Travailler c’est bien, sans douleur c’est mieux !

Dossiers à rendre, projets à finir, réunions interminables et horaires démesurés?

Le stress important, la fatigue par manque de sommeil ainsi que l’alimentation sont des facteurs pouvant influencer grandement les  journées de travail. A ces facteurs peuvent s’ajouter ceux en lien avec la posture et le matériel utilisé quotidiennement.

Position et douleurs

Il existes quelques astuces afin d’optimiser son temps de travail sans que ce soit au détriment de sa santé.


Nombreux sont ceux qui passent des journées entières derrière un bureau et les yeux sur un écran.

Quelles sont les répercussions sur la posture et quels liens existe-t-il entre cette position prolongée et les douleurs récurrentes?

Tout d’abord, la position assise met en contrainte différentes zones anatomiques : la colonne vertébrale – des cervicales aux lombaires, le bassin mais également les épaules.

Le fait de devoir fixer constamment un écran provoque sur la partie haute de la colonne une mise en tension constante des muscles de cette région anatomique entraînant une contraction permanente au niveau de la région cervicale.

Il en résulte un état de crispation caractérisé par l’apparition d’une douleur diffuse, partant de la base du crâne jusqu’à la partie supérieure de vos épaules avec installation progressive ayant tendance à s’aggraver au fur et à mesure de la journée.

La bonne posture à adopter

régler la hauteur du siège afin que vos deux pieds puissent être en contacte avec le sol, placer un petit coussin dans la cambrure de vos lombaires pour diminuer les tensions jusqu’au bassin.

Ajustez l’écran de l’ordinateur de sorte qu’il soit situé sur une ligne horizontale à votre regard et non pas plus bas afin d’éviter la flexion de vos cervicales.

Certaines tensions au niveau de la nuque ne sont pas directement liées à votre posture au bureau, mais d’avantage à votre manière de respirer.

Le diaphragme est décrit comment étant le muscle principal de la respiration. Lorsque ce dernier se contracte il permet une importante pénétration d’air dans les poumons.

Lorsque la respiration ne se fait pas de manière optimale par l’abdomen, les muscles situés à la partie haute de votre cage thoracique vont être sur-sollicités et vont entraîner de nombreuses tensions également situées le long de votre cou, de vos clavicules et de vos épaules.

 

Exercice

  • Placez la main sur votre abdomen,
  • Prenez conscience de votre respiration.
  • A l’inspiration : gonfler le ventre comme si vous vouliez écarter votre main de votre abdomen.
  • A l’expiration : rentrez le ventre en laissant l’air s’échapper, comme si vous vouliez rapprocher votre main de votre abdomen.

Répétez cet exercice plusieurs fois par jours.


Quelques lectures intéressantes:

Veillez à bien détendre vos épaules lors de cet exercice de ventilation.

 

Les maux de têtes

Souvent liés aux tensions des muscles cervicaux, les céphalées peuvent apparaître suite à la fixation soutenue des yeux sur un support, on parle alors de fatigue oculaire pouvant entraîner une douleur en barre au dessus ou derrière la cavité orbitaire.

Il est préférable de consulter un ophtalmologue afin de voir si la correction des lunettes est toujours optimale ou si un ajustement est nécessaire.

Il ne serait pas inintéressant d’atténuer la luminosité de l’écran afin de diminuer l’effort visuel soutenu lié à un éclairage trop agressif.

Les douleurs au niveau des avants-bras

Elles sont ssentiellement liées à la position d’extension de vos poignets lorsque vous rédigez vos documents sur votre clavier.

Dans ce cas de figure, il est préférable d’appliquer un petit coussin à la partie inférieure de vos avants bras permettant un alignement des poignets et des mains afin de diminuer les contraintes articulaires et musculaires.

En ajustant les avant-bras, les épaules seront détendues et éviteront les crispations en amont au niveaux des cervicales.

La crispation de la mâchoire

Elle est de plus en plus fréquente !

Le serrage de dents peut apparaître dans différentes situations comme le stress, la fatigue mais également les déséquilibres posturaux.

La mâchoire fait partie des trois grandes entrées proprioceptives du corps avec les yeux et les pieds.

Lorsque l’un de ces trois captures se retrouve perturbé, un phénomène de compensation peut survenir.

 

Votre alimentation

Nous ne sommes pas tous égaux en ce qui concerne le bon fonctionnement du transit intestinal.

Certaines personnes peuvent se nourrir de tout, d’autres sont plus sensibles et constatent des ballonnements abdominaux après le repas, il est conseillé d’éviter les plats déjà préparés du fait de leur composition importante en colorants et conservateurs pouvant être à l’origine de ces symptômes.

Privilégiez les aliments non transformés et limitez votre consommation de café afin d’éviter l’irritation de vos muqueuses digestives.

Toutes douleurs d’apparition brutale avec signes associés ou douleurs récurrentes / chroniques invalidantes sont tenues d’être explorées médicalement et ne saurait se passer d’un avis médical.

 

Article rédigé par Constance Jego, Ostéopathe membre du réseau Therapeutes.com.

Prendre RDV avec Constance Jego

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com