Pour rester en bonne santé, préservez votre flore intestinale !

Je suis admirative du corps humain. La flore intestinale, en particulier, est le plus bel exemple des miracles qui s’accomplissent chaque jour dans notre corps. C’est comme si vous visualisiez à l’intérieur de votre ventre, une troupe de milliard de cellules qui s’organisent pour combattre tous les virus et les bactéries dans votre corps. Et comme vous le savez, dés notre naissance jusqu’à la fin de notre vie, nous sommes constamment agressés.

Pour pouvoir faire face justement à ces attaques imminentes, il faut compter sur une alimentation équilibrée afin de renforcer et de préserver votre flore intestinale.

La flore intestinale est votre bouclier anti infectieux !


Les causes de la baisse du système immunitaires sont diverses

  • La fatigue
  • Le manque de sommeil
  • Le stress = la sécrétion d’hormones du stress cad l’adrénaline si cela perdure, affaiblit notre système immunitaire par la baisse des défenses immunitaires.

Ce qui provoque la baisse de la garde de notre système (entre autre) sont ,entre autres, les émotions négatives comme l’angoisse ou le blues, la déprime (voire la dépression), un choc traumatique.

Tout cela amène une chute générale de notre système immunitaire.

Alors comment faire pour se préserver ?

Mot d’ordre: il faut une alimentation variée et équilibrée : fruits et légumes frais et bio et locaux si possible.

Il existe heureusement des aliments performants et anto pathogènes:

  • Les brocolis et le choux: ils aident à maintenir une flore intestinale de qualité et donc agissent de plain-pied sur la flore intestinale.
  • Pour restaurer la flore, songez à manger de la choucroute au moins une fois par semaine pour faire le plein de pro biotiques qui sont les bonnes bactéries et les pré biotiques qui se nourrissent des pro biotiques.
  • Mangez des champignons de Paris et des Myrtilles qui sont très bienfaisantes et bien connues aussi pour soigner les infections urinaires.

Ajoutez des minéraux et des oligo-éléments

Une alimentation équilibrée c’est d’abord boire de l’eau importante pour hydrater et aider à dissoudre les eaux usées par la voie urinaires. Ensuite, on ajoute les macronutriments cad les glucides (pains, céréales etc), les lipides et les protéines.

N’oubliez pas les minéraux majeurs: le magnésium, le calcium, le potassium, le sodium, pour le bon fonctionnement de l’organisme.

Consommez les poissons gras pour les omega 3 qui sont nécessaires pour préserver le système nerveux.

N’oubliez pas également les fruits oléagineux: amandes, noix de cajou, noix de pécan.

Et pour finir, le chocolat noir qui contient du magnésium.

Nous sommes généralement très carencés en magnésium car le stress et les émotions négatives font que le système nerveux pompe tout le magnésium présent dans le corps.

Les oligo éléments sont très importants car ils boostent notre organisme en même temps que les métaux antioxydants comme le fer, le zinc, le cuivre, le manganése ou le sélénium. Attention toutefois au surdosage car ils peuvent aussi être toxiques en excès.

Quel aliment pour être au top ?

Chaque semaine idéalement, il faut manger des fruits de mer, du boudin noir, du fromage, des amandes, des œufs, des lentilles, des épices et de la spiruline.

Le ventre est notre deuxième cerveau

Bonne santé = bonne alimentation.

Nos habitudes de vie sédentaires nuisent à notre bonne santé, causant toutes sortes de troubles : dyspepsie, ballonnements, flatulences, douleurs, tout cela signifie entre autre que les aliments fermentent dans le colon et du coup, on développe toutes sortes de pathologies (ex: fatigue maladies inflammatoires, tendinites, gingivites  dermatite…) car notre équilibre acido basique est perturbé.

La flore intestinale est au cœur de notre système digestif et c’est le microbiote qui régit toutes les règles de santé dans cette zone ; Nous disposons d’environ 100 000 milliards de bactéries et 150 à 200 espèces différentes qui doivent vivre en équilibre harmonieux.

La dysbiose c’est le déséquilibre de la flore intestinale lorsque l’on consomme par exemple trop de sucre ou de gras et la paucibiose, c’est lorsque l’on atteint un appauvrissement considérable de la flore intestinale (attention).

Parce que notre ventre est notre deuxième cerveau, on peut comprendre pourquoi 90% des pathologies qui nous affectent sont liées à une flore perturbée.

Si le ventre est notre deuxième cerveau c’est aussi parce que somatisons nos émotions (Anxiété, Stress, Difficultés intimes) et tout cela concours à provoquer des spasmes, des douleurs et des troubles du transit.

La flore intestinale régule le système nerveux et cela est le lien avec le cerveau, elle dicte l’humeur, le moral et les émotions.

Des études récentes ont prouvé que la flore intestinale est impliquée dans l’anxiété, la dépression, la bipolarité, et même des pathologies plus graves comme l’autisme, l’Alzheimer, la schizophrénie.

Le cerveau abrite environ cent millions de neurones

L’inflammation locale est généralement provoquée par une mauvaise alimentation (trop de sucre de gras, alimentation industrielle) ce qui cause des sécrétions neuronales comme un incendie interne et anéantit notre positivité !

Comment calmer notre ventre grâce aux méthodes douces ?

