Qu’est-ce que le earthing ? se reconnecter à la Terre pour une meilleure santé

Et si on vous disait que vous allonger à la plage, les doigts de pieds en éventail avec un bon livre ce n’était juste un moment plaisir, mais une activité extrêmement bénéfique à votre santé? Le « earthing » a des bienfaits indéniables, qui commencent à être reconnus par bon nombre d’études. Quelques explications (ou de nouvelles excuses pour aller plus souvent dehors)…

Qu’est-ce que le earthing ? Comment cette méthode fonctionne-t-elle ?

Le earthing consiste à mettre le corps en contact direct et ininterrompu avec la Terre (d’où le nom qui vient de l’anglais « Earth »). Cela veut dire que la peau doit toucher le sol, du sable, de l’eau ou une surface conductrice en contact avec le sol (il existe par exemple des tapis de earthing pour les personnes n’ayant pas facilement accès à un endroit pour le faire de manière directe).


D’un point de vue scientifique, la base de cette méthode est que la Terre contient des électrons. Avec le mode de vie moderne, nos corps construisent une charge positive, et se mettre en contact avec la charge légèrement négative du sol aiderait nos corps à atteindre un état plus neutre. Beaucoup de personnes à l’heure actuelle ne sont plus en contact direct avec la Terre, et certains experts considèrent que ceci contribue à l’émergence de beaucoup de problèmes de santé que nous connaissons aujourd’hui. En théorie, beaucoup d’entre nous pourraient passer des années entières sans jamais toucher le sol, même en passant du temps à l’extérieur, puisque nous portons des chaussures tout le temps, ainsi menant nos corps à accumuler les charges positives.

D’après l’expert en earthing Clint Ober, notre corps et avant tout électrique, puis chimique : notre cerveau, nos contractions cardiaques et l’activité de nos neurotransmetteurs dépendent de signaux électriques et quand la charge de notre électricité n’est pas équilibrée, cela peut affecter nos fonctions corporelles.

L’avantage du earthing est qu’il est impossible de le faire « trop ». Toutes les opportunités sont bonnes : si vous avez un jardin, faites votre jardinage pied nus ; en allant faire une ballade dans un parc, vous pouvez enlever vos chaussures un petit moment pour être en contact direct avec la Terre. L’idée est de le faire le plus souvent possible, idéalement entre 20 et 30 minutes par jour pour en sentir les bénéfices. Comme mentionné avant, il existe maintenant des tapis qui peuvent faciliter l’accès aux bienfaits de cette méthode, même si aller dehors reste l’idéal, mais pas toujours possible à cause du froid ou des activités quotidiennes.

 

Les bienfaits du earthing

  • Réduction des inflammations

L’idée est que l’influx d’électrons libres de la surface de la Terre servirait à neutraliser les radicaux libres et ainsi à réduire autant les inflammations aigues que chroniques, ainsi que le vieillissement du corps. Les experts en earthing pensent que cette pratique peut améliorer la circulation sanguine, permettant ainsi une meilleure redistribution des nutriments dans le corps et une meilleure élimination des toxines. Une meilleure circulation peut avoir des effets positifs variés sur le corps, allant d’une augmentation des niveaux d’énergie à une réduction des gonflements.

Vous aimerez aussi :  3 exercices pour vous débarrasser des maux de tête au travail

Il existe des preuves que l’inflammation chronique peut être causée par un manque d’électrons dans les tissus du corps. Lorsque notre organisme a l’impression d’être attaqué ou malade, il provoque une réaction inflammatoire pour se défendre et guérir. Lors de ce processus, certains radicaux libres peuvent être libérés dans des parties saines du corps et causer des gonflements, de la douleur et des rougeurs. Le earthing est un antioxydant naturel car, une fois que les électrons de la Terre sont absorbés par la plante des pieds, notre corps est un excellent conducteur et leur permet d’atteindre les radicaux libres : en luttant contre ceux-ci, ils protègent notre corps contre le stress oxydant.

