Secret de longévité: 20 commandements pour vivre longtemps en forme

La Suède détient l’espérance de vie la plus longue : 72 ans pour les hommes. Les nations africaines ont la plus basse : 32 ans pour la Haute-Volta, et 25 ans pour le Gabon qui se trouve ainsi au dernier degré de l’échelle.

Les femmes vivent en moyenne quatre à sept ans de plus que les hommes.

Voici quelques règles et indications qui, si on les observe, sont susceptibles de prolonger l’existence d’au moins une dizaine d’années.

Secret de longévité: Les 20 commandements

  1. La retraite : l’être humain, comme son coeur, doit conserver une activité. Faute de quoi il meurt. Bien que la retraite soit souvent obligatoire quand on arrive à un certain âge, l’oisiveté qui peut s’ensuivre est souvent fatale. Les statistiques indiquent que les gens vivent mal l’absence totale d’activité. Il faut donc trouver une nouvelle occupation, de préférence moins éprouvante, mais ne pas cesser de travailler.
  2. La vie sexuelle : l’âge ne doit jamais l’interrompre. En réalité, plus on la poursuit et plus on reste en mesure de la faire. Son maintien est un facteur de longévité.
  3. Le mariage : aussi curieux et incroyable que cela puisse paraître, les gens mariés vivent plus longtemps que les célibataires. Ils passent également moins de temps à l’hôpital, jouissent d’une meilleure santé, réussissent mieux et sont, généralement, plus heureux.
  4. Se connaître sur le plan physique : à chacun de définir ses propres limites, aussi bien en ce qui concerne la nourri­ture, la boisson, l’activité que ses éven­tuelles allergies et sa façon de répondre aux agressions de la vie, et de s’organiser pour vivre en fonction de ses limites. Il faut entretenir son corps si l’on veut jouir d’une bonne santé, mais sans exagérer pour autant.
  5. Le pessimisme : un pessimisme chronique est susceptible d’écourter la vie aussi sûrement qu’une maladie mor­telle. Le grand secret des gens qui vivent longtemps est leur joie de vivre.
  6. Cholestérol et graisses saturées : nous avons abordé ce sujet à de multi­ples reprises dans ce livre. Peu d’entre nous ignorent les conséquences que ces substances peuvent avoir au niveau du cœur et de la circulation.
  7. Nutrition : une alimentation saine peut prolonger la vie de plusieurs années. Avoir des notions de diététique, c’est se rendre à soi-même, ainsi qu’à sa famille, un signalé service. Car on choisit alors des aliments complets et riches en principes nutritifs, de préfé­rence à des produits préemballés et enrichis d’additifs. Pensez à regarder les étiquettes. Vous éviterez ainsi les ali­ments reconnus comme dangereux, ou ceux qui « sont trop avancés », grâce aux dates de conservation indiquées sur le pain, le lait et les jus de fruits frais. Qui a des notions de diététique s’aven­ture dans un supermarché comme en pays ennemi.
  8. Le sel : Le sel se dissimule dans toutes les préparations alimentaires, comme dans un grand nombre de produits laitiers (beurre, fromage et margarine). Il est également présent dans les céréales pour petit déjeuner et les sucreries. Consommé à l’excès, il écourte la durée normale de vie. Comme nous vous l’avons déjà conseillé à diverses reprises, pensez à lire les étiquettes.
  9. Dépistage : Les femmes, surtout à partir de 45 ans, devraient demander une fois par an l’examen d’un frottis vaginal, de même que surveiller attentivement leurs seins. Suggérons à celles qui ont des antécé­dents familiaux de cancer du sein de passer une mammographie une ou deux fois par an.
  10. L’obésité vs les régimes : n’est pas un facteur de longévité. Mais les régimes fantaisie ou censés faire perdre rapidement du poids sont également dangereux.
  11. Alcool : pris modérément, il peut être bienfaisant ; mais il écourte la vie lorsqu’on en abuse.
  12. Drogues et médicaments : la règle fondamentale est de les fuir au maximum. Évitez même l’aspirine, les antiallergiques, les tran­quillisants, les somnifères, à moins qu’ils ne vous soient prescrits par un médecin.
  13. La relaxation : il faut lutter contre les tensions de la vie. Une pratique quotidienne de la relaxation est un facteur de longévité (voir Relaxation ci-dessus).
  14. Tension : il est mauvais d’être trop tendu car cela peut entraîner diverses maladies qui elles-mêmes écourteront la vie.
  15. Exercice : consacrez au moins vingt minutes quotidiennement (plus si possible) à la pratique d’une activité sportive telle que le jogging, la natation, l’alpinisme, le tennis, la bicyclette, le ski ou la marche à pied (5 à 6 km/h). Faites-le tous les jours et non seulement le week-end.
  16. Vacances : si vous ne pouvez pas prendre de vacances aussi souvent que nécessaire, coupez au moins votre rythme de travail en vous reposant un jour ou deux de temps à autre.
  17. Air pur : si vous résidez dans une région envahie par des fumées, partez de temps à autre pour permettre à vos poumons de respirer. L’absorption per­manente d’air pollué constitue une menace pour la longévité des poumons et compromet d’autant la longévité tout court.
  18. Prêtez attention aux symptômes : tout symptôme in­défini ou déplaisant doit être signalé au médecin.
  19. Rayons X : demandez toujours : est-il absolument nécessaire de faire cette radio ? Les radiations écourtent la vie.
  20. Accidents : si vous suivez les directives énumérées ci-dessus et si vous êtes fondamentalement insouciant au volant d’une voiture, si vous négligez d’attacher votre ceinture de sécurité et si vous traversez les rues sans regarder, vous mourrez aussi bien que si vous n’aviez observé aucune de ces règles.
Vous aimerez aussi :  La sophrologie : une aide utile pendant la grossesse et les périodes pre et post-accouchement

