3 plantes pour une nuit sereine

De nombreuses plantes sont réputées apaisantes et favorisent l’endormissement, et le choix n’est pas toujours facile… Zoom sur les trois plantes reines du sommeil !

 

1. La Mélisse

Elle est connue depuis l’antiquité pour améliorer les fonctions digestives, apaiser la nervosité et chasser la mélancolie.

Selon Avicenne, la mélisse avait le pouvoir de « rendre le cœur joyeux ». Au XVIIème siècle, elle est l’ingrédient majoritaire de la célèbre Eau de Mélisse des Carmes ou Eau des Carmes.


Cette macération était réputée dans toute l’Europe pour ses vertus apaisantes.

Elle était prescrite pour les insomnies, les vertiges, les palpitations, la mélancolie… et tous les troubles d’origine nerveuse.

De plus, elle semble très favorable aux personnes nerveuses ayant tendance à souffrir d’hyperthyroïdie.

La mélisse favorise l’endormissement, mais stimule l’intellect en cas de baisse de régime liée à la fatigue nerveuse.

Les individus nerveux et surmenés, souffrant d’un manque de confiance en eux même sont majoritairement concernés par les bienfaits de la mélisse.

Ses bienfaits

Elle soulage donc tous les spasmes digestifs, biliaires et/ou intestinaux, les palpitations liées à la nervosité et l’insomnie.

Elle est également utilisée en cas de règles douloureuses, de crampes, de vertiges et de mal des transports.

La mélisse posséderait également une action favorable sur les sécrétions digestives et une activité antispasmodique et anti inflammatoire.

Informations pratiques

La mélisse est une plante vivace et spontanée de nos bois et des bords de chemins ; ses feuilles dégagent une odeur fruitée et subtile avant la floraison, très malodorante après. Les feuilles contiennent une très faible quantité de molécules aromatiques, ce qui en fait une huile essentielle dont les propriétés émotionnelles sont réputées mais qui assez chère à l’achat.

Sa rareté fait donc souvent privilégier l’utilisation de la plante en macération hydro alcoolique.

3. La Valériane

La valériane est depuis toujours reconnue pour ses propriétés calmantes et myorelaxantes.

Pline l’ancien la recommandait déjà pour les contractures nerveuses.

Elle possède également des vertus hypotensives. La valériane est également utilisée pour soulager les douleurs du syndrome prémenstruel, l’asthme nerveux, les palpitations dues au stress, les crampes gastriques…

Elle est réputée comme auxiliaire des sevrages tabagiques, en réduisant l’irritabilité et l’attrait pour la cigarette.

Elle peut éventuellement être utilisée en tisane, mais son goût particulier en rebute beaucoup… Reste donc les extraits liquides de plante fraiche.

Une prise trop prolongée a parfois été suspectée de déclencher une accoutumance, bien que l’utilisation traditionnelle de la plante ne relate pas ces inconvénients.


Quelques lectures intéressantes:

Là encore, il semble que ce soit le principe actif isolé, qui puisse présenter cet effet.

Par principe de précaution, l’usage de fenêtres thérapeutiques toutes les 3 ou 4 semaines permettrait d’éviter cet inconvénient hypothétique.

Elle est particulièrement adaptée aux personnes tendues, en recherche perpétuelle du contrôle de leurs émotions, et qui ressassent beaucoup leurs problèmes.

L’utilisation indépendante de ses principes actifs ne manifeste guère d’action thérapeutique alors que la plante est reconnue bénéfique pour tous les états de nervosité ou d’excitation et pour favoriser l’endormissement. Elle procure un sommeil calme et réparateur.

Son nom qui découle du latin valere signifiant « bien se porter » et son ancien surnom de « guérit tout » en dit long sur la confiance que lui a toujours accordé la médecine populaire.

3. La Passiflore

Elle a été utilisée dans le traitement des angoisses post traumatiques, les insomnies et les troubles nerveux de la ménopause.

Elle a longtemps été conseillée pour toutes les insomnies dues à l’intoxication alcoolique.

La passiflore pourrait agir sur les symptômes d’abus de cannabis.

Elle possèderait une action analgésique intéressante en cas de névralgie, maux de tête et règles douloureuses.

Mélisse, Valériane et Passiflore peuvent être prises séparément ou en synergie ; à elles seules elles représenteraient un must pour les problèmes de sommeil….

La Passiflore est spécialement destinée aux personnes anxieuses qui se soignent volontiers à coup de stimulants comme l’alcool, le café, le tabac ou d’autres drogues.

Elle serait anti spasmodique général, c’est une excellente calmante du système nerveux. Elle diminuerait l’angoisse et calme les personnes soucieuses. Elle est souvent recommandée en cas de fragilité nerveuse, d’irritabilité, d’insomnie, de crampes musculaires, de palpitations… Elle provoquerait un sommeil naturel et réparateur et ne crée aucune accoutumance.

Son action serait anxiolytique et semble liée à un de ses principes actifs, la benzoflavone. Cette plante contient aussi des acides phénols, des coumarines, des alcaloïdes indoliques qui stimuleraient la synthèse de sérotonine…

Informations pratiques

C’est une plante grimpante introduite en Europe depuis le XVIIème siècle. Elle y est depuis cultivée pour la beauté particulière de ses fleurs. Ses baies sont connues sous le nom de fruits de la passion.

 

Article rédigé par Marie Chetaille,
Naturopathe
Une question ? chetaille.marie@orange.fr

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com