Viparita Karani : posture de la demi-chandelle

Viparita Karani, aussi connue comme la posture de la demi-chandelle en français, est une posture réparatrice. C’est une variation de la posture d’équilibre sur les épaules. Cet asana est un peu plus passif mais c’est à la fois une inversion et une position d’équilibre.

Puisque cette pose se fait contre un mur pour plus de soutien et afin de ne pas perdre l’équilibre, vous ne pouvez pas la faire n’importe où. A part ça, cette posture est très simple à effectuer.


Vous devez simplement déterminer la taille de soutien dont vous avez besoin et quelle position prendre au départ. Si vous êtes très souple, vous aurez besoin d’un soutien assez haut et vous devrez faire cet asana près du mur ou de ce que vous utilisez. Toutefois, si vous n’êtes pas très souple, vous pouvez choisir un soutien moins haut et vous en écarter un peu.

Étapes:

Viparita Karani : posture de la demi-chandelle

  • Asseyez-vous, avec votre soutien sur votre droite, à environ 12-15 centimètres de vous. Placez un polochon ou deux couvertures pliées près de votre taille pour qu’elles puissent vous soutenir lorsque vous basculerez vers l’arrière.
  • Prenez une profonde inspiration, et, tout en expirant, faites basculer votre torse vers le polochon, tout en balançant vos jambes en direction du mur pour ne pas perdre l’équilibre.
  • L’avant de votre torse doit s’arrondir un peu lorsque vous basculerez vers l’arrière. Le coussin ou les couvertures doivent être suffisamment hauts pour soutenir votre taille. Si vous avez l’impression de glisser, ajustez votre position et recommencez. Vous aurez peut-être besoin de vous rapprocher un peu du mur ou de votre soutien.
  • Il faut que vous sentiez l’étirement, qui va de votre pubis jusqu’à vos épaules. Vos jambes doivent rester droites même si vous avez l’impression qu’il faut absolument les plier.
  • Soulevez un peu votre tête pour que l’étirement soit moins intense, surtout au niveau de la gorge. Vous pouvez baisser la tête, mais ne laissez pas votre menton toucher votre sternum.
  • Ouvrez vos épaules et laissez vos bras reposer, de chaque côté de vous, avec la paume de vos mains vers le haut.
  • Pour que vos jambes restent droites et tendues, relâchez le poids de votre torse pour le sentir presser contre l’arrière de votre pelvis.
  • Tenez cette position pendant 5 minutes, au moins.
  • Les élèves les plus expérimentés peuvent tenir la pose pendant 15 minutes. Par contre, continuez de respirer normalement pendant tout cet asana.
Vous aimerez aussi :  Surya Mudra : le geste du feu (explications et vidéo)

Précautions à prendre :

  • Essayez d’éviter de faire la posture de la demi-chandelle si vous avez vos règles.
  • Évitez la aussi si vous avez des problèmes optiques graves tels qu’un glaucome.
  • Si vous ressentez une sensation de picotements au niveau des pieds ou des jambes, redescendez immédiatement et reprenez la position assise.

Conseils pour les débutants :

Continuez de respirer normalement et servez-vous du rythme de votre respiration pour garder vos jambes en l’air. Il est recommandé de laisser les jambes bien tendues, pointant droit vers le plafond. Toutefois, si vous n’y parvenez pas, vous pouvez vous autoriser à plier très légèrement les genoux, mais rappelez-vous que trop les plier rendra cette posture beaucoup moins efficace car elle n’est pas faite pour cela.

Les bienfaits pour le corps :

  • Cet asana aide à réduire l’inflammation et les légères douleurs dans la zone abdominale.
  • Elle aide aussi à faire circuler le sang jusqu’au cœur, ce qui permet de se détoxifier et de rester en bonne santé.
  • Elle étire les muscles du dos et par conséquent, peut aider à traiter certaines douleurs du dos.
  • Elle ouvre la poitrine et aide à mieux respirer.
  • Les muscles du cou et de la nuque travaillent pendant la posture de la demi-chandelle.

Les applications thérapeutiques :

Viparita Karani peut aider à traiter :

  • Les maux de tête,
  • L’arthrite,
  • Les problèmes cardiovasculaires tels que la pression artérielle basse ou élevée,
  • L’anxiété,
  • La dépression modérée,
  • L’insomnie,
  • Les migraines,
  • Les problèmes digestifs,
  • Les varices,
  • Les troubles respiratoires,
  • Les symptômes de la ménopause,
  • Les troubles urinaires,
  • Les crampes et douleurs dues aux règles.
  • Le syndrome prémenstruel.
Vous aimerez aussi :  Upavistha Konasana : posture de l’angle assis (explications et vidéo)

Les variations :

Lorsque vous faites cette posture, vous pouvez écarter vos jambes pour étirer l’aine et l’intérieur de la cuisse. Toutefois, cette variation ne peut être effectuée que si le mur que vous utilisez comme support est suffisamment large.

Vous pouvez aussi essayer de plier légèrement les genoux et de coller la plante de vos pieds.

Les positions préparatoires :

  • Supta Baddha Konasana : posture de la déesse du sommeil.
  • Setu Bandha Sarvangasana : posture du pont.
  • Virasana : posture du héros.
  • Uttanasana : posture de la cigogne.

Les positions à faire après :

Source et crédit photo:

yogawiz.com


beyogi.com