Quels sont les dangers du four à micro-ondes ? Voici les faits et les études

Dans les années à venir, peut être que l’on saura sans équivoque que l’utilisation du rayonnement micro-ondes pour chauffer les aliments est nocive pour la santé humaine. C’est assez probable, et des informations très préoccupantes abondent déjà en ce sens. En attendant, La France compte 25 Millions de fours à micro-ondes et 2 millions sont vendus chaque année…Fonce t’on dans le mur ?

Comment fonctionne un four à micro-ondes ?

En bref, les micro-ondes fonctionnent en faisant vibrer les molécules d’eau à des fréquences très élevées (Les molécules d’eau se mettent donc à osciller à la fréquence du champ magnétique: 2.450 MHz), en les transformant en vapeur et en chauffant ainsi vos aliments. Bien que cela puisse être un moyen pratique pour préparer votre nourriture, l’utilisation de rayonnement micro-ondes de cette façon modifie réellement la structure chimique de cette nourriture.

(En détail: le four à micro-ondes est doté d’un magnétron qui transforme le courant électrique en ondes électromagnétiques. Ces dernières se diffusent uniformément dans l’enceinte puis sont réfléchies par les parois métalliques. Les micro-ondes atteignent les aliments de toutes parts. Quant au plateau tournant, il optimise la diffusion uniforme des micro-ondes. Quant le matériau du plat est approprié, les micro-ondes pénètrent directement au cœur des aliments composés de multiples petites molécules oscillant fortement sous l’effet des micro-ondes, à raison de plus de 2,5 milliards de fois par seconde. C’est particulièrement le cas des molécules d’eau. De la chaleur commence alors à se propager sur le pourtour des aliments puis au cœur de ces derniers. Plus un aliment est riche en eau, plus rapide sera sa cuisson ou son réchauffage.)


Commercialisé = sans danger ?

Le fait qu’ils soient approuvés et commercialisés à l’échelle industrielle n’est peut être pas un gage de qualité. Après tout, de nouveaux scandales éclatent régulièrement: Rappelez vous en 2016, le magazine 60 millions de consommateurs publie une liste noire des substances toxiques présentes dans les produits d’entretien…

En bref, ce n’est pas parce qu’une agence de santé de santé approuve quelque chose que cela garantit sa fiabilité à 100%. (Pour autant, ces agences ont le mérité d’exister, c’est déjà un premier filtre alors nous ne les blâmerons pas.)

Quelle est la différence avec la cuisson à la poêle ou à la vapeur?

La différence est que les micro-ondes déforment les molécules dans les aliments, alors que les méthodes de chauffage conventionnelles ne le font pas.

Plusieurs sources témoignent que la cuisson au micro-onde élimine tous les éléments nutritifs essentiels de nos aliments, mais davantage de recherche devrait être effectuée à ce stade (c’est un peu fou que l’on en soit là alors que les micro-ondes sont commercialisés depuis les années 80 en France !).

Cela étant dit, il existe certaines publications auxquelles nous pouvons nous référer sur les effets nocifs des micro-ondes sur les nutriments.


Quelques lectures intéressantes:

Les études sur les dangers du four à micro-ondes

  • Un exemple d’étude menée en 2003, publiée dans le Journal de la Science de l’alimentation et l’agriculture a examiné comment les micro-ondes ont affecté le brocoli lors de la cuisson:
  • Lorsqu’il est préparé au four à micro-ondes, le brocoli perd, respectivement, 97 %, 74 % et 87 % des antioxydants qui ont été étudiés. La meilleure méthode de cuisson serait à la vapeur, puisque les pertes se chiffreraient alors à seulement 11 %, 0 % et 8 %. La chaleur intense générée par le four à micro-ondes serait vraisemblablement responsable du phénomène. Il faut par contre noter que cette étude ne portait que sur le brocoli cru. L’effet de la cuisson au four à micro-ondes sur d’autres aliments, ou même son effet sur du brocoli cuit à la vapeur puis « réchauffé », n’a pas été mesuré. Cette étude vient aussi écorcher la cuisson dans l’eau bouillante. Les chercheurs ont établi que du brocoli cuit de cette manière perd environ 66 % de ses antioxydants, puisque ceux-ci sont solubles dans l’eau. Cette dernière conclusion est renforcée par celles d’une autre étude (1. Les résultats de ces études sont publiés dans l’édition courante du Journal of the Science of Food and Agriculture.), qui révèle que le processus de blanchiment auquel sont soumis les légumes avant d’être congelés peut réduire du tiers leur teneur en antioxydants. Une congélation ne durant que sept jours détruirait quant à elle environ 60 % des flavonoïdes contenus dans le brocoli (2. Vallejo F, Tomas-Barberan F, Garcia-Viguera C. Health-promoting compounds in broccoli as influenced by refrigerated transport and retail sale period. J Agric Food Chem 2003 May 7;51(10):3029-34.). (Toutefois, puisque rien n’est jamais simple, d’autres chercheurs ont récemment découvert que la cuisson au four à micro-ondes est la meilleure façon de préserver la teneur en vitamine C du brocoli. (source))
  • Une étude réalisée en Australie a montré que les micro-ondes provoquent un niveau plus élevé de «déploiement de protéines» que le chauffage conventionnel. Il a constaté que «les micro-ondes provoquent un degré de déploiement nettement plus élevé que le stress thermique classique pour les solutions de protéines chauffant à la même température maximale». (Source)
  • Une étude utilisant de l’ail a révélé que seulement 60 secondes dans un micro-ondes peut rendre sa substance active (alliinase) comme inutile. Les micro-ondes ont également été trouvés pour détruire les stimulants immunitaires qui se trouvent dans le lait maternel. Ce sont des éléments nutritifs qui sont essentiels à la santé et au développement de l’enfant. Par exemple, une étude a révélé que le lait maternel au micro-ondes provoquait une diminution de l’activité du lysozyme et des anticorps, et favorise la croissance de bactéries plus pathogènes. (Source) La chose intéressante au sujet de cette étude est que les chercheurs ont constaté que plus de dommages ont été causés au lait de micro-ondes par rapport à toute autre méthode de chauffage.
  • Une étude japonaise a constaté que seulement 6 minutes de chauffage par micro-ondes a diminué d’environ 40% la B12 trouvée dans le lait et l’a complètement vidé de toute valeur nutritionnelle. (Source)
  • Trois études récentes sur la composition des aliments historiques ont révélé des baisses de 40% dans certains des minéraux couramment trouvés dans les produits frais, et une autre a trouvé la même chose pour leur source de protéines. (Source)
  • Une étude scandinave menée en 1999 a également révélé que la cuisson des asperges dans les micro-ondes entraîne une réduction des vitamines. (Kidmose U et Kaack K. Acta. Agriculturae Scandinavica B1999: 49 (2), 110-117).
  • D’après le scientifique suisse, Hans Hertel, d’un point de vue strictement nutritif, le micro-ondes diminuerait la qualité des aliments. théorie avancée lors d’une étude durant laquelle il a prouvé que la transformation des molécules des aliments, sous l’effet des ondes, appauvrissait leur teneur en nutriments.
  • Une étude, menée par le Search for Health, a quant à elle apporté la preuve selon laquelle les personnes qui consomment des aliments cuits ou réchauffés au micro-ondes présentent une augmentation rapide de leur taux de cholestérol, de leurs leucocytes et une diminution de l’hémoglobine. (source)

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com