Currently set to Index
Currently set to Follow

Les recours naturels en naturopathie contre la fibromyalgie

La fibromyalgie, c’est quoi ?

Il s’agit d’une affection chronique, présentant un état inflammatoire de bas-grade et caractérisée par des douleurs diffuses localisées au niveau des muscles. Ces douleurs sont souvent accompagnées d’une fatigue chronique importante et de troubles du sommeil.

C’est une maladie encore mal connue, qualifiée trop souvent d’imaginaire par le corps médical et l’entourage.

En effet, les symptômes ne sont pas « visibles » au travers des techniques d’imageries médicales IRM, scanner, radio, scintigraphies et autres analyses biologiques.


Les douleurs sont qualifiées de lancinantes, diffuses, intenses, souvent insupportables et handicapantes, elles sont disséminées sur l’ensemble du corps et laissent peu de répit.

Les femmes sont particulièrement touchées entre 26 et 40 ans.

Le seuil de perception de la douleur est diminué, en effet ce sont des individus qui ressentent davantage et plus précocement la douleur.

La pathologie est souvent diagnostiquée à la suite d’une errance médicale longue et épuisante.

La vie quotidienne est très impactée, en effet la fatigue, la difficulté à faire certains gestes, la douleur persistante, l’isolement et l’incompréhension de l’entourage rendent difficile la vie quotidienne.

Quelles sont les causes ?

Elles sont encore relativement peu connues. Différents facteurs en seraient à l’origine et parfois associés les uns aux autres.

Des facteurs d’origine psychiques, le stress, le surmenage ou les traumatismes vécus soit pendant l’enfance, soit à l’âge adulte sont observés.

Par ailleurs l’anxiété du malade est décuplée par le fait qu’il ne soit pas reconnu dans sa maladie par l’entourage et la médecine et par les douleurs omniprésentes.

Des facteurs d’origine physiologiques, l’acidité et l’inflammation sont souvent le point de départ de cette pathologie avec une dysbiose ou/et une muqueuse intestinale perméable.

L’organisme n’arrive ainsi plus à drainer les nombreux déchets acides et l’inflammation s’installe.

Une hypothyroïdie peut être en cause, ou encore un manque de progestérone, des carences en minéraux (magnésium, potassium), des carences de certaines hormones (sérotonine, mélatonine, T3).

Lire: L’importance des minéraux pour votre santé: Les bienfaits du calcium et du magnésium

 

Quels sont les symptômes ?

Les symptômes majeurs sont des douleurs musculaires et rachidiennes, une grande fatigue et un sommeil non réparateur.

Y sont associés de nombreuses autres manifestations :

  • Douleurs abdominales associées à des ballonnements, diarrhées, constipation, nausées, migraines.
  • Troubles cognitifs (perte de mémoire, difficultés d’attention, d’apprentissage, problèmes de concentration).
  • Anxiété, dépression.
  • Fourmillements, spasmes, syndrome des jambes sans repos, engourdissements
  • Intolérance au froid.
  • Troubles urinaires ou génitaux.
  • Douleurs thoraciques …

 

Comment diagnostique-t-on la fibromyalgie ?

Comme nous l’avons vu précédemment, aucun examen radiologique ne permet de diagnostiquer la fibromyalgie, par contre ils ont le mérite d’écarter d’autres pathologies.

Faire doser la CRP ultra-sensible apportera la confirmation d’un état inflammatoire de bas grade.

La recherche manuelle des « trigger points », nœuds durs localisés au sein des muscles pourra renforcer le diagnostic.

Il faut qu’au moins 11 points sur les 18 soient douloureux à la pression et que les douleurs durent depuis au moins trois mois pour que le diagnostic de la fibromyalgie soit établi.

Résultat de recherche d'images pour "fibromyalgia"

Source Wikipedia – auteur: Sav vasJmarchn

Que propose la médecine classique pour soulager la fibromyalgie ?

Des médicaments symptomatiques, anti-douleurs, anti-inflammatoires, cortisone, dérivés de morphine, antiépileptiques … sont classiquement proposés pour soulager les douleurs physiques.

