Prenez un bain des bois ! (découvrez les bienfaits de la Sylvothérapie)

Par Fériel Berraies,

Je vous avais écrit il y a 2 semaines mon billet sur les bienfaits de la Grande Bleue et sur l’importance d’une cure d’iode pour notre état de santé mental et physique.

Cette semaine, alors que nous rentrons de plain-pied dans l’automne et la grisaille et que pour beaucoup d’entre nous, la grande bleue n’est malheureusement qu’un rêve lointain, je tenais à vous écrire ce sujet sur les bienfaits de Gaia de la nature et plus spécifiquement, l’apport et les bienfaits de la sylvothérapie (le bain de forêt).



La sylvothérapie késako ?

C’est la thérapie qui consiste à faire une immersion dans la nature, la forêt, les bois. Et surtout, de se rapprocher des arbres. Car les arbres ont un  formidable impact sur notre étant de santé. ET ils ne sont pas si passifs que vous le pensez, ils interagissent avec nous. Les arbres communiquent entre eux, les arbres souffrent, les arbres sont en mouvement, même si l’on ne le voit pas. Ils ont l’esprit de clan, ils sont bienveillants.

Dans la forêt d’ozoir (là où je vis), quand la Mairie a décimé tous les arbres dans notre petite forêt prés de la région pavillonnaire sous prétexte qu’ils étaient trop  vieux et qu’ils pouvaient tomber, j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps en voyant celle ci décimée… près de la francilienne.

Je me rappelle de cette bulle verte magnifique, l’impression de rentrer dans une autre planète à chaque fois que j’allais chercher mes enfants à travers les bois de l’’école. Les arbres étaient si hauts qu’à l’intérieur la lumière venait à manquer. Et cela procurait un sensation enivrante tant on avait l’impression d’une bulle en dehors du temps.

La Sylvothérapie, une pratique ancienne

Au XIXe s, les médecins conseillaient déjà à leurs patients de faire des cures de forêt. On encourageait les séjours dans les forêts landaises et on envoyait les patients en cure au Sanatorium d’Arcachon.

Au Japon, le bain de forêt Shinrin- Yoku est reconnu comme un outil thérapeutique depuis 1980.

Aujourd’hui, les écologistes et les thérapeutes mettent au gout du jour ces séjours plus ou moins courts ou longs près des arbres.

Quel est l’impact réel des arbres sur nous ?

La forêt réveille vos cinq sens, qui sont la plupart du temps endormis, anesthésiés par une mauvaise qualité de vie.

Alors, mot d’ordre chers lecteurs, respirez à plein poumon quand vous êtes en forêt.

Ce n’est pas pour rien du reste que l’on dit que la forêt du Congo est le poumon de la terre, et que ce qui est arrivé à la forêt amazonienne du reste, est une terrible tragédie.

Pour contrer les pollutions liées à la vie sédentaire et urbaine, il est crucial de se trouver des espaces d’oxygénation: les parcs en villes, c’est déjà bien. Et si vous avez la possibilité de pouvoir faire des petits séjours au vert le weekend, n’hésitez surtout pas.

Faire un «bain des bois», c’est également réveiller vos cinq sens, ou du moins les réactiver, tant ils sont anesthésiés par les toxines et les toxiques que nous ingurgitons quotidiennement.

Les Arbres sont plus  bénéfiques dans des saisons précises

Au Printemps et en été, les arbres, diffusent de nombreux composants volatiles; ce sont les phytoncides, éléments très riches en huiles essentielles aux effets antibiotiques !

Ces éléments vont venir nourrir vos cellules alvéolaires des poumons. Alors pour ceux qui font des troubles ORL ou qui sont fragiles des bronches, cela est tout à fait indiqué pour vous !

L’humidité à l’intérieur des bois permet en fait d’hydrater cette région, en favorisant la dilatation des bronches et  en évitant l’assèchement.

La marche en forêt, un must pour tous !

Si vous le pouvez et autant de fois que possible, je vous exhorte à prendre le temps de faire vos promenades en forêt, qu’il pleuve ou vente. Pour vous et vos enfants, vos animaux domestiques, vous tirerez un bénéfice réel.

Outre l’impact zenifiant et le recentrage psychologique d’être en contact avec la nature, vous offrirez une réelle oxygénation à votre corps et à votre tête, vous améliorerez l’état de vos articulations, en même temps que vous régulerez votre fréquence cardiaque. Faites de grandes marches et ouvrez vos poumons !

