Tabagisme et désaccoutumance au tabac: Symptômes, Causes et Traitements

Général ou Autre | Médecine générale | Tabagisme et désaccoutumance au tabac

Description

Arrêter de fumer ou la désaccoutumance au tabac provoque une série de troubles liés à l’abstinence observable dans les 24 heures: l’anxiété l’agitation, l’irritabilité, les difficultés de concentration, les troubles du sommeil, les nausées et les maux de tête et parfois l’envie de mâcher quelque chose. Si certaines personnes ne parviennent pas à arrêter sans aucune aide, le recours à l’aide sous forme de substituts du tabac, la thérapie de l’acupuncture peut être nécessaire.


Causes et facteurs de risque

Le dosage du tabac, adapté aux habitudes tabagiques du fumeur, cause la dépendance à la nicotine. Dans tous les cas, des substituts nicotiniques sont nécessaires pour arrêter de fumer totalement, parce que le tabagisme peut augmenter les effets de la nicotine et provoquer des nausées, des maux de tête et des palpitations.

Diagnostic et traitement


Quelques lectures intéressantes:

Des produits contenant de la nicotine et compensant partiellement la nicotine que l’organisme ne reçoit plus aident à vaincre les symptômes désagréables de sevrage. Ils existent sous différentes formes : patch, gomme à mâcher, comprimé (sublingual ou à sucer), inhalateur. Le choix de la forme dépend des habitudes tabagiques. Ils sont prescrits à doses dégressives pendant 6 à 12 semaines. Le patch, la gomme à mâcher et les comprimés sont en vente libre en pharmacie, alors que l’inhalateur ne s’obtient sur ordonnance médicale.

D’autres méthodes pour arrêter de fumer sont souvent très utiles, et consistent en ne pas supprimer tous les symptômes d’abstinence, mais plutôt à renforcer la motivation du patient : (1) l’acupuncture consiste à placer des aiguilles dans des points spécifiques sur la surface du corps, qui est soutenue pendant 20 à 40 minutes. Elle peut causer la disparition du désir de fumer en provoquant une certaine aversion à la cigarette. Le traitement dure trois semaines et comprend 1-5 séances par semaine ; (2) Des ateliers sont organisés par les services santé sur demande pour l’apprentissage individuel ou en groupe des stratégies pour faire face aux situations à risque d’envie de fumer. La réunion du groupe se compose de fumeurs qui veulent cesser de fumer en présence de médecins….

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com