  • Réduction du stress

Le stress chronique peut être très nocif pour la qualité de vie des individus, mais heureusement, le simple fait de passer du temps dans la nature peut aider à combattre certains sentiments d’anxiété et de stress. Une étude s’est intéressée aux effets du earthing sur 58 adultes en bonne santé. Les participants portaient des patchs adhésifs conducteurs sur la plante de leurs pieds permettant de voir leurs signaux électriques.

Suite au earthing, les chercheurs ont trouvé qu’environ la moitié des individus montraient des changements positifs en rapport avec les réactions de stress et que la grande majorité avaient un rythme cardiaque plus lent.

Ainsi, de manière générale, cette étude a conclu que le earthing permettait de réduire les niveaux de stress et de tension chez les individus (1).

  • Amélioration du sommeil

Une étude de 2007 a trouvé que le fait de connecter le corps au sol au moment du sommeil permettait de normaliser les niveaux de cortisol chez les individus et d’améliorer la qualité du sommeil. Ceci s’explique par le fait que les hormones liées au stress ont un effet sur le rythme circadien naturel, les niveaux d’énergie et le sommeil.

L’idée est que les « rythmes électriques diurnes » de la Terre aident à guider nos horloges biologiques entre les moments d’activité et le moment de repos. En effet, lorsque notre corps n’est pas connecté aux rythmes naturels, comme les moments de lumière et d’obscurité ou les charges électriques de la Terre, notre sommeil et notre système immunitaire en souffrent. Ainsi, le syndrome de fatigue chronique pourrait être lié à notre vie à l’intérieur.

Vous aimerez aussi :  Comment faire un auto massage pour se relaxer

Une étude de 2006 a observé les niveaux de cortisol de ses participants avant et après du earthing. Ils ont trouvé que les niveaux de cortisol étaient disparates et imprévisibles chez les différents participants avant le earthing, mais après, les niveaux étaient tous à des niveaux plus normaux en fonction du soleil et de la Terre : ils avaient plus de cortisol le matin au moment où nous devons être éveillés et alertes, et des niveaux plus bas le soir, au moment où nous sommes supposés nous relaxer et nous préparer au sommeil (2).

Electriquement et chimiquement, les problèmes de sommeil sont souvent un symptôme de stress, avec une présence trop importante de cortisol dans le corps. En réduisant le stress dans nos vies, il nous devient plus facile de s’endormir et de restés endormis. De plus, une amélioration du sommeil vient avec d’énormes bienfaits pour notre santé plus générale : meilleure immunité, suffisamment d’énergie pour une bonne digestion, éviter la prise de poids et maintien d’un état d’esprit positif.

  • Augmentation des niveaux d’énergie

Beaucoup de témoignages de personnes suggèrent que le earthing les a aidés à avoir plus d’énergie et à se sentir moins fatigués au cours de la journée. Ceci peut être le résultat d’une meilleure qualité du sommeil, mais aussi de la normalisation des niveaux hormonaux et d’inflammation.

En effet, des études ont suggéré que des niveaux élevés de cortisol dans le corps pouvaient retirer de l’énergie à celui-ci (3). Le stress physiologique et le cortisol sont très liés : le stress fait augmenter les niveaux de cortisol, et le cortisol augmente les réponses stress du corps. Ce cercle vicieux peut mener les individus à se sentir fatigués et à devoir faire face à des troubles du sommeil, voire des envies d’aliments sucrés et pauvres en qualités nutritionnelles, qui ne sont en aucun cas bénéfiques pour le corps.

  • Réduction des douleurs

L’inflammation est une grande source de douleur, puisqu’elle augmente les gonflements et les raideurs. Une étude menée en 2010 a comparé les niveaux de douleur chez des individus faisant du earthing face à un groupe de contrôle suite à des exercices physiques intenses qui provoquaient des courbatures. Les résultats ont montré que les personnes ayant fait du earthing après avaient une activité immunitaire moins importante, moins de douleur et une période de récupération plus courte (4). Chez les participants n’ayant pas fait de earthing, leurs corps ont montré une augmentation de globules blancs dans le sang (une réaction inflammatoire) et une sensation de douleurs plus importante suite à l’activité physique.

 


Crédit photo : pixabay.com