Syndrome de Ménière: Traitement, Causes, Symptômes

Le syndrome de Ménière est un trouble de l’oreille interne, ou labyrinthe, le syndrome de Ménière est plus courant à un âge avancé et frappe autant l’homme que la femme. Attaquant les centres de l’équilibre, cette forme de vertige a pour origine une tumeur, une allergie, des infections, la leucémie, l’athéro-artériosclérose, une intoxication à la quinine, aux salicylates, des facteurs génétiques, la streptomycine, une grande fatigue physique ou une instabilité émotion­nelle.

Danger : Les crises vertigineuses provo­quent des pertes d’équilibre dangereuses exposant le malade à l’éventualité d’un accident et d’une infirmité physique ; la surdité est une suite fréquente de la maladie.

Syndrome de Ménière Symptômes :

Le syndrome de Ménière débute par une légère surdité de percep­tion touchant une oreille. Le symptôme le plus dramatique est une crise vertigi­neuse, parfois brutale, mais souvent précédée d’une sensation d’oreille bou­chée et de bourdonnements d’oreille de plus en plus intenses.


Les crises de vertige sont violentes, durent de quelques minutes à plusieurs heures et s’accompagnent souvent de nausées et de vomissements. Elles sont intermittentes le sujet peut connaître une période de rémission de plusieurs mois ou même de quelques années.


Quelques lectures intéressantes:

Syndrome de Ménière Traitement :

Il n’existe pas de trai­tement médical ou chirurgical spéci­fique. On peut réduire l’écoulement de l’oreille interne en administrant des diurétiques et en prescrivant un régime désodé. Des tranquillisants et des pilules contre le mal des transports peuvent être utiles. On les combine suivant les cas avec des antihistaminiques et des vaso- constricteurs. On a constaté qu’un la­byrinthe fragile réagit fortement aux effets du stress, aussi est-il parfois utile de recourir à un psychiatre pour tempérer les réactions émotionnelles d’un sujet vulnérable aux agressions de l’existence.

Dans les cas sévères, lorsque le traitement médical échoue à faire dispa­raître des symptômes invalidants (le pourcentage est très faible), on a recours à diverses interventions chirurgicales qui détruisent totalement ou en partie l’oreille interne. Par exemple la labyrinthoplastie, qui ne doit être pratiquée que sur une oreille déjà atteinte de surdité irréversible car le but de l’opération est de sacrifier toute trace d’audition afin de supprimer les manifestations de déséquilibre. D’autres interventions sont destinées à soulager les sensations de vertige tout en épargnant, et même en améliorant l’audition. Des applicalions de vibrations à ultrasons dans le labyrinthe par l’intermédiaire d’une sonde spéciale requièrent au préalable une mastoïdoplastie. Enfin, une toute récente intervention a pour but l’ouver­ture du sac endolymphatique afin de le décompresser et de le drainer. Prévention : Aucune à ce jour.

Résultats: De longues périodes de rémission ne sont pas rares, et la maladie peut finir par disparaître complètement avec le temps.

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com