Le guide pour trouver un bon psychologue à Nice

1. Où trouver un bon psychologue à Nice ?

Les premières recherches pour trouver un bon psychologue quelque soit votre localisation à Nice doivent être dictées par votre bon sens:

Demander conseil à votre médecin traitant ou aux personnes dont vous pouvez vous fier au jugement.

Si vous n’avez pas de recommandations directes, les avis sur internet sont aussi une excellente manière de sonder la réputation des psychologues que vous avez ciblés.


Therapeutes.com, notamment, propose des avis en ligne déposés uniquement par les clients de la plateforme.

2. Les bonnes questions à poser à un psychologue avant d’entamer une thérapie

Dès lors que vous avez trouvé un profil qui vous semble adapté, les questions ci-dessous vous serviront de filtre supplémentaire pour savoir s’il s’agit vraiment de la personne la plus adaptée à vos besoins.

  1. Quel est le tarif des consultations
  2. Quelle est la durée de chaque consultation
  3. Quelle est leur fréquence des consultations
  4. Le professionnel peut il vous garantir la confidentialité de vos échanges
  5. Le professionnel dispose t’il d’un dossier sur moi. Quels sont les informations inscrites dans ce dossier. Pourrais je le consulter.
  6. Quelle est la situation si vous ne pouvez pas vous présenter à un RDV
  7. Les consultations sont elles prises en charge par la sécurité sociale. Le professionnel va t’il vous remettre (si oui, quand) les documents relatifs à votre travail ensemble (assurances, impôts)
  8.  Comment travaille le professionnel. A t’il de l’experience dans des cas comme le vôtre.

Si vous avez des demandes particulières, vous devez en parler lors de la première consultation. «Par exemple, il y a des clients qui veulent parler beaucoup. À l’inverse, certains ont de la difficulté à formuler leurs sentiments et veulent qu’on les aide à verbaliser ce qu’ils vivent», ajoute Micheline Dubé, psychologue.

 

3. Première consultation: comment savoir si c’est le psy qu’il me faut?

Il n’en faut pas davantage pour se forger une opinion. Le premier contact doit normalement vous permettre de voir si vous vous sentez à l’aise avec le psychologue, si le cabinet vous semble accueillant, et si vous sentez que vous pouvez nouer une relation de confiance avec ce psychologue.

Au cours des deux ou trois prochaines rencontres, on pourra vérifier si le spécialiste comprend bien ce qu’on vit, ce qui confirmera s’il nous convient. Rose-Marie Charest explique: «Le thérapeute vous livrera son diagnostic: “Voici ce que je vois chez vous. Oui, je vous suggère de faire une psychothérapie – ou non, je ne vous le suggère pas, car ce n’est pas approprié dans votre cas. Je vais vous expliquer comment je travaille. D’autres psychologues procèdent d’une autre façon.” Si le psy conclut qu’il ne sera pas en mesure de vous aider adéquatement, ou si vous sentez qu’il ne vous comprend pas et que vous le lui dites, il a le devoir de vous référer à un collègue dont la façon de faire conviendra davantage à votre situation.» (source: www.coupdepouce.com)