Préparer sa grossesse avec la naturopathie

Lorsque l’envie de tomber enceinte pointe le bout de son nez, la femme peut prendre conscience qu’il lui faut “préparer le nid” pour futur bébé.

Souvent, il y a l’arrêt du tabac, de l’alcool, de la pilule… mais il y a d’autres éléments importants !

Voyons comment, avec une approche globale : alimentation, hygiène de vie, surcharges, carences, pensées & émotions.


Tout d’abord, nettoyer l’organisme

Lors de la grossesse, un afflux d’hormones va passer par le foie. Si le foie est déjà en surcharge, ce sera donc difficile pour lui de bien gérer tous ces éléments en plus. Le système hépatique devrait être soulagé tous les printemps dans les meilleurs cas; sinon au moins avant une grossesse.

Les nausées du début de grossesse sont en général liées à cette surcharge hépatique.

Lorsqu’il y a eu plusieurs années de pilule contraceptive, ou de tabac, et autres toxiques, il est possible de prendre des plantes drainantes comme l’aubier de tilleul, le pissenlit, le radis noir l’artichaut, le desmodium, sève de bouleau (si la saison le permet).

Il est aussi interessant de faire un jeûne court de 4 ou 5 jours, accompagné de tisanes détoxifiantes, ou une monodiète de légumes et fruits cuits si le jeûne nous fait peur.

Le sauna et le hammam vont en même temps détoxifier et apaiser le système nerveux.

L’exercice physique, comme le yoga, la marche, le vélo, la natation, emmène du tonus musculaire qui sera bien utile en prévision de l’accouchement.

Cette préparation détoxifiante peut et devrait se faire en couple puisqu’il faut 2 cellules pour faire un bébé, même si le nid est féminin par la suite!

 

Ensuite manger mieux!

Chaque jour, notre alimentation va permettre de produire des cellules pour renouveler chaque partie de notre corps. Et donc nos ovules et nos spermatozoïdes.

Consommer des fruits et des légumes de saison, locaux et biologiques, ainsi qu’ une alimentation hypo acidifiante, va améliorer le milieu général.

Ralentir ou même supprimer les toxiques comme l’alcool, le tabac, le café, les médicaments chimiques (si possible et sur avis médical).

L’alimentation doit être riche en eau de source, en légumes et fruits exempts de pesticides, herbicides.

Ralentir et réguler les apports de sucre, pour permettre au corps de se désacidifier, et au pancréas de se réguler naturellement.


Quelques lectures intéressantes:

Eviter les plats cuisinés, souvent trop riches en sel, en sucres, et en produits laitiers, pour éviter la rétention d’eau, et la surcharge hépatique.

Augmenter les apports en omégas 3 (noix, huile de noix, de colza, graines de chia, huile de bourrache, huiles de poissons, sardines), et vitamine E (germe de blé) pour renforcer les parois cellulaires, et les gaines nerveuses.

Augmenter les apports  :

  • en iode (poisson, algues, kelp, coquillages) pour soutenir la thyroïde
  • fer (orties, luzerne germée, viande rouge 1x/semaine) pour les globules rougeset la force vitale
  • magnesium (plasma marin de quinton, magnesium marin)pour le système nerveux
  • silicium (silicium marin, orties, prêle) pour les cartilages, os, tendons.
  • aliments lacto fermentés (jus, légumes, kéfir) pour la flore intestinale.

 

Pensées & émotions

Lorsque l’arrivée de bébé peut se prévoir, c’est toujours idéal de prendre conscience de notre émotionnel pour lui permettre d’arriver avec le moins de “valises” possibles.

Le projet sens, (terme qui se retrouve dans beaucoup de domaines thérapeutiques), est une période qui s’étend 9 mois avant la conception du bébé, 9 mois de grossesse, 9 mois après la naissance.

Durant tout se temps, les événements importants peuvent affecter inconsciemment l’énergie de vie de l’enfant à venir.

Décès, divorce, séparation, difficultés financières, émotionnelles…etc autant d’insécurités que nous ressentons, et qui vont influencer la raison de sa venue. Exemple : un bébé qui vient suite à un séparation du couple, pourrait porter une responsabilité de la viabilité de l’histoire de ses parents…

Et autant venir avec une énergie d’amour libre et circulante, tout simplement!

 

Psychogénéalogie

Quand une grossesse ne vient pas, ou que des peurs très intenses surviennent lorsque la grossesse arrive, il est intéressant de faire un tour sur son arbre généalogique.

Dans la lignée des femmes, des décès de jeunes enfants, morts nés, ou autre situation très marquante peuvent bloquer inconsciemment le couple qui va concevoir.

Cela peut donc être intéressant de consulter un thérapeute pour aider à éclairer et pacifier ces traumatismes qui n’appartiennent pas au couple.

 

Diane Roque
Naturopathe & Accompagnante à la Naissance
81500 Lavaur
06 87 33 43 98
http://dianeroque81.wordpress.com

 

 

 

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com