Psychologue harcèlement travail: Comment le psychologue vous sort de l’impasse

Nous assistons à une hausse constante du stress en entreprise depuis quelques années. Dans certains cas, ce stress peut-être provoqué par le harcèlement subi sur le lieu de travail.

Le harcèlement au travail est puni par la loi, et c’est bien normal, car les conséquences du harcèlement peuvent être très graves, voire même tragiques (suicide).

Le harcèlement entraîne stress, culpabilité, troubles du sommeil et anxiété.

C’est pour cela qu’un soutien psychologique est indispensable.

A Paris de nombreux professionnels proposent des méthodes spécifiques pour vous aider à traverser cette période difficile.

Alors qui consulter ?

Le harcèlement au travail: qu’est-ce que c’est au juste ?

Le harcèlement au travail est le plus souvent un harcèlement moral, qui se définit par un comportement abusif vis-à-vis d’une personne. Cela peut-être à travers des paroles, des gestes, des attitudes.

Le harcèlement au travail cible une personne, toujours la même, et de manière répétée. Un harceleur va rabaisser sa victime, jusqu’à la faire douter d’elle même et à se demander si elle a un problème. Le harcèlement peut porter sur la personnalité d’une personne, sur sa sexualité, sa couleur de peau …

Le harceleur n’explicite jamais clairement ce qui ne va pas, ses propos sont souvent flous, évasifs, car en réalité il n’y pas de raison valable à sa conduite. Il peut mettre en doute les qualités et les compétences d’une personne, la dévaloriser. La cible n’est pas nécessairement – comme on pourrait le penser – quelqu’un de plus faible: elle peut aussi toucher une personne consciencieuse qui fait bien son travail. C’est notamment le cas lorsque le harceleur se sent menacé. Il a un don pour trouver le point faible d’une personne, point faible dont il va se servir ensuite pour ses attaques.

Toute personne peut être victime de harcèlement mais certaines sont plus à même que d’autres de se défendre et de résister. Une personne pouvant se défendre est généralement une personne qui a confiance en elle et qui est bien entourée (amis, famille).

Comment agir ?

Le harcèlement conduit à une véritable souffrance pour la personne qui en est victime. Elle se retrouve isolée et le harceleur en profite pour accentuer ses attaques, il peut proférer des menaces sur sa situation professionnelle mais aussi des insultes sur sa personne.

Il ne faut pas laisser la situation s’enliser, la victime doit vite réagir car plus le harcèlement dure, plus les risques de traumatismes profonds sont grands. Il est important de parler de la situation à ses proches, même à des collègues. Il ne faut surtout pas le garder pour soi car c’est comme ça que l’on se retrouve isolé.

Il est nécessaire de faire face à son harceleur, de le confronter et de lui demander des explications. Si après cela les attaques persistent, c’est clairement du harcèlement et il faut alors le signaler auprès des syndicats, de l’inspection du travail… Le harcèlement moral est considéré comme un délit en France et figure dans le code du travail et dans le code pénal. Le harceleur peut être sanctionné d’une peine allant jusqu’à 2 ans de prison et de 30 000 euros.

Vous aimerez aussi :  Comment trouver un bon psychologue à Grenoble ?

Si le traumatisme est trop profond, au point de développer un syndrome de stress post-traumatique par exemple, il faut consulter un professionnel.

Psychologue harcèlement travail: déroulement d’une thérapie

Pour commencer, il faut que le patient se sente en totale confiance avec le thérapeute. Il faut qu’il puisse lui parler de ses conditions de travail et de sa situation professionnelle sans craintes.

La première séance est dédiée à l’évaluation clinique. Le patient et le thérapeute discutent d’un arrêt de travail potentiel.

Lors des séances suivantes, le patient va expliquer ses conditions professionnelles, ce qu’il a vécu, comment se caractérise le harcèlement. Le thérapeute va aussi lui demander de parler de ses antécédents familiaux et personnels.

La thérapie continue lorsque le patient reprend le travail, que ce soit au même endroit ou ailleurs, car la situation pourrait se reproduire et les conséquences psychologiques également.

