Rester assis trop longtemps est dangereux pour la santé

Pourquoi s’asseoir trop longtemps est mauvais pour la santé :

De nombreuses personnes restent assises pendant des heures au travail, puis rentrent à la maison et s’assoient de nouveau pour regarder la télévision (ou autre chose similaire) pendant encore plusieurs heures. Voici les problèmes corporels qui surviennent lorsque nous nous asseyons trop longtemps :

Dégénérescence musculaire

  • Muscles de l’estomac faibles – lorsque vous vous asseyez droit ou êtes debout, vos muscles abdominaux et arrières sont actifs, mais si vous vous affalez sur une chaise, ils ne sont pas utilisés. Les muscles du dos peuvent être tendus et les muscles de l’estomac faibles ce qui peut entraîner une exagération de la cambrure lombaire, une pathologie appelée hyperlordose.
  • Muscles de la hanche tendus – s’assoir pendant de longues périodes fait que les muscles à l’avant de la cuisse et du bassin, les fléchisseurs de la hanche, deviennent tendus. Cela limite la portée du mouvement des hanches et votre longueur de foulée ce qui s’avère être la raison principale pour laquelle les personnes âgées tombent. Il existe également une connexion avec une augmentation de l’arthrose de la hanche, car la surface de l’articulation n’est pas pleinement utilisée.
  • Des muscles fessiers ou glutéal faibles – vos muscles fessiers sont essentiels pour vous pousser vers l’avant et vous propulser vers l’avant lorsque vous marchez. Vous ne les utilisez pas du tout lorsque vous vous asseyez et, une fois qu’ils sont habitués à cela et deviennent faibles, vous devenez moins stable lorsque vous êtes debout et marchez. Encore une fois, vous êtes plus susceptibles de tomber si vous êtes âgé.

Dysfonctionnement des jambes

  • Mauvaise circulation dans les jambes – s’assoir trop longtemps ralentit la circulation sanguine  ce qui peut conduire à un regroupement du liquide dans les jambes. Cela peut entraîner des chevilles gonflées, des varices et des caillots de sang dangereux appelés thrombose veineuse profonde (TVP). 
  • Faible masse osseuse – surtout à mesure que nous vieillissons, les activités portant sur le poids, telles que marcher et  courir , maintiennent les os de la jambe plus épais, plus forts et plus denses et empêchent l’ostéoporose.
Vous aimerez aussi :  6 Bienfaits du schisandra pour la santé

Problèmes de cou et de dos

  • Douleur au cou et à l’épaule – si la plupart du temps que vous vous asseyez c’est au travail, vous risquez de creuser votre cou vers l’avant vers votre écran ou votre clavier ou de mettre votre téléphone entre votre tête et votre épaule en tapant. Ces positions peuvent toutes entraîner des déséquilibres musculaires à long terme considérables et des problèmes articulaires dans les cous et les épaules.
  • Problèmes au disque intervertébral– lorsque nous nous déplaçons, les disques souples entre notre vertèbres absorbent du sang frais et des nutriments, cependant, lorsque nous sommes statiques, ces disques deviennent durs et moins fluides et des dépôts s’accumulent autour des tendons et des ligaments de la colonne vertébrale. Des prolapsus discal ou des hernies sont également plus susceptibles chez ceux qui s’assoient pendant de longues périodes.

Dysfonctionnement organique

  • Maladie cardiaque – s’asseoir trop longtemps réduit la combustion des graisses et le flux sanguin, ce qui entraîne une accumulation d’acides gras et des blocages dans les vaisseaux cardiaques, une pression artérielle plus élevée et des niveaux élevés de cholestérol. Ceux qui sont les moins actifs et les plus sédentaires sont deux fois plus susceptibles de souffrir de maladies cardiovasculaires.
  • Le pancréas surproductif – le pancréas produit de l’insuline qui stocke le glucose dans les cellules de notre corps pour l’énergie. Les muscles inactifs ne répondent pas aussi facilement à l’insuline, donc le corps en produit de plus en plus  ce qui peut conduire au diabète et à d’autres maladies. · Cancer du colon, du sein et de l’endomètre -Le fait de rester assis trop longtemps a été associé à un risque plus élevé de cancer du colon, du sein et de l’endomètre, lié à l’excès d’insuline  favorisant la croissance cellulaire. En revanche, le mouvement régulier est lié à un renforcement de la production d’antioxydants naturels qui tue les radicaux libres qui pourraient causer le cancer.
Vous aimerez aussi :  Comment gérer le trac avec la sophrologie: l'exercice du "Tra-tac".

Alors, que pouvons-nous faire pour minimiser les problèmes  ?

  • Asseyez-vous correctement – ne cherchez pas à vous pencher en avant, garder vos épaules détendue avec vos bras près de vos côtés, vos coudes inclinés à 90 degrés et vos pieds à plat sur le sol. Vous pouvez supporter votre bas du dos avec un coussin.
  • Asseyez-vous sur quelque chose de bancal – asseyez-vous droit avec vos pieds à plat sur le sol (de façon à ce qu’ils supportent environ un quart de votre poids) sur quelque chose comme un ballon d’exercice afin que vous engagiez vos muscles abdominaux.
  • Étirez les fléchisseurs de la hanche – les quadriceps (à l’avant des cuisses) et les psoas au moins une fois par jour. La meilleure façon de le faire est de faire un mouvement vers l’avant (comme la position de demande en mariage), avec un genou reposant sur le sol et poussant doucement votre bassin en diagonale vers le sol. Tenez cette position sans rebondir pendant 15 secondes et répétez 3 fois chaque côté.
  • Des pauses régulières – Marchez pendant quelques minutes à chaque pub ou l’équivalent si vous êtes assis à votre bureau (au moins toutes les demi-heure).
  • Étirements – mobilisez votre dos avec quelques position de yoga, position du chat / vache si vous le pouvez. Mettez vous à quatre pattes et commencez par un dos plat. Respirez et faites arquez doucement votre dos, votre ventre vers le sol et votre tête vers le plafond. Maintenez pendant quelques secondes, puis expirez et arrondissez doucement votre dos vers le plafond et  engagez votre tête vers le sol. Tenez pendant quelques secondes et répétez ce cycle 4 ou 5 fois.
  • Faites davantage d’activités – essayez de sortir pour une marche rapide pendant une demi-heure tous les jours. La clé est de trouver une activité que vous aimez faire, qu’il s’agisse de faire de la marche, de la natation, du vélo ou du tennis de table. Peu importe, il vous suffit d’être actif.

Source : essentialosteopathy.co.uk

Crédit photo : wikimedia.org