Stomatite ulcéro-membraneuse: Symptômes, Prévention, Traitement

(gingivite ulcéreuse nécrosante, angine de Vincent)

La Stomatite ulcéro-membraneuse correspond à un état inflammatoire des gencives, ca­ractérisé par une nécrose (mortification) au niveau des espaces interdentaires. La stomatite ulcéro-membraneuse s’ob­serve plus particulièrement chez l’ado­lescent et l’adulte jeune. Elle peut être localisée à quelques points seulement ou s’étendre à toute la bouche. Une mem­brane gris sale se forme sur la zone infectée.

L’inflammation est due à plusieurs types de bactéries, principalement aux fusospirillaires.


La stomatite ulcéro- membraneuse, qui n’est plus considérée comme une affection hautement conta­gieuse, est favorisée par un mauvais état général, un manque de repos, un choc émotif, une mauvaise hygiène buccale, un défaut de l’arcade dentaire, des caries non soignées, une carence en vita­mine C. la malnutrition et l’abus de tabac. Les intoxications par le plomb et le bismuth sont aussi des causes possi­bles. Les maladies systémiques favori­sant la stomatite ulcéro-membraneuse son! le diabète, les affections du sang et les troubles gastro-intestinaux et endo­criniens.

Danger : Dans certains cas. la stomatite ulcéro-membraneuse peut provoquer un déchaussement des dents et une nécrose de la mâchoire.


Quelques lectures intéressantes:

Stomatite ulcéro-membraneuse Symptômes :

Les symptômes principaux sont les hémorragies gingivales, des gencives douloureuses, une hypersaliva tion, un mauvais goût dans la bouche et une haleine nauséabonde. Les gen­cives sont rouges et spongieuses, et saignent au moindre traumatisme. La membrane gris sale qui se forme dans la bouche peut être retirée. La dégluti­tion et l’élocution sont douloureuses. Des ulcérations apparaissent sur les gencives, la face interne des joues, parfois les amygdales et le pharynx. L’inflammation s’accompagne souvent de fièvre et d’une malaise général.

Stomatite ulcéro-membraneuse Traitement :

La stomatite ulcéro-membraneuse réagit rapidement à la pénicilline et à la tétracycline, mais peut souvent être traitée sans l’aide de ces médicaments. Dans les cas bénins, une hygiène buccale appropriée suffira à assurer la guérison : bains de douche avec des agents oxydants tels que l’eau oxygénée ou le perborate de sodium.

Le repos est indispensable. Le patient doit éviter de se brosser les dents jusqu’à ce que son dentiste l’y autorise ; son régime alimentaire doit être suffisam­ment riche et exclure les mets épicés et les boissons alcoolisées ; enfin, il doit éviter de fumer.

Si le malaise persiste et si la tempéra­ture atteint 38 “C, une consultation médicale s’impose.

Stomatite ulcéro-membraneuse Prévention :

Observer une bonne hygiène buccale, avoir une alimentation saine, et lorsque c’est possible, éviter les strèss

Résultat: Dans les cas les plus sérieux, ia stomatite ulcéro-membraneuse peut être traitée à l’aide d’antibiotiques. Elle n’est plus considérée comme étant une maladie dangereuse

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com