Si vous habitez en ville

No stress, les parcs existent, alors n’hésitez pas à vous asseoir sur une pelouse, ou à repérer un arbre et à vous asseoir sous les frondaisons de l’arbre.

Vous aimerez aussi :  Sclérose en Plaques : changer son rapport au corps face à la maladie

Si vous allez à pied au bureau et que c’est possible, faites un détour avant vers le parc le plus proche et respirez  à plein poumon.

En France les arbres les plus fréquents qui pourraient vous nourrir sont les chênes, les platanes, les bouleaux et les conifères, alors allez leur faire un brin de causette et ils vous causeront à leur manière par leur silencieuse bienveillance.

Faites-vous une séance de prise d’arbre dans les bras !

Et n’ayez pas peur du ridicule ou du regard des autres, cela est pour vous. Choisissez un arbre, et posez votre front sur cet arbre. Et restez connecté à lui, l’idée est que vous ressentiez son énergie.

Elle est vraiment là, ce n’est pas un leurre : l’énergie vous allez la ressentir de la racine vers la cime à travers l’aubier (partie extérieure de l’arbre juste sous l’écorce).

Collez-vous à l’arbre et enserrez le tronc pendant une vingtaine de minutes. Faites-vous cinq séances de suite, et vous verrez réellement l’impact  sur votre corps. Vous renouerez avec la sérénité, le zen et l’Energie !

Ouvrez vos cinq sens

Visualisez et regardez tout autour de vous, vous ressentirez des émotions allant de l’inquiétude (peur de vous perdre ou souvenir d’enfance) à la sérénité et au bien être.

Odorat : imprégnez vous de tout, autour de vous, sentez et humez l’air et les différentes odeurs des arbres qu’ils soient en fleurs ou à fruits, les conifères ou les pommiers par ex.

Toucher : oui froissez les feuilles dans vos mains, , touchez la rugosité des troncs des écorces. En été, ou lorsque le temps est clément et la température agréable, mettez vous pieds nus, pour sentir la mousse et les feuilles mortes. Cela peut vous déstabiliser et vous paraître inconfortable, mais faites le sans crainte et fermez les yeux. Regardez bien avant où vous mettez les pieds.

De nombreuses émotions vont remonter à la surface … vous les sentirez.

L’ouie, oui entendez les arbres, entendez le bruissement des  feuilles, les feuilles qui tombent en automne, entendez leur silence aussi. Quand il y aura du vent ou une brise, vous serez en connection avec le bruit des arbres et l’automne est réellement une période propice.

Le goût : oui il est possible de goûter à certains fruits des arbres, on peut même mâcher certaines épines de sapin. Évitez les baies que vous ne connaissez pas, cela pourrait être dangereux par contre.

Entourez un arbre de vos bras

En Sophrologie, j’utilise beaucoup la ressource de l’ arbre, d’abord pour permettre de visualiser les racines ,la stabilité, et surtout l’ancrage. Je note souvent, chez les personnes qui viennent me voir, un manque d’équilibre tant physique qu’émotionnel. Ils ont besoin de pouvoir se recentrer mais pour arriver à cette étape, il leur faut apprendre à tirer le meilleur de la nature. Cette nature qui est si proche, mais dont ils ont oublié les bienfaits.

Puisez en Gaia !

Là c’est la naturopathe en plus de la Sophrologue qui reprend aussi du service. Ma vision du bien être ou d’un meilleur être en tout cas, est avant tout holistique, c’est à dire globale. Quand on vient à moi, ce n’est pas uniquement les thérapies verbales et comportementales que j’utilise mais aussi ma vision d’hygiéniste de la santé. Et pour moi, les ressources naturelles qui sont présentes autour de nous doivent aussi concorder au meilleur être et à la résilience. Il ne suffit pas de décider de changer son rapport au monde et sa vision de « sa problématique »,  il faut aussi booster son système immunitaire au travers des éléments naturels : soleil, air, mer, nature.

Apres cela, il faut travailler à une meilleure gestion des émotions, une meilleure hygiène de vie. Si l’ on peut se soigner naturellement, sans rien prendre, juste en se reconnectant à son environnement et à son être, pourquoi ne pas le faire ?

attention et notabene:

Avec l’invasion des tiques et la maladie de lyme pour vous et vos enfants, portez des vêtements qui vous couvrent si vous vous asseyez par terre, ou marchez pieds nus, inspectez vous de partout vous et vos enfants, au retour !

Fériel Berraies, Sophrologue certifiée RNCP

feriel-berraies-therapeute.com

Posez vos questions: fbsophro@gmail.com