En plus de l’alimentation, la pratique de certaines activités « zenifiantes » permettre de faire face:

Le yoga, la méditation, le QI QONG la Sophrologie vont mettre l’accent sur la respiration ventrale et la détente psychocorporelle.


Quelques lectures intéressantes:

Voici 3 astuces pour se réconcilier avec notre ventre et dire stop à l’estomac en vrac

On entretient les micro-biotes avec du poisson gras, des graines oléagineuses et de bonnes huiles omega 3, tout cela va lutter contre l’inflammation et venir équilibrer la perméabilité intestinale : riz, pain complet, fruits et légumes variées, bon sucres, et fibres pour le transit intestinal.

1. Privilégier les bonnes bactéries :

En cas de stress répété et d’estomac en vrac, il est recommandé de faire des cures de probiotiques ou alimentation fermentée et ou compléments alimentaires.

2. Apprendre à bien mastiquer 15 fois l’aliment dans la bouche

c’est la base, il faut pas avaler, mâcher 15 fois l’aliment avant de l’avaler

A défaut, l’aliment n’est pas bien digéré, il va être stocké dans le tube digestif, ce qui va déséquilibrer la flore intestinale et là on va avoir alors une fermentation et une prolifération de bactéries pathogènes aux effets dévastateurs : gaz, ballonnements, troubles du transit.

3. Se concentrer sur le top 10 aliments qui feront amis amis avec le ventre

Les bonnes huiles :

  • colza, noisette, cameline, avocat et olives =  bons acides gras.
  • Pas d’huile de tournesol qui est saturé d’omega 6 et que nous utilisons à toutes nos cuissons.
  • Attention à l’huile de Colza: il ne faut pas la cuisiner.
  • En cuisson : huile d’ olive et huile de coco qui, bien que son gout soit fort, reste prisée pour les plats exotiques.

Les bonnes épices :

A consommer sans modération.

Les yaourts natures :

Ce sont des protéines, du calcium et des bonnes bactéries pour la flore intestinale.

On les consomme nature et sans sucre – on peut parfumer soi-même avec du coulis de fruit ou miel.

Et on peut utiliser le yaourt pour nos sauces à crudités.

Les fruits oléagineux :

Riches en protéines, fibres et minéraux = magnésium.

Bio non grillés: ex noix ou amandes pour utiliser dans une salade ou un laitage ou concassé dans une soupe.

Le bon pain : 

Complet ou semi complet au levain fabriqué au four et de façon artisanale, ou encore pain aux céréales.

Evitez la baguette blanche dont l’indice glycémique est élevé.

Les légumineuses :

Ce sont les bons sucres qui n’enflamment pas l’indice glycémique.

Contiennent des vitamines, des minéraux, des protéines, et sont abordables niveau prix.

Exemples: pois, haricots, lentilles… ils agrémentent nos menus quotidiens et permettent de réduire notre consommation de viande.

Le citron

Il est riche en vitamine C. On arrose de citron les poissons, les viandes, les fruits, les thés. On l’utilise pour nos salades à la place du vinaigre.

Bio et frais et surtout !

Sardines et maquereaux :

On a ici les bonnes graisses, le calcium et la Vitamine D.

On les choisit dans une boite de métal à l’huile de colza ou d’olive et on peut le garder 7 ANS !

Les œufs bio :

Protéines de référence, l’œuf contient les 8 acides aminées dont nous avons besoin (lorsque l’on ne cuit pas le jaune d’œuf – donc poché).

Les légumes verts :

Pleins de vitamines de fibres, il faut en consommer 300 à 400 grammes: ils viennent agrémenter nos protéines.

En conclusion : réviser son alimentation, améliorer son sommeil, se donner des temps de pause, faire de la méditation, éviter les émotions négatives, faire une activité sportive…tous ces facteur sont nécessaires pour retrouver la vitalité et se prémunir de toutes les maladies. Mais rappelez vous toujours de bichonner votre flore intestinale, car cette région est le lit de 90 % de vos maladies à venir !

Bonne santé !

Article rédigé par Fériel Berraies

Ecrivez lui sur : fbsophro@gmail.com

Retrouvez ses conseils sur son site

Prenez RDV

Sophrologue certifiée RNCP avec sept spécialisations, praticienne en Hypnose Ericksonienne certifiée, en cours de formation en Naturopathie, a déjà obtenu les modules nutrition, aromathérapie et phytothérapie, Réflexologie plantaire et faciale ( se forme en Fleurs de Bach, Iridologie etc).

Elle a été primée en 2015 par l’Union des Femmes Africaines à Bruxelles « Prix de l’Action Féminine 2015 » pour son travail en faveur des femmes et des enfants d’AFrique

Elle vient de recevoir dans son pays natal un prix sur l’Innovation en Santé, le Prix Sanitas au Palais des Sciences de Monastir, prix décerné par l’Association Sanitas Pioneer Entreprise qui a pour but de promouvoir l’Entreprenariat dans le domaine pharmaceutique et de santé.

Elle a animé deux ateliers en Tunisie pour l’Occitane en Provence en aromathérapie et deux ateliers Sophrologie et Entreprise pour le compte de l’IIFE Institut International de formation et d’édition auprès de cadres et de DRH de sociétés nationales et internationales, en vue de faire expérimenter la qualité de vie au travail.

 

 

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com