3 psychologues spécialisés à Paris

Vincent Guilloux – Psychologue (Paris 14ème)

Si vous êtes victime d’intimidation sur le lieu de travail, le but de la consultation est d’accroître votre confiance en vous et votre calme, afin que vous puissiez résoudre efficacement les problèmes dans votre environnement de travail – que ce soit pour faire face au harcèlement, pour obtenir un soutien, ou préparer une action en justice.

Les thérapies comportementales comme «l’expérience somatique»  améliorent le sens de la perspective et de la clarté dans la partie rationnelle de votre cerveau. L’objectif est de vous sentir capable de combattre cet harcèlement. Si c’est la décision la plus appropriée pour vous, vous aurez aussi la possibilité de démissionner et de chercher un meilleur poste.

Les thérapies comportementales et cognitives vont s’intéresser aux parties du cerveau et de la personnalité qui ont pu inconsciemment vous empêcher de vous défendre face au harcèlement subi, ou qui ont bloquées votre chemin vers l’émancipation.

Être intimidé ou harcelé alors que tout ce que vous voulez faire c’est votre travail peut être pénible et dommageable pour votre santé et votre carrière.

Voir le profil de Vincent Guilloux

 

Stéphanie Frémont – Psychologue Psychothérapeute (Paris 16ème)

Vous vous sentez stressé, épuisé ou présentez un ras-le-bol de votre activité professionnelle ? Avant même l’apparition du burn-out, le psychologue peut vous aider à le gérer. Nous l’avons vu, les causes du burn-out ne sont pas seulement liées au milieu professionnel, ainsi, plus que de présenter des lignes de solution afin de trouver une meilleure organisation et gestion du travail, le psychologue pourra vous emmener à commencer un travail sur vous même afin d’en éviter l’apparition. Il sera aussi utile en agissant sur les autres problématiques de la vie de tout les jours liées à un épuisement professionnel du fait d’un épuisement général (deuil, problèmes familiaux…)

Vous aimerez aussi :  Comment et où trouver un bon psychothérapeute à Paris

La psycho-éducation  permettra au patient d’appréhender les processus psychologiques en vigueur dans la réalisation d’ une tâche professionnelle. Il apprendra ainsi à gérer son travail plus facilement, à adapter ses techniques de concentrations et de production. Il s’agit, du fait, de permettre au patient un travail plus efficace et moins coûteux psychologiquement afin d’éviter l’épuisement professionnel.

Les thérapies cognitivo-comportementales auront différentes utilités, mais auront pour but premier de lutter contre le sur-investissement du patient dans son travail et ainsi de faire face au stress et à la dépression associés. Elles permettront au patient de ne plus craindre l’échec comme une fatalité et de faire baisser la pression à la réussite. Les pensées dysfonctionnelles (j’effectue ce travail car personne ne le fera aussi bien que moi et je crains qu’il soit de mauvaise qualité si je délègue.) seront identifiées et écartées au profit de pensées rationnelles (je n’ai pas le temps d’effectuer ce travail, je vais déléguer, mes collègues sont formés à cette tâche il n’y a aucune raison qu’elle soit mal effectuée.). Elles permettront aussi de retrouver une estime de soi correcte.

Les thérapies corporelles et de gestion du stress : Elles permettront à l’individu de gérer son stress, de travailler sur son corps et ainsi de lutter contre les insomnies et autres manifestation d’anxiété (troubles alimentaires, crises d’angoisses…)

Voir le profil de Stéphanie Frémont

 

Elisabeth Cimiano – Psychologue (Paris 15ème)

La thérapie peut traiter efficacement la dépression, l’anxiété et d’autres symptômes qui relèvent de la santé mentale, qui ont été provoqués par les problèmes au travail. La thérapie va vous apprendre comment gérer seul(e) une situation de stress au travail ainsi que d’autres situations problématiques.

C’est le cas de la thérapie comportementale et cognitive qui va aider les patient à identifier et à modifier les pensées négatives et malsaines, ce qui entraînera dans la plupart des cas une amélioration de l’humeur et un bien-être global. La thérapie peut également être utile pour améliorer les compétences de communication assertive du patient et pour le former à d’autres techniques utiles pour résoudre un conflit. Ces techniques peuvent ensuite être appliquées au travail afin d’y passer un meilleur moment et d’en finir avec la souffrance.

Voir le profil de Elisabeth Cimiano

Crédit photo: vimeo.com