Traitement naturel de l’angine de poitrine par la médecine traditionnelle chinoise

L’angine de poitrine et l’infarctus du myocarde
L’angine de poitrine et l’infarctus du myocarde se caractérisent par un défaut d’irrigation du muscle du cœur. L’artériosclérose aggrave souvent l’angine de poitrine. En ce cas, le traitement consiste également à rappeler les règles d’hygiène aux patients. L’angineux doit éviter les surmenages et les abus (tabac par exem­ple).

Traitement naturel de l’angine de poitrine: Le traitement simple

Le Département de Phytochimie de l’Académie des Sciences (Pékin, 1974) a utilisé l’extrait de la racine de Pueraria obata Willd. Ohwi, dans le traitement de l’hypertension essentielle et de l’angine de poitrine. Cette plante est identifiée sous Pueraria pseudo-hirsuta Tang et Wang (Leguminosae). La poudre de la racine de Pueraria provenait principalement de Siu-tcheou. On la trouve également dans le Kiang-sou, le Tchii-kiang, le Ngan-houei et le Kouang-long.


Quelques lectures intéressantes:

Traitement naturel de l’angine de poitrine: Le traitement combiné

Les services cliniques de Houa-chan (hôpital n” 1 de Chang-hai) ont combiné les méthodes de la médecine occidentale avec la phytothérapie chinoise.
Les troubles dans la régularité (arythmie) sont combattus avec des pilules de Storax (Sou-ho hiang), mêlées de Cinnabaris, Cornu rhinoceri, de Moschus, de Lignum Santali album (T’an-hiang) et accompagnées d’une très légère close de dextran.
On traite l’hypotension avec une décoction de Ginseng de Corée. Un Ts’ien (3,12 g) de Ginseng de Corée en poudre renforce la contraction du myocarde et élève la pression sanguine.
Les résultats sont reconnus satisfaisants.
Ces problèmes d’arythmie sont bien connus du docteur P. Nogier (Groupe Lyonnais d’Études Médicales) qui a encouragé notre voyage en Chine. Il est intéressant de constater que les recherches actuelles de l’hôpital n° 1 de Chang-haï (1975) corroborent les tra­vaux de Paul Nogier sur l’auriculomédecine.


Les informations, les opinions et les conseils contenus dans cet article ne doivent pas être utilisés comme outil de diagnostic ni être substitués à un diagnostic médical.
Il est fortement recommandé de demander un avis médical auprès d’un professionnel de santé avant d’envisager tout traitement.

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com