Shavasana : posture du cadavre

Shavasana signifie littéralement la position du cadavre. Le but de cet asana est de relâcher tous les muscles comme si vous étiez mort. En vous détendant de manière consciente et délibérée. Cela vous permet de bien sentir la tension quitter votre esprit et votre corps.

Pour certaines personnes, cette position est l’asana le plus important. Même s’il semble être extraordinairement simple, une fois que vous commencez à l’effectuer, vous vous rendrez compte que c’est à la fois très facile et très difficile.


Certains étudiants débutants ont du mal à tenir cette position pendant plus de quelques minutes. Il peut même suffire de quelques secondes pour que certaines personnes soient agacées, à force de se tenir allongé sans bouger. Alors que certains élèves parviennent à faire cette posture sans problème, et se laissent aller à Shavasana dès le premier jour. Il est important de ne pas se comparer avec les autres. Ce n’est pas une compétition pour savoir qui sera le plus détendu, cela dépend de votre état d’esprit et de votre forme générale au moment de commencer la séance de yoga. Les résultats ne seront pas les mêmes selon la personne.

Shavasana : posture du cadavre

La première étape est de se détendre en prenant la bonne position, allongé sur le dos. Les bras et les jambes doivent reposer de chaque côté comme s’ils étaient sans vie, les bras décollés du corps avec les paumes vers le haut, les jambes à environ 45 centimètres l’une de l’autre. Vos yeux devraient rester fermés tout au long de cet exercice. Votre respiration peut passer de profonde à normale et fluide.

Vous devriez normalement commencer l’exercice en vous allongeant sur le dos et en prenant quelques inspirations profondes. Concentrez-vous sur la montée et la descente de votre poitrine avec chaque respiration. Vous commencerez automatiquement à remarquer beaucoup d’autres bruits dont vous n’étiez pas forcément conscient et vos pensées vont dériver et presque s’effacer. Ça ne se fera pas immédiatement, mais peu à peu.

La seconde étape est de commencer à détendre le corps et l’esprit en même temps. Cela comprend les trois corps, appelés tri shariras en Sanskrit, les cinq enveloppes de l’âmes (pancha koshas) et enfin, l’esprit, qu’il soit conscient, subconscient ou inconscient.

Vous pouvez commencer par vous répéter certains mantras pour vous aider.

  • Maintenant je me détends.
  • Tout mon corps est détendu.
  • Mon esprit se détend.
  • Mon cœur est détendu.
Vous aimerez aussi :  Yoga en cas de migraine, ça marche ?

Entre chaque suggestion que vous vous faites dans votre esprit, prenez une ou deux respirations et laisser le temps à l’esprit d’écouter les instructions. Ensuite :

  • Mon corps brut se détend.
  • Mon corps subtil se détend.
  • Mon corps causal se détend.

Encore une fois, prenez une ou deux respirations pour que les instructions traversent l’esprit. Puis :

  • Mon Annamaya Kosha se détend.
  • Mon Pranamaya Kosha se détend.
  • Mon Manomaya Kosha se détend.
  • Mon Vijnanamaya Kosha se détend.
  • Mon Vijnanamaya Kosha se détend.

Prenez encore une ou deux respirations.

  • Mon esprit conscient se détend.
  • Mon esprit subconscient se détend.
  • Mon esprit inconscient se détend.

La troisième étape consiste à détendre tout le corps, peu à peu. Lors de cette étape, chacune des parties de votre corps, des orteils à la tête doit se détendre, vous devez envoyer une instruction individuelle à chaque partie de votre corps pour lui dire de se détendre. Plus clairement, vous pouvez commencer par vous dire « Mes orteils se détendent, mes orteils sont complètement détendus. » Avant de passer aux pieds, puis aux mollets et de continuer jusqu’en haut de la tête.

De cette façon, votre esprit se concentrera sur une partie différente à chaque fois, et vous aurez conscience de tout votre corps, de bas en haut, et vous pourrez le sentir se relâcher et se détendre, le stress et les tensions quitteront votre corps.

Prenez votre temps pour faire passer ces instructions vers le haut, en passant bien par les chevilles, les jambes, les hanches, le torse, le dos  (encore une fois en commençant par le bas avec les lombaires, puis en remontant lentement) puis les bras (pensez séparément aux doigts, aux paumes, aux poignets, aux avant-bras, aux coudes) puis passez ensuite aux épaules, à la nuque, au cou et à la gorge, aux muscles du visage puis à la tête.

Prenez conscience de chaque partie de votre corps et donnez-lui l’ordre individuel de se détendre.

Une fois que toutes les parties de votre corps sont bien détendues, essayez de prendre conscience de vos organes, et de les relaxer également. Sentez vos poumons, qui respirent sans faire aucun effort. De la même manière, sentez votre cœur, qui bat lentement et doucement. Puis indiquez à votre estomac, à votre foie, à vos reins etc de se détendre. Essayez de le faire pour autant d’organes que possible. Enfin, laissez votre cerveau et votre système nerveux se relâcher et se détendre.

Vous aimerez aussi :  Paschimottanasana (variante) : posture de l’étirement de l’ouest assis (video)

A chaque fois que vous avez l’impression que votre esprit vagabonde un peu trop ou qu’une zone de votre corps vous démange, ou quoi que ce soit d’autre vous dérange, arrêtez-vous. Prenez quelques inspirations profondes et concentrez votre esprit sur votre abdomen, vous allez vous rendre compte que ce qui vous gêne va s’effacer. Peut-être que ça ne se fera pas immédiatement, comme par magie, mais avec du temps, de la patience et si vous pratiquez la posture du cadavre régulièrement, vous atteindrez les objectifs désirés.

Des milliers, voire des millions de personnes ont rapporté que shavasana fonctionnait pour eux.

Ensuite, vous pouvez faire en sorte que votre esprit et votre corps (qui sont le centre émotionnel des êtres) se détendent.

La dernière étape consiste à ressentir une sorte d’apesanteur, comme si notre corps ne pesait plus rien. Comme si vous vous souleviez du sol et que vous flottiez dans l’air. C’est l’étape durant laquelle vous devez faire en sorte de détendre toutes les tensions qu’il reste, sinon vous n’arriverez pas à l’atteindre et à réaliser le shavasana jusqu’au bout.

Idéalement, vous devriez rester allongé entre 15 et 30 minutes une fois que vous avez complété shavasana, après avoir fini le dernier asana de votre séance de yoga. Le but de cette position est de détendre tous les muscles qui ont été tendus, contractés ou fléchis durant d’autres postures et de laisser l’énergie qui a été créée et relâchée au cours des asanas précédents s’écouler librement dans tout votre corps.

Cela permet de générer une énergie qui nourrit et guérit en profondeur. Mais cet exercice ne devrait pas être limité seulement aux cours de yogas. Vous pouvez l’effectuer si vous vous sentez fatigué, tendu ou raide, en particulier à la fin d’une longue et dure journée de travail, que vous l’ayez passée dans un bureau, dans une usine ou ailleurs. Prenez simplement le temps de vous détendre. Cela vous permettra de chasser le stress et les tensions qui infectent votre esprit et votre corps.

 

Source et crédit photo

yogawiz.com


laluneourien.wordpress.com