Verveine bleue: Description, Propriétés et Indications thérapeutiques

Noms scientifiques :

  • Cymburus urticifolius
  • Stachytarpheta cayennensis
  • Stachytarpheta gibberosa
  • Stachytarpheta jamaicencis
  • Stachytarpheta umbrosa
  • Stachytarpheta urticifolia
  • Verbena dichotoma

Autres appellations :

Gervâo – Aguarâ, Pondà – Erva gervâo – Rinchâo – Verbe­na falsa – Cha-do-brasi I – Urgebâo, Gerebâo, Orgibâo, Orgervâo – Verveine queue de rat (Guadeloupe).

Origines :

Croît au Mato Grosso et dans tout le centre du Brésil.

Verveine bleue Description :

Sous-arbrisseau dichotomique, à rameaux quadranguIaires, lanugineux quand ils sont jeunes.


  • Feuilles opposées, pétiolées, ovales ou ovalo-oblongues, dentées en forme de scie, aiguës, acuminées ciliées, jus­qu’à 10 cm de long, membraneuses, luisantes sur la face supérieure et opaques sur I 1 inférieure, avec des poils sur les nervures.
  • Fleurs petites, bleues, disposées en épis terminaux fili­formes, délicats ; bractées très étroites, subuloaristées et striées ; calice à 4 dents et 4 côtes.
  • Fruit : capsule aréolée.

Parties utilisées :

Les feuilles et les racines.


Quelques lectures intéressantes:

Composition chimique :

Renferme une matière colorante noire, une huile essen­tielle, un principe extractif amer non encore déterminé, des matières pectiques, etc. (Pio Corrêa – Diniz da Silva).

Indications thérapeutiques :

  • Tonique stomachal, fébrifuge, vulnéraire.
  • Stimule les fonctions gastro-intestinales ; utile dans
    les dyspepsies, les hépatites chroniques, la débilité.
  • Employé dans les fièvres et refroidissements comme sudo- rifère et antifébrile (Pio Corrêa – Diniz da Silva).
  • Les feuilles, aromatiques, ont les mêmes propriétés que Lippia reptans (Kunth) et Stachytarpheta bicolor (Hook), deux autres espèces de Verbénacées, mais elles sont en outre antihémorroïdales et laxatives, surtout pour les enfants.
  • Hoehne l’indique aussi comme antithermique et emména- gogue. E. Heckel dit qu’une cuillerée de suc récent suffi­rait pour apaiser les coliques et les tranchées dans la dysenterie.
  • Versé dans le conduit auditif, il calme rapidement les maux d’oreilles.
Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com