Trousse à pharmacie pour les vacances: les naturels incontournables

Les vacances approchent et vous êtes sur le point de préparer votre valise, je vous propose d’emmener avec vous quelques produits incontournables de façon à profiter au maximum des bienfaits de ce moment tant attendu. En effet, les vacances associent parfois des petits tracas quotidiens tels que piqures de moustiques, coups de soleil, échardes … ou encore mal de mer ou soucis digestifs. Ceux-ci peuvent ainsi contribuer à diminuer le bien-être et le repos nécessaire après une année de labeur. Voici donc quelques conseils précieux et produits à glisser d’urgence dans votre valise.

Le gel d’aloe vera

L’aloe vera est une plante qui contient dans ses feuilles un gel, aux vertus multiples qui peut être utilisé en interne comme en externe.

En interne, il peut soulager une constipation occasionnelle et aider en cas de brûlures digestives, grâce aux effets émollient de son gel. Il a la propriété d’assainir la flore intestinale, de favoriser la digestion et de soulager les ballonnements, gaz ou autres spasmes digestifs.


En externe, il montre de nombreuses propriétés sur la peau et les cheveux.

En effet, il possède des vertus anti-oxydante, hydratante, cicatrisante, anti-inflammatoire, antiseptique et antifongique. Ainsi, il soulage des brûlures consécutives aux coups de soleil et protège des effets secondaires aux radiations. Il aide à l’aseptisation et à la cicatrisation des piqures d’insectes. Son action contre le vieillissement de la peau est protectrice, il fortifie la peau, les cheveux et les ongles.

C’est donc un allié précieux pour passer un bel été.

 

L’huile végétale de rose musquée du Chili

Elle provient de l’églantier odorant. Elle est riche en acides gras polyinsaturés, en vitamines A et C, qui lui confèrent des vertus réparatrices, cicatrisantes et anti-âge exceptionnelles.

C’est l’huile la plus efficace contre les rides et à ce titre elle est particulièrement indiquée en après solaire pour réhydrater la peau et régénérer les cellules. En cas de coup de soleil important, on peut lui associer une huile essentielle de lavande ou d’hélichryse, pour potentialiser ses effets.

Si les cheveux ont été desséchés par le soleil, l’eau de mer ou le vent, il est conseillé de l’appliquer en masque réparateur pendant la nuit par exemple.

On peut l’utiliser en complément de l’aloe vera.

 

L’huile végétale de millepertuis

Il s’agit en réalité d’un macérat huileux, c’est à dire une macération de fleurs de millepertuis dans une huile d’olive biologique.

Cette huile possède des propriétés anti-inflammatoire, cicatrisante, apaisante et antalgique liées aux deux composants. Elle est donc très appréciée pour les brûlures ou irritations résultantes des coups de soleil.

Attention: cette huile est photo-sensibilisante, il est donc très important de ne pas s’exposer au soleil dans les 24 heures après l’application sous peine d’aggraver considérablement les dégâts déjà occasionnés.

 

L’huile essentielle de menthe poivrée

Cette huile est non seulement essentielle à avoir sur soi en vacances mais également dans son sac à main ou dans la trousse de secours familiale, le restant de l’année.

En effet ses propriétés antalgique, digestive, tonique et rafraîchissante, en font une huile essentielle incontournable.

Elle soulage les maux de tête, les piqures d’insectes ou les contusions, aide à la digestion, réduit le mal de transport, les ballonnements ou un état nauséeux et redonne de la tonicité en cas de fatigue physique ou cérébrale.

Respirer 2 à 3 minutes plusieurs fois par jour.

En massage, 1 goutte associée avec 1cuillérée à soupe d’HV.

L’huile essentielle de lavande vraie

C’est l’huile essentielle de la peau et du système nerveux, elle est donc particulièrement recommandée pour son action apaisante sur la sphère physique comme sur la sphère mentale. Son action est intéressante en cas de brûlure, en cas de piqures d’insectes et dans tous les contextes d’anxiété, stress, troubles du sommeil ou agitation des enfants.

Dans un bain, 10 gouttes diluées dans une cuillérée à soupe d’HV.

A respirer 3 à 5 minutes plusieurs fois par jour.

En massage plexus solaire ou plante des pieds, 5 à 7 gouttes diluées dans une cuillérée à soupe d’HV.

Les huiles essentielles anti-moustique

Plusieurs huiles essentielles anti-moustiques sont intéressantes, l’idéal est de les utiliser en les associant pour renforcer leur effet répulsif. L’huile essentielle de citronnelle de java, de géranium rosat, d’eucalyptus citriodora, de basilic et de lemongrass. On peut les utiliser en diffusion ou en massage sur les parties exposées, toujours diluées dans une huile végétale. Il existe en magasin bio des diffuseurs électriques avec des plaquettes neutres sur lesquelles vous pouvez disposer vos huiles essentielles.


