Leucémie: Symptômes, Prévention et Traitement

Les leucémies sont un groupe de maladies caractérisées par une proliféra­tion anormale et une altération des leucocytes (globules blancs). A cette prolifération des globules blancs corres­pond une réduction des autres éléments constitutifs du sang, en particulier les hématies (globules rouges) et les pla­quettes, entraînant respectivement un syndrome anémique et un syndrome hémorragique. La leucémie atteint sou­vent les enfants, chez qui elle vient au premier rang des cancers ; elle est cependant beaucoup plus fréquente chez les adultes.

La leucémie peut être aiguë ou chronique. Bien que les deux formes frappent à tout âge, la leucémie aiguë est surtout une maladie de l’enfance, alors que la leucémie chronique s’ob­serve davantage chez l’adulte, habituel­lement après la cinquantaine. Les leucé­mies sont également classées selon le type de globules blancs en cause (leucé­mies monoblastique, lymphoïde, myéloïde).

Chez certains animaux, on connaît des leucémies dues à des virus ; il n’est pas exclu qu’une telle origine existe pour les leucémies humaines mais, malgré les recherches en cours, elle n’a pas encore été démontrée.


Leucémie Symptômes :

Chez l’enfant, la leucémie aiguë débute habituellement de façon soudaine par des symptômes similaires à ceux d’un coup de froid, par de la fatigue et une altération de l’état géné­ral. La maladie progresse ensuite rapide­ment. Il y a parfois une hypertrophie des ganglions lymphatiques, du foie et de la rate, qui sont douloureux et sensibles à la palpation. La réduction des globules rouges provoque une ané­mie se traduisant par une pâleur très marquée.


Quelques lectures intéressantes:

La diminution des plaquettes entraîne le syndrome hémorragique : hémorragies nasales et gingivales, pur­pura avec ecchymoses et hématomes sous-cutanés. (L’enfant est parfois cou­vert de « bleus » comme s’il avait été battu.) Les anomalies des globules blancs provoquent une susceptibilité accrue aux infections. L’amaigrissement est fréquent. La maladie s’accompagne parfois d’un mal de gorge et de sueurs nocturnes. Souvent, elle est mise en évidence par une hémorragie prolongée consécutive à des soins dentaires. Les signes plus tardifs sont un pouls rapide, des douleurs articulaires avec des pous­sées fébriles et une faiblesse générale.

La leucémie chronique, d’apparition plus progressive, se manifeste par des symp­tômes pratiquement similaires. Le signe de début est souvent la fatigue. Dans nombre de cas, la maladie est décou­verte lors d’un examen sanguin pratiqué pour une toute autre raison. Le diagnos­tic de la leucémie, qu’elle soit aiguë ou chronique, repose sur l’examen de la moelle osseuse.

Leucémie Traitement :

La mise au point de nouvelles substances chimiques a permis d’améliorer considérablement le traite­ment de la leucémie. Outre la chimio­thérapie, on utilise également la radiothérapie.

Prévention : Certaines leucémies étant secondaires à une exposition aux radia­tions, celles-ci sont à éviter dans la mesure du possible. L’action de subs­tances chimiques industrielles peut éga­lement être à l’origine de la maladie. Toutes ces substances n’ont cependant pas encore été complètement identifiées.

Résultat: La leucémie reste une maladie grave et meurtrière, mais le pronostic est sans cesse amélioré par l’application de nouvelles thérapies chi­miques.

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com