Traitement naturel de l’insomnie: Et si vous essayiez l’Ayurvéda ?

Selon la Sushumna Samhitâ, l’insomnie est causée par un vata ou un pitta perturbé.

L’insomnie peut aussi être la conséquence d’un état mental troublé, d’une perte de fluide vitale, ou d’une blessure. On doit prendre des mesures pour nourrir le sommeil, comme le massage des pieds avant le coucher, l’onction du corps*, et le massage de la tête avec de l’huile de graines de potiron, de l’huile kahu, et un mélange égal des deux.

Traitement naturel de l’insomnie: l’importance des massages (ou auto massages)

Masser le corps doucement, utiliser des pâtes purifiantes, du shampooing, et suivre un régime de gâteaux, lait et raisins, sont des aides précieuses qui permettent au patient de recouvrer rapidement le sommeil – avoir aussi un lit doux et agréable. Cet état, si on le laisse durer longtemps, peut causer une dépression nerveuse. Les rythmes corporels sont perturbés si on agit contre les lois de la nature. Se coucher tard et se lever tard ; faire un tra­ vail sans intérêt ; suivre des habitudes irrégulières ; l’anxiété, le stress, les tensions – telles sont les causes principales de l’insomnie.


Traitement naturel de l’insomnie: corrigez votre mode de vie

Le plus souvent, les gens qui travaillent moins avec leur corps qu’avec leur mental souffrent d’insomnie. La fatigue mentale cause des perturba­tions du système nerveux, empêchant la relaxation ou le sommeil. Le tabac, les repas pris tard dans la soirée, la littérature excitante, le confine­ment dans un appartement, peuvent causer de l’insomnie, comme les pal­pitations cardiaques, et les sensations de culpabilité ou l’excitation.

Le vrombissement du tambura (un instrument à cordes indien), ou tout autre vrombissement, pourvu qu’il ne soit pas électronique, amène une guérison complète sans que l’on ait besoin de recourir à aucun médi­cament. D’ordinaire, cette musique est très efficace si elle est jouée tandis que le patient reçoit un massage relaxant, soit du corps entier, soit des pieds, soit de la tête.

Charaka, l’auteur de la Cnaraka Samhitâ, parle ainsi du sommeil :

Quand le soi actif de la personne fatiguée de corps et d’esprit

Perd le contact avec les affaires du monde, le sommeil lui vient.

Tout plaisir et toute peine, santé et maladie, vitalité et faiblesse, croissance et déclin, sagesse et ignorance, même vie et mort, Nous viennent par le sommeil.

Quand nous sortons d’une nuit de sommeil, sentant que la maladie s’est insinuée en nous au cours de la nuit, c’est que notre sommeil a été produit par :

  • Tamas (intertie, lourdeur)
  • Accroissement du mucus dans le corps
  • Tension physique et mentale

Selon la Sushruta Samhitâ, le sommeil est une énergie intangible de la déité omniprésente, qui a une influence sur tous les êtres créés.


Quelques lectures intéressantes:

Le genre de sommeil qui s’instaure quand les nerfs sensoriels (nerfs qui convoient les sensations) du corps sont bondés de sleshma (mucus), qui abonde dans le principe tamas, est appelé sommeil tamasique. C’est le sommeil qui pro­duit l’inconscience au moment de la dissolution de la mort. Un homme au tempérament tamasique dort le jour comme la nuit ; un homme de tempérament rajasique dort soit le jour soit la nuit ; les paupières d’un homme de tempérament sattvique ne sont pas visitées par le sommeil avant minuit. Les gens qui ont un kapha faible, ou un vayu en excès, ou ceux qui souffrent de troubles physiques ou mentaux, dorment peu, voire pas du tout. Leur sommeil est de type vaikarika ou délirant. Ces personnes ne dorment que lorsqu’elles sont épuisées, ce qui est le seul moment où elles peuvent cesser de penser à leurs affaires.

Le sommeil pendant la journée est déconseillé en toute saison, selon l’ayurveda, sauf en été, pour les bébés et les anciens, ceux qui ont abusé de la sexualité, et les alcooliques. Les hommes souffrant de perte de graisse, de mucus ou de sang, ou d’indigestion, font aussi exception ; cependant, ils doivent seulement dormir un muhurta (48 minutes).

Egalement, ceux qui sont restés éveillés aux heures tardives peuvent dormir la moitié du temps de leur veille. Le sommeil diurne perturbe les trois doshas du corps et ouvre la porte à des affections comme la toux, l’asthme, le catarrhe, la lourdeur, la douleur ou la lassitude dans les membres, la fièvre et la perte d’appétit.

Le sommeil vient naturellement avec la nuit, à cause de la position de la Terre et l’effet de la pesanteur. Ce sommeil est divin. Il nettoie le men­tal de son ordure, par les rêves; il améliore la santé, la vigueur, la vitalité et la sagesse; et il augmente la connaissance du Soi. Dans ce sommeil natu­rel, le corps se réorganise. Seul ce sommeil est authentique. Les autres types de sommeil sont causés par l’accroissement de tamas, et on doit les éviter.

Les promenades matinales, le massage du dos et de la tête pendant la journée, et le massage des pieds et de la tête avant de se coucher, tout cela combat l’insomnie. Le masseur doit être quelqu’un que ses patients aiment et révèrent (l’automassage en cas d’insomnie n’est pas d’un grand secours). Une demi-heure après le massage, le patient doit prendre alternativement des bains ou des douches chauds et froids, chacun durant deux minutes. Avant le bain, le patient doit se rincer la tête avec de l’eau à la température de la pièce, et se la draper dans une serviette humide.

 

 

 

 

 

  • Avec par exemple de la crème beeswax, de l’huile de santal, ou de l’huile de jasmin.
Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com