connaît vos antécédents médicaux et les interactions que certaines plantes pourraient avoir avec votre traitement. Ces conseils sont d’ordre purement général et ne s’adaptent pas forcément à votre cas. De plus, je ne saurai être tenue responsable d’une mauvaise utilisation des plantes ou produits que j’aurais conseillés de manière générale.