Certains signes cependant indiquent plus particulièrement un état de risque.

Si vous constatez l’un des symptômes suivants, vous devez absolument consul­ter un médecin, ne serait-ce que pour vous rassurer :

  • Apparition de sang, que ce soit dans les urines, les selles, ou accompagnant un vomissement ou une toux ;
  • Apparition d’une grosseur ou d’une boule, ou gonflement anormal des no­dules lymphatiques ;
  • Respiration oppressée, douleur dans la poitrine, perte de poids anormale, et suées nocturnes ;
  • Globes oculaires voilés ou injectés de sang, yeux enfoncés, perte d’acuité visuelle, flou ou rétrécissement du champ visuel, pupilles dilatées, vision de halos autour des lumières ou mou­ches qui passent devant les yeux ;
  • Pousse anormale ou décoloration des ongles, jambe blanche avec veine pro­éminente, peau noircie, dépôts jaunes
    sous la peau, peau blanchâtre et insensi­ble, corps cyanose, et crispation des doigts
  • Enrouement persistant, anémie récur­rente, fièvre permanente, vertiges, éva­nouissement, changements de personna­lité, et maux de tête si on n’en est pas coutumier

 

Le corps humain demeure pour nous un incommensurable mystère. Et bien que nous en apprenions chaque jour un peu plus à son sujet, ses secrets les plus importants nous restent encore à décou­vrir. On peut le comparer à une lumière dans l’obscurité : plus la zone illuminée est grande, et plus la zone d’ombre qui l’entoure paraît large.

Le corps humain défie notre logique ; il fonctionne avec une sagesse qui nous rend perplexes. Comment expliquer que certains puissent mourir d’une simple piqûre de guêpe quand d’autres survi­vent à la morsure d’un cobra ?

L’organisme veut vivre et se relève de chocs incroyables, mais il n’assure bien sa défense qu’en plein accord avec l’esprit. A moins d’un accident, le postulat qui voudrait que personne ne meure sans y consentir se révèle généra­lement exact. Mais on peut consentir par insouciance, intrépidité, ou indifférence.

Vous aimerez aussi :  Mikania Hirsutissima: Plante médicinale Anti-albuminurique, diurétique, antirhumastismale

Une vie longue n’est pas nécessaire­ment une vie sujette à de nombreuses maladies. Il est souvent possible de les éviter. Une bonne santé, il est vrai, est plus difficile à maintenir à partir d’un certain âge. Elle suppose du moins plus d’efforts, mais ceux qui travaillent dans ce sens vivent incontestablement plus longtemps.

On est tous, un jour, la proie de ce sinistre chasseur qu’est la mort. Mais quand on reste actif et qu’on bouge, on offre une cible moins précise. Il est plus difficile de nous prendre.