Quelle huile essentielle de lavande pour l’été ?

C’est l’huile essentielle la plus vendue, et pourtant nombre d’entre nous ignorent qu’il existe plusieurs variétés de lavande donnant des huiles essentielles aux propriétés parfois très différentes…

Vous avez lu quelque part une recette de soin de la peau, une lotion après sport ou un mélange à diffuser : toutes ces formules contiennent de l’huile essentielle de lavande, mais une fois dans le rayon aromathérapie, vous n’êtes pas tout à fait sûr de choisir la bonne.

Et pour cause, il y en a plusieurs : Lavande vraie ou lavande officinale, lavandin, lavande aspic… elles font partie de la même famille, pourtant elles n’ont pas toutes les mêmes propriétés.


Petit tour d’horizon pour faire le bon choix.

Les lavandes

Lavande vraie : lavandula vera ou lavandula officinalis

Elle est aussi appelée lavande officinale. C’est la lavande cultivé dans les célèbres champs provençaux. Elle est qualifiée de « fine » quand elle récoltée sur les sommets montagneux. Multi usage et remarquablement bien tolérée, c’est celle à acheter en premier !

Elle est réputée autant pour son action sédative que pour réparer les petites agressions de la peau (brulure, coup de soleil, piqures d’insectes, petite plaie…). Son action sur la peau en fait un composant majeur des préparations cosmétiques, pour les peaux à problèmes ( acné, eczéma, psoriasis, peau atopique…) que pour ses qualités régénérante.

C’est également une bonne antibactérienne, tant au niveau de la peau que des voies respiratoires. Elle décontracture les muscles comme les nerfs : spasmes, crampes, contractures…bénéficient de son action antispasmodique. Elle calme l’excitabilité, favorise la détente et le sommeil.

Elle peut être utilisée pour soulager tous les troubles d’origine nerveuse : problèmes digestifs liés au stress, angoisse, insomnie, irritabilité, palpitations, tension nerveuse…

On l’utilise sur la peau, en diffusion, ou en olfaction.

Elle est déconseillée pendant le premier trimestre de la grossesse, par principe de précaution. Mais c’est sa seule contre indication.

On la conseille souvent pure, mais mieux vaut toujours la diluer dans un peu d’huile végétale pour écarter tout risque d’irritation, non négligeable avec les huiles essentielles.

Lavande aspic : lavandula spica

Contrairement à la lavande vraie, elle est rarement cultivée ; elle pousse naturellement dans les garrigues. Sa grande spécialité est les piqures d’insectes, de méduses ou de scorpion : elle est anti douleur et anti démangeaison. Dans ce domaine, elle est supérieure à la lavande vraie.


Quelques lectures intéressantes:

Elle peut aussi être utilisée en cas de douleurs musculaires et c’est une stimulante du système immunitaire. Elle serait également dotée de propriétés antivirales.

Contrairement à la lavande vraie, elle contient du camphre ce qui la fait déconseiller pour les jeunes enfants de moins de 7 ans, les femmes enceintes et allaitantes. Et il faut faire attention à acheter une huile essentielle de lavande aspic récoltée en France : elle contient naturellement beaucoup moins de camphre que ses voisines qui ont poussé en Espagne au Portugal ou au Maroc.

On l’utilise sur la peau, mais pas en diffusion.

Les lavandins

Le lavandin est en fait un croisement entre plusieurs lavandes. En général, cet hybride n’a rien de naturel : c’est une pure création qui permet d’obtenir des rendements supérieurs à celui de la lavande. Là encore, il y a plusieurs lavandins… qui ne se valent pas !

Lavandin super : lavandula burnatii super

C’est le plus proche de la lavande fine. Surtout réputé pour ses vertus apaisantes son huile essentielle est utilisée en cas d’insomnie, de nervosité et d’anxiété. Mais comme ses parentes les lavandes, il peut être utilisé avec succès sur les crampes, les tensions musculaires et les piqures d’insectes.

On l’utilise en diffusion ou à respirer au flacon. Il est déconseillé chez les enfants de moins de 3 ans et pendant la grossesse.

Lavandin abrial : lavandula abrialis ou lavandula hybrida var abrial

Autre hybride de la famille des lavandins, la variété abrial est particulièrement intéressante pour les contractures musculaires, pour préparer à l’effort musculaire et détendre après le sport.

Il s’utilise en massage. Comme le lavandin super, il est déconseillé chez les enfants de moins de 3 ans et pendant la grossesse.

Lavandin grosso : lavandula hybrida grosso

Il représente la grande majorité de la production de lavandin, mais ses qualités très médiocres en font surtout un produit parfumant pour cosmétiques, non un produit d’aromathérapie. La majorité des produits d’entrée de gamme affichant « parfum lavande » sont en réalité parfumés grâce au lavandin grosso, dont la culture et les rendements sont tout à fait intéressants…. Mais ce n’est pas celui qu’il faut acheter pour son aromathéque familiale : mieux vaut bien lire les noms latins affichés en dessous du nom français : la confusion est facile.

Et dans tous les cas, on choisit uniquement des huiles essentielles 100% pures et naturelles, chémotypées et biologiques.

 

Article rédigé par Marie Chetaille

Naturopathe

chetaille.marie@orange.fr

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com