Les Cinq Feux de Pitta: Tout savoir sur Pitta en Ayurvéda

Les cinq feux, ou agni, sont pachaka, ranjaka, sadhaka, alochaka, et bhrajaka.

Le premier feu, pachaka, qui est dans l’estomac, le duodénum et l’intestin grêle, a une action digestive et dissol­vante.

Après la digestion, pachaka sépare les éléments nutritifs des aliments, et écarte les déchets. Il soutient aussi les agni restants. Sa fonction psychologique est d’éventer les feux de l’assimilation mentale et de maintenir un mental discriminant.


Le site du second feu, ranjaka, est le foie, la rate et l’estomac. Ranjaka, qui est rouge carminé, contrôle la formation du sang. Sa fonction propre a trait au calme et au bien-être général du corps.

Le troisième feu, sadhaka, est situé dans le cœur. Il gouverne la rétention mnémonique et l’excellence de toutes les fonctions mentales. Psychologiquement, sadhaka apaise le mental et nourrit l’humilité. C’est le feu central, et le plus subtil des cinq.


Quelques lectures intéressantes:

Le quatrième feu, alochalca, réside dans la pupille des yeux. Animant le sens de la vue, le feu d’alochaka inspire l’intuition, la vision créative, la clarté, la vigilance et l’adaptation aux autres.

Le cinquième feu, appelé bhrajaka, se trouve dans la peau. Il gouverne la couleur et l’éclat de la peau, et absorbe l’humidité et les substances appliquée à la peau: psychologiquement le feu de bhrajaka sanctifie la beauté et la propreté extérieures.

Une maladie sur trois est causée par une pertur­bation de Pitta. Les troubles de l’estomac et de l’intestin grêle les fièvres, l’indigestion, la jaunisse, la pharyngite, la viciation de la vue, les affections de la peau, les troubles psychiques et la viciation se rapportant aux cinq divisions, sont considérés comme des dégradations de Pitta.

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com