Currently set to Index
Currently set to Follow

Comment surmonter la perte des moyens au moment des examens

Les contrôles dits « blancs »

Cela commence au retour des vacances d’hiver : les premières épreuves en vue de l’examen de fin d’année sont annoncées, et tout s’accélère : on a l’impression que le temps presse ! Que c’est déjà demain !

Le jeune sent la pression s’installer autour de lui : les professeurs, les élèves de sa classe, les amis, la famille au sens large, les parents…

Cette pression va se poser sur lui.


Il peut la rejeter : « tout va bien » » lâche moi », et entrer en conflit avec son entourage ; le climat à la maison est compliqué.

Chacun dans sa colère, le courant ne passe pas très bien. L’atmosphère est lourde pour tout le monde.

L’adolescent, même s’il ne veut pas l’avouer est en proie à » la boule au ventre » « aux nœuds à l’estomac », aux maux de tête, aux difficultés à trouver un sommeil apaisé.

Il doit apprendre à gérer ces multiples perceptions : Travailler pour satisfaire ses parents, ses propres objectifs…la charge est lourde…

Même pour les meilleurs, il y a au moment d’un enjeu important, une montée de stress (elle peut être bonne). Il faut juste apprendre à le gérer pour ne pas se laisser déstabiliser le moment venu.

La sophrologie : un précieux outil

En première intention : on va se connecter à son corps

Prendre conscience de sa respiration : le ventre se gonfle et se dégonfle comme un ballon (on peut ainsi le sentir se dénouer », se relâcher).

A l’expiration : on souffle, comme dans une paille, les pensées parasites.

Le corps et le mental s’installe dans une image de bien être, souvenir d’un moment heureux.

En deuxième séance : favoriser le sommeil

Le corps a besoin de se réparer…sous peine de craquer !

Il faut donc apprendre à…dormir ! » Débrancher » le mental est essentiel pour se sentir reposé le matin.

On va comprendre l’intérêt des cinq sens pour s’installer dans un sommeil réparateur.

La vue, l’ouïe, l’odorat, le toucher, le gout nous relient, il faut apprendre à s’en servir : la voix du sophrologue vous guide et vous saurez refaire.

En troisième séance : évacuer le négatif, prendre du recul

Le travail, par la sophrologie, permet de mettre en lumière :


Quelques lectures intéressantes:

  • les pensées (situées dans la tête)
  • les émotions (dans le ventre)
  • les freins (dans les jambes)

Comprendre, et mettre en conscience ce qui se passe, va permettre de libérer, de se sentir léger, de se voir différent, d’avancer, se situer dans le moment présent et oublier les échecs passés.

En quatrième séance : s’installer dans la confiance

La réussite vient du travail, des connaissances. Si on a appris, tout se passera bien. S’installer sur ses connaissances, s’en remplir…le sophrologue guide et cela se diffuse…. La confiance est là, en moi !

En cinquième séance : vivre sereinement un examen

Le sophrologue, dans un travail de conscience modifiée, va permettre au jeune de s’imaginer à la veille des examens et les jours J.

Tout est dédramatisé et on peut y revenir autant de fois que nécessaire. On se familiarise : Le stress est un terrain connu car ressenti et éprouvé.

Les choses deviennent soudain moins lourdes.

Toutes ces techniques font que le jeune se met à l’écoute de lui-même et accepte de se connecter à son corps.

Il va s’installer dans un autre fonctionnement qui lui servira toute sa vie.

On apprend à nos enfants une certaine hygiène de vie : se brosser les dents ; être polis et respectueux, mais on ne leurs apprend pas à se connecter à leurs émotions, à leurs ressentis.

Comprendre le langage du corps est essentiel : L’enfant comme l’adulte a besoin de se sentir ancré dans un présent.

Cet ancrage devient une force et va s’installer dans ses pieds et va remonter dans tout son corps, se diffuser dans ses bras, dans son ventre, sa poitrine sa gorge, son visage, envahir son cuir chevelu.

Installer ces bases pour un adulte en devenir, parait être fondamental.

Ce sont les fondations.

On ne sait jamais de quoi l’avenir est fait, mais permettre à son adolescent d’établir une relation saine et apaisée avec lui-même, est déjà faire un grand geste et de grands pas (!) vers un meilleur « mode de vie ».

Le module de cinq séances peut être réalisé à distance.

 

Article réalisé par Anceline Sidlovski

 

Article réalisé par Anceline Sidlovski
Sophrologue certifiée
contact@sophrologie-mode-de-vie.com
Voir les avis et prendre RDV (physique ou téléconsultation)




Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com