Régime ayurvédique: Horaires, saveurs et quantités

Régime Ayurvédique

Quand vous commencez à adopter un régime ayurvédique, vous pouvez manger la quantité de nourriture qui vous satisfait, sans excès. Nous avons l’habitude de manger deux ou trois fois plus que ce dont nous avons besoin.

Selon Vagbhata, après un repas, l’estomac doit être plein au tiers de nourriture solide, au tiers de liquide, et le dernier tiers doit rester vide. Au cours des six mois qui suivent le commencement de votre sadhana alimentaire ayurvédique, vous pouvez progressivement réduire votre absorption de liquides et de solides de quelque 25 %. On peut prendre occasionnellement de l’eau pendant un repas.


L’Ayurveda prescrit de prendre un peu d’eau chaude avant chaque repas.

Il convient de faire deux repas par jour – l’un entre 8 h et l O h du matin, l’autre entre 6 h et 8 h du soir. (Les travailleurs de force peuvent faire trois grands repas par jour).

Repas de transition

Pendant la transition vers un régime alimentaire sain et équilibré, les gens se sentent privés de leurs habitudes et de leur nourriture malsaines. Aussi faut-il progresser avec douceur vers ce nouveau mode de vie. Il est important de choyer le mental en faisant des petits repas fréquents qui sont stimulants visuellement. Les cinq repas présentés sur chacun des menus suivants sont en fait deux collations et trois petits repas. Nous inondons l’organisme d’amour, sous la forme d’énergies alimentaires vitales, de la même façon que nous nourririons un enfant battu jusqu’à ce que les blessures guérissent.

Gout et textures d’un repas

Dans le monde védique les six goûts étaient combinés et présents à chaque repas. Selon le type corporel, les goûts peuvent  varier du sucré au piquant. Par exemple, un petit-déjeuner Pitta peut indure le goût sucré, et même une touche d’amer­tume. Un petit déjeuner Vata peut inclure du sucré avec une touche épicée occasionnelle.  Le petit déjeuner Kapha peut être léger et sec, avec un goût piquant.


Quelques lectures intéressantes:

Dans un repas, il faut commencer par les aliments durs, continuer par les élimencs mous, et prendre les liquides à la fin. D’anciennes écoles ayurvédiques préconisaient cette progression de goûts dans un repas : sucré, salé, aigre, piquant, amer et astringent. Mais une tendance ayurvédique contemporaine préconise une progression semblable à celle qui prévaut en Occident : on commence par le salé et l’aigre, on passe au piquant, suivi par l’amer et l’astringent, et on finit par le sucré.

Dans les menus de fêtes, les six goûts sont présentés de façon dynamique et exotique, qui reflètent la considérable quantité de vie, de joie et d’amour, que vous pouvez. éprouver en consom­mant vos aliments. Les six goûts en ayurveda, servent à recueillir l’esprit de tolérance, de gentillesse, de joie et de plénitude dans l’organisme corporel, pour que nous puissions comprendre notre nature véritable.

Quand vous pratiquerez cette science dynamique du bien-être vous remarquerez graduellement que des principes d’équilibre se manifestent en vous et chez vous. Avec une pratique régulière, la préparation de vos aliments deviendra aisée.

Ces directives ne sont que des instruments pour soutenir et augmenter votre engagement dans la voie de l’obtention d’une santé et d’un esprit excellents. Une fois que l’essence de l’enseignement védique sera saisie, vous ne tarderez pas à vous épanouir.

Il ne faut pas s’attacher à ses outils d’apprentis­sage. Le cœur de cet enseignement, c’est que vous parveniez par vos propres moyens à vous épanouir.

Faites en sorte que l’équilibre obtenu dans l’art de la préparation des repas, devienne un reflet d’une réalisation plus grande de Soi et du divin. Je vous encourage à faire part de la sagesse que vous avez obtenue. Qu’Ishvara vous accorde une grâce abondante, à vous, votre famille, et vos amis.

Régime ayurvédique: Menu ayurvédique pour les types Vata

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com