Pour alléger les douleurs psychiques les médecins proposent souvent des anxyolitiques ou des antidépresseurs, parfois aussi des somnifères pour que le patient puisse dormir.


Quelques lectures intéressantes:

Des séances de kinésithérapie ou ostéopathie peuvent également apporter du réconfort.

 

Que propose la naturopathie pour accompagner la fibromyalgie ?

1. Essayer de comprendre l’origine de la maladie

Encore une fois, le naturopathe va dans un premier temps tenter de trouver la cause de la maladie afin d’adapter au mieux le traitement.

2. Calmer l’inflammation

L’inflammation étant à l’origine de cette pathologie, s’occuper des intestins sera une priorité.

Le naturopathe conseillera de revoir l’alimentation avec entre autres l’arrêt du gluten, des produits laitiers, des aliments industriels et raffinés et de réparer la muqueuse intestinale.

Lire: Les bienfaits du régime sans produits laitiers + quelques substituts aux produits laitiers

Il orientera son consultant vers une alimentation alcalinisante afin de diminuer au maximum l’acidité à l’origine de l’inflammation.

Lire: Acidose, restaurez votre équilibre acido-basique !

Le stress étant fortement en cause dans les processus inflammatoires, apprendre à gérer son stress, favoriser la respiration et diminuer anxiété et surmenage seront essentiels.

De nombreuses méthodes comme la sophrologie, l’hypnose ou encore la méditation sont des aides efficaces.

Les oméga-3 seront indispensables pour favoriser la baisse de l’inflammation, une alimentation riche en petits poissons gras, bonnes huiles, œufs bio, graines de lin … est recommandée, si celle-ci n’est pas suffisante, on peut proposer des compléments alimentaires.

La vitamine D aux propriétés anti-inflammatoires est vivement recommandée.

Lire: Tout savoir sur l’inflammation: la racine de toutes les maladies

Enfin la coenzyme Q10 sous forme d’ubiquinol est conseillée car elle stimule le travail de la mitochondrie, redonne donc de l’énergie et diminue l’inflammation.

3. Établir un bilan thyroïdien et hormonal

L’hypothyroïdie pouvant être une des causes de la fibromyalgie, un dosage des hormones thyroïdiennes sera conseillé. En cas de carence de T3, il faudra proposer un traitement pour pallier le déficit thyroïdien. Un bilan hormonal afin de doser la progestérone le sera également.

4. Proposer un bilan biologique

Un bilan complet de toutes les carences possibles, hormones, minéraux doit également être proposé. Des compléments alimentaires seront ainsi prescrits en fonction des résultats.

Le magnésium est la plupart du temps conseillé pour réguler le système nerveux et diminuer la fatigue, d’autant qu’il est également un relaxant musculaire, il est donc particulièrement recommandé en cas de fibromyalgie.

Lire: Pourquoi votre manque de magnésium nuit à votre santé et comment y remédier

Veiller à conseiller un magnésium de qualité, c’est-à-dire bio-disponible, citrate ou bisglycinate.

La vitamine C pour favoriser l’immunité et diminuer la fatigue peut être également proposée, de bonne qualité et de préférence liposomale, bien mieux assimilée au niveau de la cellule.

Lire: A quoi sert la vitamine C ? Guide complet + Top 17 aliments riches en vitamine C

Conseiller une activité physique

Il est indispensable de pratiquer une activité physique douce et adaptée pour ne pas ankyloser les muscles et aider à la diminution des sensations de douleurs.

Elle contribuera également à reprendre confiance en soi.

Les étirements ou la gymnastique en piscine sont particulièrement adaptés.

Les conseils d’un ergothérapeute peuvent être très utiles pour adapter les gestes quotidiens et diminuer l’intensité de la douleur.

En conclusion

Je vous conseille la lecture du livre « Vivre la fibromyalgie au quotidien » de Sillon Partage aux éditions Amyris, très beau partage d’une jeune femme de 36 ans et de son parcours à travers les épreuves infligées par la fibromyalgie.

 

Article rédigé par Laurence Guillon
Naturopathe
Laurenceguillon.naturo@gmail.com
06 07 04 26 76




Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com