Comment gérer le stress au naturel ?

L’excès de stress est un fléau de notre société moderne. Rythme effréné, compétitivité etc …. Qui peut dire aujourd’hui qu’il n’y a jamais été confronté ?

Dans une société où le stress est omniprésent, voici quelques éléments pour mieux comprendre ses mécanismes, son fonctionnement, ainsi que quelques solutions applicables par tous au quotidien.

Qu’est ce que le stress ?

Ce qu’il faut savoir tout d’abord, c’est que c’est un phénomène physiologique parfaitement normal et même indispensable à la vie. Et oui …. il entretient la motivation et facilite les réalisations personnelles. Quand l’organisme est confronté à une situation non programmée, il fournit une réponse d’urgence, ou « syndrome général d’adaptation » terme qui a été donné par le physiologiste canadien Selye.


Le stress nous permet donc de réagir, en activant le système nerveux sympathique (même s’il n’a rien de sympa celui-là pourtant !), ce qui provoque la sécrétion d’adrénaline et de noradrénaline, les deux hormones du stress.

Que se passe-t-il concrètement ?

Le rythme cardiaque s’accélère, la force musculaire augmente. C’est bien connu, certaines personnes ont été capables de soulever des poids démesurés en situation de stress, pour se sortir d’une situation. En quelque sorte, le stress met à notre disposition un « supplément d’énergie ».

Notez que les facteurs de stress sont propres à chacun. Certaines personnes vont ressentir du stress lorsqu’elles sont confrontées à une situation donnée. Pour d’autres, le stress sera engendré par un rythme soutenu etc…

Notez enfin qu’il peut être présent partout, au travail, à la maison, à l’école pour les enfants ….

Pourquoi est il important d’apprendre à gérer le stress ?

Parce que s’il est trop important,  il peut entraîner des troubles de l’appétit, de la diarrhée, des difficultés à s’endormir etc…. S’il se répète ou se prolonge, au bout d’un temps variable et propre à chacun, le corps n’arrive plus à récupérer, il s’épuise à rester dans cet état d’urgence. Peuvent alors s’installer l’insomnie, la fatigue chronique, une baisse des défenses immunitaires, des tensions musculaires, de la pression artérielle etc….

De plus, le stress est aussi le plus grand acidificateur de l’organisme, très gros consommateur de minéraux et magnésium. Vous savez que nos liquides circulant ont un Ph qui doit être compris entre 7,37 et 7,43. Le stress va engendrer une acidification de notre organisme, et nous savons maintenant que l’acidose est à l’origine de nombreux troubles et qu’elle est notamment impliquée dans tous les états inflammatoires et bon nombre de cancers.

Enfin, il est important d’apprendre à le gérer pour simplement retrouver la sérénité, la paix intérieure.

Quelques solutions naturelles contre le stress

Le premier « anti-stress » naturel consiste tout d’abord à adopter un mode de vie sain et une bonne alimentation (Hippocrate, notre père de la médecine, le disait très justement au travers de ces mots : « Que ton aliment soit ton médicament »).

1. Alimentation

Bien se nourrir permet de fournir au cerveau tout ce dont il a besoin. Face au stress, notre alimentation doit être riche en :

  • Aliments variés  ! Manger varié permet en effet de bénéficier de tous les éléments nécessaires au bon fonctionnement de notre cerveau, mais aussi, plus largement, au bon fonctionnement de notre organisme tout entier.
  • Fruits et légumes  ( de préférence biologiques)
  • Vitamines du groupe B (B1, B2, B6, B9) : germe de blé, levure de bière, pollen, poissons, jaune d’œuf, lentilles, légumineuses (pois, fèves, pois chiches, = légumes secs) …
  • Vitamine C : agrumes, fruits, chou vert, épinards, persil …
  • Omégas 3 : huile de colza, oléagineux (= noix, amandes, fruits à coques), poisson gras, crustacés
  • Minéraux et oligo-éléments (vont combattre l’acidité), notamment le magnésium : spiruline, plasma de quinton, légumes verts, amandes, noix de cajou …

Tous ces éléments participent à nos réactions organiques. S’il y a une carence, il y aura une mauvaise réaction organique, donc une mauvaise récupération après le stress.

2. Activité sportive

Elle nous détend, nous libère. Elle amène aussi une certaine fierté (ben oui … de l’avoir fait !). Elle libère des endorphines (hormones du bien-être). De plus, elle élimine les toxines acides, au travers de la transpiration. ATTENTION : L’activité sportive sera toujours à adapter à vos envies (le but, c’est de se faire plaisir, pas de se dégoûter !) et à votre rythme.


