Top 8 meilleurs suppléments pour stimuler le système immunitaire : Adaptogènes, acides aminés et minéraux

Au cours des 50 dernières années, des centaines de produits chimiques différents ont été introduits dans notre environnement, de la nourriture et de l’eau que nous buvons à l’air que nous respirons.

Nous sommes ainsi quotidiennement exposés à de nombreux agents pathogènes et allergènes. Et pour ne pas arranger les choses, les facteurs tels que l’âge, une alimentation déséquilibrée ou le stress, notamment, vont ajouter des contraintes supplémentaires au système immunitaire dans sa lutte contre les virus et les bactéries. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé de recenser ici les meilleurs compléments alimentaires pour renforcer votre immunité. Ces suppléments sont faciles à trouver, efficaces et sans danger pour toute la famille.

1. Quercétine

La quercétine fait partie d’un groupe de pigments végétaux appelés flavonoïdes. On la trouve naturellement dans les aliments tels que les fruits, les légumes, les noix et les céréales. Sous forme de complément, la quercétine est souvent dérivée des fleurs et bourgeons séchés de l’arbre Sophora japonica.


Comme tous les flavonoïdes, la quercétine est un antioxydant. C’est même un puissant antioxydant, qui possède des propriétés anti-inflammatoires, antihistaminiques et antivirales, ainsi que la capacité de réduire les caillots sanguins et le stress oxydatif dans les artères. La quercétine peut neutraliser les radicaux libres qui accélérent le vieillissement, contribuent à l’inflammation et alimentent de nombreuses maladies chroniques, du cancer aux maladies cardiaques.

Les avantages de la quercétine pour la santé.
Comme tout nutriment, la quercétine n’est pas une solution miracle pour la santé ou l’immunité en soi. Mais l’ensemble des recherches existantes sur la quercétine est prometteur :

Ce complément peut être acheté dans la plupart des magasins d’aliments naturels, sous forme de gélules ou de poudre.

2. N-acétyl-cystéine

La N-acétyl cystéine est un acide aminé est utilisé par l’organisme pour produire du glutathion, un puissant antioxydant qui protège les cellules immunitaires et joue un rôle clé dans le bon fonctionnement du système immunitaire. La N-acétyl cystéine peut aider à réduire les symptômes du rhume ou de la grippe et à raccourcir la durée de la maladie (www.cebm.net).

Lorsque le glutathion est épuisé, votre système immunitaire est affaibli, et le phénomène augmente le risque de développer des maladies. Les réserves de glutathion diminuent en plus progressivement avec l’âge et baissent fortement à partir de 50 ans. Des facteurs, comme une activité physique importante ou certaines pathologies, peuvent accélérer sa diminution.

Dans tous les cas, une supplémentation de N-acétyl-cystéine pourra vous permettre d’augmenter votre taux de glutathion. La N-acétylcystéine procure par ailleurs de nombreux bénéfices santé : elle est bonne pour la santé du cerveau, elle renforce la santé cardiaque, elle prévient les dommages causés par les radicaux libres, et elle aide à détoxifier l’organisme. Une étude récente a d’ailleurs révélé que les participants qui prenaient de la N-acétyl-cystéine sur une durée de 6 mois présentaient un risque moins important de développer une maladie que ceux qui prenaient un placebo. Cet effet était particulièrement vrai pour les personnes âgées (pubmed.ncbi.nlm.nih.gov).

Vous pouvez aussi augmenter naturellement vos niveaux de glutathion avec des exercices légers et avec un sommeil de bonne qualité.

3. Huile de nigelle, huile de cumin noir

huile de nigelle

De nombreuses personnes ne jurent que par l’huile de nigelle pour renforcer le système immunitaire contre les rhumes ou les maladies de type grippal. L’huile de nigelle, mais aussi l’huile de cumin noir contiennent un ingrédient actif appelé thymoquinone, connu pour ses propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes.

L’huile de nigelle dispose d’effets immunomodulateurs, antiviraux, anti-inflammatoires et antioxydants, qui peuvent être utiles face à de nombreuses maladies, et notamment face aux symptômes provoqués par les virus du rhume ou de la grippe (www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles).


Quelques lectures intéressantes:

L’huile de nigelle est également utilisée depuis des siècles en médecine ayurvédique et en médecine traditionnelle chinoise pour favoriser le bien-être général et soutenir le système respiratoire.