Quelques lectures intéressantes:

 

Attention à l’usage des huiles essentielles, non recommandées pour la plupart aux enfants, femmes enceintes ou allaitantes et épileptiques. Demander conseil à un thérapeute spécialisé ou à son pharmacien.

Le charbon végétal activé

Il est obtenu grâce à un processus de carbonisation de coques de noix de coco, de peuplier ou de frêne qui rend le charbon extrêmement poreux, ainsi il peut absorber cent fois son volume en gaz.

Ceci explique que le charbon activé sera utilisé entre autres pour neutraliser les gaz et les fermentations résultants d’une alimentation trop riche ou inadaptée. Il assainit le tube digestif et possède des propriétés détoxicantes.

On peut l’associer à des plantes digestives comme le fenouil, la cardamone, l’anis, le cumin … pour renforcer ses effets.

Attention: étant donné qu’il a un pouvoir absorbant assez fort, il faut le prendre à distance des médicaments afin d’éviter qu’il ne diminue leur efficacité. Il existe sous forme de granulés, gélules ou comprimés. Ne convient pas aux femmes enceintes ou allaitantes et aux enfants de moins de 6 ans.

L’argile

L’argile est un remède d’urgence qui peut se révéler efficace dans de nombreux cas.

Il existe différentes argiles.

Les plus utilisées sont l’argile verte aux propriétés revitalisantes et détoxicantes et l’argile blanche, régulatrice du pH sanguin et efficace sur l’inflammation des muqueuses digestives.

L’argile trouve une place de choix dans la valise pour l’été en vertu de ses propriétés absorbante et adsorbante (elle attire et piège ce qui est mauvais pour l’organisme), antidouleur, antiseptique, cicatrisante, désodorisante, régénérante et adoucissante.

Elle peut être utilisée en externe, sous forme de cataplasmes, en cas de brûlure, d’écorchure ou de contusion, en cas d’entorse ou de problèmes rhumatismaux, en cas de piqures d’insectes…

Elle est cicatrisante et peut être très utile en cas d’échardes sous la peau car celle-ci a le pouvoir d’attirer vers l’extérieur.

En interne, mélangée avec de l’eau, elle contribue à soulager les problèmes digestifs, diarrhées, brûlures gastriques, nausées ou encore intoxications alimentaires. Elle peut être très utile pour assainir de l’eau. On la trouve sous différentes formes, poudre, concassée ou prête à l’emploi en tube, idéal pour emporter avec soi l’été.

L’extrait de pépins de pamplemousse

C’est un antibactérien riche en flavonoïdes, qui peut être utile lors d’un voyage à l’étranger pour assainir de l’eau ou en cas de problèmes gastriques consécutifs à des changements alimentaires. Il est riche en antioxydants et stimule le système immunitaire. Il peut s’avérer efficace en cas d’infections respiratoires, problèmes de peau ou infections buccales comme les aphtes.

Déconseillé associé à tout traitement médicamenteux, car il diminue l’action de ces derniers.

Les protections solaires

Le soleil est à la fois notre ami et notre ennemi selon l’usage que l’on en fait. En effet il participe à la synthèse de la vitamine D à partir du cholestérol. Il contribue à notre vitalité physique et psychique, c’est un antidépresseur. Il a une action antiseptique au niveau de notre peau et il participe au bon fonctionnement de la glande pinéale qui régule le cycle jour/nuit.

Cependant, en excès il entraine des brûlures et un vieillissement cutané précoce, des allergies, des cancers et il affaiblit notre système immunitaire. Il est donc essentiel de bien connaître son type de peau et de ne pas s’exposer aux heures les plus chaudes de la journée.

L’idéal est de s’engager dans une attitude raisonnable, c’est à dire s’exposer avant 11 h et après 17 h, y aller très progressivement pour que la peau s’habitue, si possible rester en mouvement, et enfin protéger sa tête et sa nuque. Parallèlement, il est essentiel de s’hydrater, de consommer des antioxydants et de se rafraichir régulièrement pour décongestionner la peau.

Les crèmes solaires empêchent la synthèse de la vitamine D, protectrice de nombreux cancers. Celles-ci possèdent soit des filtres chimiques contenant des perturbateurs endocriniens, soit des filtres minéraux, contenant des nanoparticules dont les effets sur les êtres humains et l’écologie, restent à évaluer.

L’idéal, outre les recommandations précédentes, est d’utiliser des huiles végétales biologiques contenant un indice de protection naturel, comme l’huile de pépins de framboise (indice protection entre 38 et 50), karanja (IP 30), germe de blé (IP 20), avocat (IP 15) … Cependant ces huiles ne sont pas suffisantes et en aucun cas ne protègent d’une exposition excessive et incontrôlée.

Bonnes vacances…

 

Article rédigé par Laurence Guillon

Naturopathe à Lille

Laurenceguillon.naturo@gmail.com

06 07 04 26 76

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com