Quelques lectures intéressantes:

3. Relaxation / Méditation / Sophrologie :

Vous pourrez choisir de participer à des cours de méditation ou de yoga en salle, avec un professeur.

Sachez qu’il existe aussi maintenant des applications comme « Petit Bambou » ou « Namatata », qui vous donnent accès à des programmes courts de méditation (10 min), réalisables par tous. Namatata vous propose des thématiques et vous pourrez ainsi méditer en « marchant en conscience » ou dans les transports en commun etc… (Coût : 5 €/mois)

 

Notez que la sophrologie s’avère très efficace dans la gestion du stress. Respirer en conscience, se concentrer sur sa respiration, sur les mouvements que fait notre corps quand il respire etc …. est très bénéfique et salutaire pour notre santé de manière générale.

Le sommeil est également important car il permet à l’organisme de récupérer, d’analyser les situations, et de faire le tri des informations. Il n’est pas bon de veiller quand le besoin de sommeil se fait sentir. Attention aussi à avoir un nombre suffisant d’heures de sommeil.

4. Du côté de la phytothérapie

(utilisation des plantes sous toutes leurs formes – Extraits secs, extraits fluides, huiles essentielles, bourgeons ….) :

Extraits secs :

Plusieurs plantes pourront être utilisées, parmi lesquelles on retrouve : l’aubépine, la passiflore, la valériane, l’escholtzia (Pavot de Californie), l’éleuthérocoque … sous forme de tisanes, d’infusions.

A NOTER : Il est préférable, dans la mesure du possible, d’aller dans une herboristerie ou dans un magasin bio et d’acheter en vrac plutôt que d’acheter des sachets, souvent composés de résidus de plantes.

5. Aromathérapie

Deux procédés sont possibles face au stress : la diffusion ou l’application cutanée. Les huiles essentielles suivantes agiront à merveille dans votre diffuseur ou votre nébulisateur : Orange douce (Citrus sinensis), Lavande (Lavandula officinalis), Ylang Ylang (Cananga odorata), Marjolaine à coquille (Origanum majorana) ! Pas plus de 15 min, pour ne pas saturer la pièce !

En application cutanée, on préférera le Petit grain bigarade (de son petit nom latin Citrus Aurantium). Passer 2 gouttes sur la face interne des poignets 3 à 4 fois/jour et respirer).

6. Gemmothérapie

C’est l’utilisation des bourgeons d’arbre et de plantes, qui sont macérés dans de l’alcool et de la glycérine. Deux bourgeons sont particulièrement utilisés pour gérer le stress; il s’agit des bourgeons de Tilleul (Tilia Tomentosa), qui vous aideront également face à l’insomnie, et des bourgeons de Figuier (Ficus Carica).

La posologie sera différente selon que vous l’achèterez en format Macérat mère ou Macérat dilué. Respectez la posologie sur le flacon.

 

Voici donc quelques solutions naturelles applicables par tous au quotidien … Il en existe beaucoup d’autres ! Chacun étant différent, certaines choses vous parleront à la lecture de cet article, d’autres pas du tout. Laissez vous guider par votre intuition … Ce qui vous parle est très certainement bon pour vous.

Pour terminer, j’insisterai sur l’importance de ne pas s’oublier et de s’autoriser à prendre du temps pour soi. Les journées sont souvent trop courtes, nous courrons sans cesse et quand nous rentrons le soir, la journée n’est souvent pas terminée (courses, repas à préparer, linge à plier, parfois un peu d’administratif  etc…) Et nous trouvons fatalement que nous manquons de temps. En réalité, ce temps, nous l’avons tous, mais nous ne savons simplement plus le prendre pour des choses pourtant essentielles. Il faut déculpabiliser ! Vous verrez que si vous prenez 10 min pour vous avant de faire ce que vous avez à faire, vous serez plus efficace par la suite et surtout vous serez détendu, apaisé ….

 

N.B.: Cet article regroupe des techniques naturelles qui pourront vous soulager, mais qui ne remplacent aucunement une consultation chez votre naturopathe ou chez votre médecin traitant.

L’utilisation des huiles essentielles est déconseillée aux enfants, aux femmes enceintes et allaitantes.

Hélène Quevillard,

Naturopathe iridologue à Bordeaux
Contact
Sources : « Encyclopédie de revitalisation naturelle » Daniel Kieffer

                  « Le guide des médecines naturelles » Dr Jean-Ernest Altherr

 

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com

Helene Quevillard

Naturopathe iridologue - Bordeaux & Cub --https://helenaturopathe.wixsite.com/naturopathie