Leucoplasie: Symptômes, Prévention, Traitement

La Leucoplasie est caractérisée par des excroissances blanchâtres siégeant sur la muqueuse buccale, généralement sur la langue et les joues, la leucoplasie survient plus fréquemment chez l’homme (dans les deux tiers des cas), à un âge moyen ou avancé.

Leucoplasie Causes :

Elle est due vraisemblablement à une combinaison de causes locales (affectant la bouche) ou systémiques (affectant l’organisme). Les causes locales peu­vent être un appareil dentaire inadé­quat, une dent ébréchée, une habitude de mordillement, la nicotine du tabac, l’alcool, les mets fortement épicés ou très chauds. Les causes systémiques comprennent la syphilis secondaire, les carences en vitamines A ou B, une insuffisance gonadique (ovarienne ou testiculaire). La leucoplasie peut se cancériser et doit donc être suivie très attentivement. Elle survient de façon insidieuse, la douleur ou la gêne buccale ne se manifestant qu’à un stade avancé de la maladie. Les lésions du plancher de la bouche sont particulière­ment susceptibles de devenir cancé­reuses.


Quelques lectures intéressantes:

Leucoplasie Symptômes :

Formation de plaques blanches ou blanc jaunâtre sur la face interne des joues, la langue ou le plancher buccal. Ces plaques sont dures et cornées, parfois fissurées et couvertes d’ulcérations. La douleur, comme indi­qué précédemment, est un symptôme malheureusement tardif.


Leucoplasie Traitement et Prévention :

Observer une hygiène buccale rigoureuse. Corriger ou retirer sans tarder tout appareil dentaire défectueux, en particulier s’il se trouve en contact avec les lésions. Éviter tous les produits irritants mentionnés ci- dessus. Prendre de la vitamine A sous forme de tablettes à sucer deux ou trois fois par jour.

Si le médecin l’estime nécessaire après la biopsie, les lésions peuvent être excisées chirurgicalement.

Résultat: Tout patient atteint de leucoplasie doit faire l’objet d’une surveillance constante. Même si la première analyse se révèle négative, des biopsies fréquentes devront être effectuées jusqu’à disparition de la leucoplasie. Si l’affection se pro­longe, une ablation chirurgicale des lésions devrait être envisagée, même si celles-ci ne sont pas encore cancé­reuses.

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com