Occlusion dentaire défectueuse: Symptômes, Prévention, Traitement

L’occlusion dentaire défectueuse (malocclusion) est une articulation imparfaite entre les dents de la mâchoire supérieure et celles de la mâchoire inférieure : le contact entre les surfaces de trituration est insuffisant.

L’orthodontie (partie de l’odontologie visant à rectifier la posi­tion des dents sur les arcades dentaires) s’occupe principalement de corriger la denture chez l’entant, de façon que les dents permanentes puissent assurer une occlusion correcte, au besoin au moyen d’un appareil les forçant à pousser droit. Cette méthode est utilisée non seule­ment à des fins d’esthétique, mais aussi pour assurer une bonne santé dentaire. Elle permet d’améliorer l’élocution et contribue a éviter les troubles gastriques dus a une mauvaise mastication et a une déglutition trop rapide.

Un enfant sur trois a besoin d’un appareil dentaire.


Il existe beaucoup de raisons expli­quant une occlusion dentaire défec­tueuse et la déformation en croc de certaines dents :


Quelques lectures intéressantes:

  1. Première dentition se prolongeant trop longtemps, ce qui entraîne souvent une poussée irrégulière des dents permanentes.
  2. Dent incluse dont la non-éruption entraîne une mauvaise disposition des dents voisines (qui tendent à occuper l’espace laissé vide).
  1. Dent à l’éruption trop lente favori­sant un accroissement excessif de la dent antagoniste pour réaliser le contact entre elles deux.
  2. Chute prématurée d’une dent de lait entraînant un déplacement des dents restantes.
  3. Dent de lait surnuméraire gênant le reste de la denture.
  4. Malformation dentaire due à une insuffisance en calcium ou à un défaut d’assimilation.
  5. Complication de la rougeole ou de la scarlatine pouvant entraîner un déve­loppement osseux anormal.

Le traitement orthodontique donne chez l’enfant des résultats très favora­bles dans la majorité des cas ; il offre des appareils variés pouvant s’adapter a toutes les éventualités. L’orthodontie est une partie essentielle de l’odontolo­gie ; elle prévient le mal avant qu’il ne se manifeste et assure ainsi la longévité de la denture.

Chez l’adulte, le défaut d’occlusion dentaire peut être corrigé en diminuant par meulage la hauteur de certaines dents et en posant de nouvelles couronnes afin d’assurer des surfaces d’articulation correctes.

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com