L’huile de graines de nigelle peut être achetée en ligne sous forme de capsules ou de liquide. Elle peut être prise quotidiennement pour éloigner les rhumes lors du changement de saison, en particulier pendant les périodes de stress élevé où nos systèmes immunitaires sont plus sollicités que jamais !

4. La vitamine C

La vitamine C, ou acide ascorbique, est une vitamine hydrosoluble bien connue pour son rôle support du système immunitaire. Dans la mesure ou notre organisme est incapable de la fabriquer lui même, la vitamine C doit provenir des aliments que vous consommez chaque jour ou des suppléments.

Les recherches montrent que la vitamine C est essentielle à la croissance et à la réparation des tissus dans tout le corps. La vitamine C aide à cicatriser les blessures, à réparer et maintenir la santé des os, des dents, de la peau et du cartilage. C’est également un antioxydant, elle combat ainsi les radicaux libres dans l’organisme, ce qui peut contribuer à prévenir ou à retarder certains cancers et maladies cardiaques et à retarder les effets négatifs du vieillissement. La vitamine C provenant des aliments semble également réduire le risque de perte de cartilage chez les personnes souffrant d’arthrose.

5. Extrait de thé vert

Le thé vert est chargé d’antioxydants et de polyphénols (notamment L’épigallocatéchine gallate (EGCG) ) utiles pour lutter contre les maladies.

L’EGCG a fait l’objet de nombreuses études qui ont permis d’identifier son rôle dans le renforcement de l’immunité et la diminution de l’inflammation.

Une étude en éprouvette (source fiable de 2020) notamment, a révélé que l’EGCG était capable de modifier l’activité de protéines spécifiques, ce qui pourrait contribuer à empêcher le virus de la grippe de se répliquer.

Plusieurs autres composés présents dans le thé vert, les catéchines, pourraient également présenter des propriétés antivirales et offrir une protection contre les maladies et les infections.

Des recherches supplémentaires sur l’homme sont encore nécessaires mais il existe déjà de nombreuses études sur le thé vert et les catéchines qui ont permis d’identifier leur efficacité contre les infections virales comme la grippe, l’adénovirus et l’hépatite.

Une étude de 2020Trusted Source menée auprès de 255 professionnels de santé a même révélé que la consommation quotidienne d’une boisson contenant des catéchines pendant 12 semaines réduisait de moitié le risque d’infections des voies respiratoires supérieures.

Si la simple dégustation d’une tasse de thé vert n’est pas votre tasse de thé (hohoho), vous pouvez vous tourner vers les suppléments

6. Adaptogènes

Une plante adaptogène est une plante qui aurait la faculté d’augmenter la capacité du corps à s’adapter aux différents stress, quels que soient ces stress.

Les adaptogènes sont censés aider notre corps à renforcer sa résistance au stress et à atténuer ses effets ultérieurs sur l’organisme.

Comment les adaptogènes fonctionnent-ils ?
Selon les chercheurs, les plantes adaptogènes interagissent avec l’axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien (HHS), qui est un système complexe de glandes, d’hormones et de récepteurs dans le corps humain. L’axe HHS joue un rôle central dans l’homéostasie du corps, les réponses au stress et le métabolisme énergétique.

Lorsque nous consommons des adaptogènes, leurs propriétés et composés organiques travaillent avec l’axe HHS pour aider à équilibrer nos systèmes. Si une hormone est en excès, par exemple, les adaptogènes aident à la réduire. À l’inverse, si une hormone est en quantité insuffisante, les adaptogènes peuvent aider à en reconstituer les niveaux.

Des études suggèrent également que les adaptogènes interagissent avec le système immuno-neuro-endocrinien, qui aide le corps à réguler sa consommation d’énergie et à maintenir des défenses immunitaires solides.

Il est important de se rappeler, cependant, que la recherche sur les herbes adaptogènes est en cours. D’après l’Agence européenne des médicaments, bien que de nombreuses recherches aient été réalisées depuis plus de 50 ans, l’existence et les effets des plantes adaptogènes n’a jamais été démontrée, de sorte que l’utilisation de ce terme est interdite dans le cadre du marketing dans l’Union Européenne1.


👩‍⚕️ Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com